Page affichée à 18:38:53
vendredi 23 février 2024

Ce site n'utilise pas de cookie.
logo7 Dôme acoustique Compteur pour tout le site : 13 710 200

Nombre actuel de lecteurs : 25.
Faire
un don
par
PayPal
Le site de Dominique, un amateur passionné

 

3-10 : Le coin du râleur

Mise à jour : 30 juin 2023, Antimode 11.

 

Quand j'étais gamin, le journal d'information de notre ville avait une rubrique qui s'appelait "Le coin du râleur".
Je reprends ici le titre pour faire partager un certain nombre de choses de la vie de tous les jours, nous ne sommes plus dans la hi-fi...
J'ai certainement le tort de croire qu'en écrivant un certain nombre d'évidences, je vais arriver à faire bouger les choses...
Ceux qui veulent appeler cette partie "Le blog de Dominique" le peuvent.

Fin 2021 j'ai restructuré le chapitre en différentes parties pour que l'on s'y retrouve plus facilement.
Certains chapitres sont réellement anciens, plus de 10 ans, d'autres ajouts sont tout récents.

 


 

Politique et économie :

 

Mobilisez-vous !!!

C'est ce que disent les candidats à chaque élection à leurs militants.
Mais pour moi qui ne suis qu'électeur, je ne me sens pas concerné, je n'ai qu'une chose à faire, aller voter.
Lors des meetings s'il y a des militants, il y a surtout des électeurs potentiels, pourquoi tenir aux électeurs potentiels un langage qui ne les concerne pas ?
Je ne comprends pas ce langage, "mobilisez-vous" ne me concerne pas, et je suis loin d'être le seul dans ce cas.

Pour ce qui est d'aller voter, si le dimanche du vote tombe au beau milieu des 15 jours de vacances scolaires, vous allez perdre des électeurs.
Au prix du carburant en avril 2022, je ne me vois pas faire un millier de kilomètres aller-retour pour déposer mon bulletin dans l'urne.
Vous avez mal choisi la date, vous n'aurez pas mon vote. Ce n'est pas plus compliqué que ça...

 

Numerus clausus :

La France manque de médecins, personne ne contredit ce point dans les campagnes.
La cause vient d'un numerus clausus, un nombre d'étudiants en 2e année de médecine, maintenu trop bas pendant trop d'années.

Mais qui étaient donc les responsables à l'époque qui n'ont pas su prendre les décisions en temps utile ?
À défaut de les sanctionner, ne peut-on pas commencer par les nommer ?
Si ce sont des politiciens de carrière, cela fera du bien à la France s'ils ne sont pas réélus !!!
Si ce sont de hauts fonctionnaires, un bon placard leur ira très bien.

 

Prix de l'électricité :

Le sujet restera d'actualité encore de nombreuses années, malheureusement.
Je n'expliquerai jamais aussi bien que cette vidéo de 27'41". Allez jusqu'au bout !!!

Nous demandons à nos politiques de prendre les bonnes décisions.
Quand elles sont mauvaises, et que l'inertie européenne ne permet pas de revenir rapidement sur ces mauvaises décisions, il ne reste qu'à changer les politiques...

 

Le prix actuel de l'électricité est rigoureusement incompréhensible pour le commun des mortels. (en septembre 2022).
Imaginez que vous ayez besoin de 10 MWH que vous achetez de la façon suivante :

  • 5 MWH, d'origine nucléaire à 50 € le MWH, c'est-à-dire 250 €
  • 4 MWH, d'origine éolienne à 200 € le MWH, c'est-à-dire 800 €
  • 1 MWH, d'autres origines à 1000 € le MWH, c'est-à-dire 1000 €

Le total est 2050 € pour 10 MWH, c'est-à-dire 205 € pour 1 MHW
Pourtant, avec les règles actuelles, le prix est de : 10 * 1000 = 10000 €.
Quand nos politiques arrivent à faire des règles aussi absurdes, il faut les virer.
Qui empoche la différence entre 205 et 1000 € le MWH ?
Nous nous payons 1000 €...

 

Politique et dépenses :

La chose la plus facile à trouver, ce sont des politiciens qui vous font des promesses, promesses qui engendrent des dépenses nouvelles.
Or la France à un déficit abyssal.
Bien sûr ce n'est pas la Grèce, mais en sommes-nous si loin que cela ?
1700 milliards d'euros de dette. Avec 3% d'intérêt par an, ce sont 51 milliards d'euros qu'il faut trouver tous les ans pour payer juste les intérêts.
Si l'on considère que les obligations courent sur 8 ans, ce sont 212.5 milliards d'euros qu'il faut trouver les 8 prochaines années pour rembourser le capital.
Comment peut-on se présenter aux élections avec un programme qui plombera encore plus les finances ?
Comment peut-on encore voter le moindre budget déficitaire ?

Imaginez le nombre de professeurs des écoles, le nombre d'infirmières, mais pas le nombre d'agents SNCF, qu'il serait possible d'embaucher si l'argent que nous mettions dans la dette nous le mettions pour des dépenses utiles ?

Mais avant d'en arriver là, il va falloir rembourser la dette.
Et pour pouvoir rembourser, il faut un budget rigoureux sans le moindre déficit, un budget basé sur des hypothèses économiques réalistes.
Nous allons avoir des années de vaches maigres, 9 ou 10 ans puisque les obligations d'état ne vont pas au-delà, et après les choses iront bien mieux.

C'est notre responsabilité en tant qu'électeur de voter sur des politiciens gestionnaires rigoureux.
Peu importe qu'ils soient de droite ou de gauche, cela ne change rien dans 95% des cas, il ne faut pas voter pour ceux qui dépensent plus que ce que la France ne gagne.

Regardez les Grecs, ils ont voté pour des politiciens dépensiers et magouilleurs, et ils l'ont payé très cher.
Qui est responsable ?
À la base, ceux qui ont voté pour des charlots, ceux qui ont cru les promesses sans avoir fait une analyse macro-économique correcte.

Vous entendez parler de la "règle d'or" qui inscrit dans la constitution l'interdiction d'avoir un budget déficitaire. (C'est pour moi ce qui doit être voté).
Aucun parti politique responsable ne peut être contre, les périphrases pour justifier le contraire ne tiennent pas.

Votre banquier ne vous laissera pas avoir un déficit chronique dans le budget de votre ménage.
Le banquier de la France c'est l'Europe.
Se plaindre de l'Europe qui ne nous laisse pas dépenser plus que ce que l'on gagne, c'est de la démagogie.
Il faut au contraire remercier l'Europe, et voter un budget, basé sur un taux de croissance réaliste, au minimum à l'équilibre et pour bien faire avec un excédent.
À côté de cela, faire marcher modérément la planche à billets européenne pour réduire le poids de la dette, et le prix de l'Euro par rapport au Dollar serait aussi une bonne chose, un coup de main bienvenu.
C'est possible, encore faut-il le vouloir.

Nous sommes tous responsables de la dette :
Lorsque nous abusons avec la Sécurité sociale, lorsque nous manifestons pour ne pas changer l'âge de départ en retraite, lorsque nous manifestons pour garder le droit de travailler moins de 35 H par semaine, pire encore lorsque fonctionnaire nous demandons à garder le droit de partir en retraite à 55 ans.
Mais aussi lorsque nous fraudons le fisc, lorsque nous demandons le maintien de niches fiscales injustifiées, lorsque nous exigeons toujours plus de prestations sans s'occuper de qui et comment elles seront payées.
Le moyen le plus juste, et le moins contestable, pour faire rentrer des sous en période de crise, c'est une chasse drastique à toutes les fraudes, petites et grandes.

 

Élection :

Un grand nombre de partis politiques nous demandent de voter pour sanctionner l'équipe gouvernementale en place, et non pas pour le but réel de l'élection.
D'un autre côté de plus en plus d'électeurs s'abstiennent.
N'y voyez-vous pas une relation de cause à effet ?

Beaucoup de partis politiques ne s'intéressent qu'à deux choses, se compter à chaque élection, et nous faire sanctionner l'équipe gouvernementale en place.
Ce sujet ne m'intéresse pas, je ne dois pas être le seul, je ne comprends pas qu'on nous le ressorte à chaque fois.
L'important ce sont les idées, les actions, pas les querelles de personnes ou de partis politiques.

Les journalistes ne sont pas les derniers à aller dans le sens du n'importe quoi.
À quoi cela sert-il de savoir si untel sera candidat dans trois ans ?
Il suffit de le savoir deux ou trois mois avant, c'est largement suffisant.
Il est plus important de savoir ce qu'ils comptent faire avec leurs mandats.
L'important ce sont les idées, le sujet le moins traité à la télé.

Après les élections, il y a la soirée électorale à la télé. Un grand moment ?
À la soirée qui suit l'élection des députés européens, j'aimerais que l'on me parle encore d'Europe, de toute l'Europe, avec les résultats des autres pays.
Un représentant d'un parti politique français qui nous parle de la stratégie à mettre en place pour redresser le score de son parti aux prochaines élections françaises est complètement hors sujet.
Pourquoi est-il encouragé dans ce sens par les journalistes qui dirigent le débat ?
Mettez-moi tout ce petit monde dehors, ils sont trop nuls.
J'ai zappé, bien fait pour vous.

Il y a des candidats qui se mettent sur une liste pour se faire mousser, et qui n'ont pas l'intention d'aller siéger une fois élus.
Il faudrait une loi pour rendre inéligible pour 10 ans un candidat qui prend les électeurs pour des cons, simple et efficace.
Lorsque l'on est ministre, et que l'on veut le rester, il ne faut pas se mettre sur une liste de candidats, c'est une question de bon sens.
Un ministre qui n'a pas de bon sens n'a rien à faire, ni comme ministre ni comme député. Dehors...
Un an plus tard, ce même ministre est en 2e position sur la liste régionale en Auvergne. Scandaleux.

 

Éliminé d'office :

Nous sommes en 2019, un politique a promis qu'avec les mesures que nous prenons, à partir de 2026, nous allons baisser les déficits.
Sauf qu'en 2026, le mandat de ce politique sera terminé, et rien ne dit qu'il sera réélu.
Une promesse ne doit pas engager l'équipe suivante, équipe que de toute façon ne se sentira pas engagée parce qu'elle aura fait d'autres promesses.
Éliminé, je ne vote pas pour lui, ou elle.

Le sujet sur le nombre des fonctionnaires revient souvent.
Il est toujours abordé sous l'angle du nombre, jamais sous l'angle des missions demandées aux fonctionnaires.
Un discours qui dirait :
Nous allons supprimer telles et telles missions à cette catégorie de fonctionnaires, ce qui permettra de ne pas remplacer tant de départs à la retraite sans augmenter la charge de travail des autres, auraient une bien meilleure portée et crédibilité.
Ceux qui continuent de parler en nombre, sans parler des missions, perdent des chances.

Lors des alternances, il faut recaser les politiques de l'autre bord dans des postes qui correspondent à leurs talents.
Si le poste ne plaît pas, il est possible de démissionner, mais celui ou celle qui se fait virer, parce qu'il ne fait pas son travail au minimum, est définitivement éliminé.
La cruchitude était rudement bien trouvée, ça chauffe aux pôles !!!
Mais c'est aussi valable pour ses députés européens qui ne rêvent que d'élection à un autre poste dans leur pays, il ne fallait pas y aller.

 

Réforme des retraites :

Mars 2020.

Je voulais donner mon avis sur le 49-3 de la réforme des retraites en mars 2020.
L'opposition a déposé un nombre inimaginable d'amendements, je ne comprends pas la pertinence d'en avoir écrit autant.
Lire tous les amendements pour les rejeter un par un est trop long, il ne me paraît pas aberrant de parler de productivité à l'assemblée.
Face à ce blocage délibéré et organisé par l'opposition, le gouvernement sort le 49-3 pour passer le texte sans examen des amendements restants.

Si l'opposition voulait discuter, une centaine d'amendements pertinents et bien rédigés était suffisante, ils auraient été examinés et discutés.
Balancer 19000 amendements c'est ne pas vouloir discuter, pourquoi venir se plaindre d'un 49-3 ensuite ? Bande d'hypocrites...
Qui sont ces charlots de députés qui nous coûtent la peau des fesses et qui font si mal leur travail ? Je saurai m'en souvenir aux prochaines élections...

Le 49-3 signe la fin de la récréation.
Ce n'est une bonne chose pour personne, espérons que le texte une fois au Sénat sera examiné de façon plus sérieuse, la démocratie en a besoin.

Et si nous parlions du comportement lamentable de certains syndicats les mois précédents, qui voulaient discuter le retrait pur et simple du projet.
Un retrait pur et simple, ce n'est pas une discussion, c'est une capitulation.
Pourquoi employer le mot "discussion" que vous ne voulez pas, que vous ne connaissez pas ?
Pourquoi défendre à tout prix des avantages déficitaires payés au prix fort par les autres ?
À vouloir tout garder, vous aurez tout perdu, sauf sur le délai de mise en place, lamentable !!!

Le report de la réforme des retraites pour cause de Covid est incompréhensible, il n'y a pas de relation entre les deux.
Ce n'est jamais le bon moment de faire une réforme qui ne plaira pas.
Puisque ce n'est jamais le bon moment, c'est toujours le moment de la faire, la réforme !!!
Un mauvais point au président à l'origine de cette reculade.
Et puisque vous reculez, attendez donc 5 ans de plus que mon épouse parte à la retraite avec le régime actuel !!! (Un an de plus pour elle...)

 

Régimes spéciaux de retraites :

Je voulais parler des régimes spéciaux de retraite, sujet sensible s'il en est.
Et je vais sans doute vous étonner, les régimes spéciaux, je suis pour, à deux conditions cependant :

  • Qu'ils soient autofinancés, c'est-à-dire que ceux qui cotisent, dans un régime spécial, payent pour ceux qui en profitent.
  • Que les sociétés ou administrations qui ont un régime spécial de retraite ne soient pas subventionnées.

Vous allez me dire qu'avec ces deux conditions il ne peut plus y avoir de régimes spéciaux en France ?
Oui, certainement, mais je ne connais pas tout non plus. (Les clercs de notaire ?)
Et je rajoute une condition de plus :

  • Quand un régime spécial ne satisfait plus à ces conditions, c'est le régime général qui s'applique, au prorata du temps dans chaque cas.

Imaginez un régime spécial qui n'est pas autofinancé.
Ceux qui en profitent vont être payés par le régime général des retraites, c'est-à-dire par les salariés du privé, ou par nos impôts qui seraient mieux utilisés ailleurs, ce n'est pas les demandes qui manquent.
Au non de quel principe cette méthode est-elle acceptable pour ceux qui payent ?
Sur les frontons de nos mairies, il y a trois mots : Liberté, Égalité, Fraternité.

  • Vous avez la liberté d'avoir un régime spécial aux trois conditions ci-dessus.
  • L'égalité est de ne pas demander plus que les autres retraités au régime général ou à l'impôt.
  • La Fraternité est de ne pas manifester pour défendre l'indéfendable.

Vous avez certainement compris que je suis un salarié du privé sans régime spécial de retraite.
Mais je suis aussi prêt à aller manifester pour la fin des régimes spéciaux de retraite déficitaires.
C'est peut-être le point nouveau à prendre en compte, il y a des grèves "Défense du service public" qui me sont insupportables, ce qu'il faut défendre c'est "Le service au public".
Et il y a des syndicalistes qui feraient bien de s'occuper de l'ensemble des travailleurs, et non pas que de certaines corporations privilégiées.

Je trouve absolument anormal que certains professeurs des écoles aient deux inspections dans l'année du départ à la retraite, deux changements d'échelons, et une retraite calculée sur le dernier mois. ( Exemple vérifié il y a quelques années, avantages supprimés depuis ).

L'égalité devant les retraites c'est :

  • Le même temps de cotisation pour tous.
  • La même méthode de calcul des retraites : Les 25 meilleures années au même taux pour tous, les primes qui comptent comme les salaires.
  • Et s'il faut reculer l'âge de la retraite à 65 ans, c'est pour tout le monde...

Enfin, pour citer un exemple concret, expliquez-moi la pénibilité du travail du conducteur de train comparé à celui d'un chauffeur routier international ou même longue distance en France ?
Essayez d'installer une couchette dans une locomotive, et demandez aux conducteurs d'y dormir.
Ce n'est pourtant pas plus bruyant que dans un camion sur une aire d'autoroute.
Expliquez-moi la pénibilité du cheminot par rapport à celle d'un travailleur en 5x8 dans une usine ? (5x8, car l'usine ne ferme pas les week-ends).

Petit calcul sur un échantillon de 1000 personnes. Celles qui travaillent cotisent 150 € par mois, les autres reçoivent la répartition.
- 600 qui travaillent. Cotisations 600 * 150 =  90 000 €. Retraites  90000 / 400 = 225 €.
- 700 qui travaillent. Cotisations 700 * 150 = 105 000 €. Retraites 105000 / 300 = 350 €.
Allonger le temps de travail, c'est un peu passer de 600 à 700 cotisants.

Posons le calcul ci-dessus autrement :
Nous commençons à travailler à 20 ans, nous partons à la retraite à 62 ou 64 ans, et décédons en moyenne à 78 ans.
Les cotisations sont reversées à 100% aux retraités.
Rapport prélèvement / retraite pour départ à 62 ans : ( 62 - 20 ) / ( 78 - 62 ) = 2.625
Rapport prélèvement / retraite pour départ à 64 ans : ( 64 - 20 ) / ( 78 - 64 ) = 3.143
En repoussant l'âge de départ à la retraite de 2 ans, la somme à distribuer augmente de 3.143 / 2.625 = 19.7 %
Aviez-vous vu les choses comme ça ? ==> Retraite un peu plus forte, déficits chroniques comblés.

 

Printemps 2010 :

L'âge légal de départ à la retraite va être repoussé. Tous les autres pays européens l'ont fait, et nous ne sommes pas meilleurs en France pour nous en passer.
Les réformes précédentes seront appliquées en 2012 pour le privé, en 2016 pour les fonctionnaires.
Certains politiques commencent à dire que la réforme décidée en 2010 ne s'appliquera que pour le privé, et que nous verrons plus tard pour les fonctionnaires.
Je ne suis absolument pas d'accord, nous devons être tous égaux devant la retraite.
Les décisions qui sont prises en 2010 ne peuvent s'appliquer qu'à tous, sans exception.
L'idéal serait de faire une application a tous après 2016, mais si économiquement ce n'est pas tenable, décidons dès aujourd'hui de l'appliquer à tous, à partir de 2012 pour le privé, de 2016 pour les fonctionnaires.
Il ne doit pas y avoir de nouveaux débats, de nouveaux votes, pour appliquer aux fonctionnaires après 2016 ce qui sera appliqué au privé après 2012.
Le gouvernement actuel ne sera peut être pas réélu, pour les uns à cause de cette réforme, pour moi pour ne pas l'avoir faite comme il faut.
Je vote donc je décide...

 

Déficit :

La feuille d'accompagnement de la feuille d'impôt est assez significative, les dépenses sont toujours supérieures aux recettes.
Essayez de faire ça dans votre budget familial, et votre banquier vous rappellera fermement à l'ordre.
La France n'a pas de banquier ?
Et c'est qui ces hommes politiques qui font dépenser à la France plus que ce qu'elle gagne ? Où est la rigueur ?
Je ne parle pas des discussions surréalistes de partage de la cagnotte quand il y a un tel déficit cumulé.
Nuls, nos hommes politiques sont nuls, de gauche comme de droite.

image360.jpg

 

Quand nos députés se félicitent d'avoir voté un budget avec un déficit en baisse en 2006, je me demande de qui se moque-t-on ?
Un bon budget ne peut pas être déficitaire.
Un peu de pudeur messieurs, rasez les murs et taisez-vous !!!

Nos futurs candidats aux élections présidentielles feraient bien de nous expliquer ou ils prennent l'argent quand ils proposent des mesures qui nous caressent dans le sens du poil.
Annoncer que vous donnerez plus aux uns, oui si vous voulez, à condition de dire aussi ce que vous allez économiser ailleurs, en disant explicitement combien et où.

Le rapport Pebereau

 


 

Écologie :

 

Pollution en mars 2014 et 2015 :

Un bel anticyclone sur la France, un grand beau temps, le printemps avant l'heure, et la pollution part à la hausse et dépasse les normes.
Je vais peut-être vous étonner, mais je ne conteste pas les faits, ils sont mesurés.
Les écologistes toujours prompts à la détente demandent l'arrêt de la circulation, au nom de la santé publique.
Là encore, je ne conteste pas que les véhicules diesel ont leur part de responsabilité.
Mais...

Pourquoi demander l'effort aux seuls automobilistes ?
Pourquoi ne pas demander aussi à tous ceux qui chauffent au fuel de baisser la température de 3° chez eux ?
Pourquoi toujours les transports et jamais les autres utilisateurs de fuel ?

Il y a un bel exemple dont "nos chers écologistes" évitent bien de parler, Chamonix.
Avant l'incendie du tunnel du Mont-Blanc, les écologistes nous disaient que les camions qui montaient au tunnel polluaient leur belle vallée et les glaciers.
Le tunnel est resté fermé pendant deux ans pour travaux, et la pollution n'a pas baissé.
Le coupable ?
Le chauffage aux fuels des habitants de la vallée, il faut chauffer lorsque l'on habite à 1000 m d'altitude aux pieds des glaciers...
Lorsqu'un écolo vous parlera de pollution des voitures, répondez avec l'exemple de Chamonix, ça le calmera...

En mars 2015 la circulation alternée a été imposée en région Parisienne.
Les écolos de tout poil ne doivent pas nous faire gober que l'automobile est la seule responsable.
Instaurez le chauffage au fuel alterné en même temps, surtout qu'une chaudière fuel n'a ni pot catalytique, ni filtre à particules.
Une bonne mesure est acceptable, une mauvaise non.

Je lance une idée, pour éviter que la pollution des pays plus à l'est que le nôtre ne nous revienne dessus, disons-leur d'arrêter leurs centrales à charbon polluantes, et incitons-les à remettre en service leurs centrales nucléaires.
Pas de charbon, moins de pollution...

 

Énergie verte :

Une commune se vante, suite à ses investissements en panneaux solaires, d'avoir un éclairage public qui ne consomme que de "l'énergie verte".
Deux points doivent être précisés :

  • L'électricité ne se stocke pas, aussitôt produite, aussitôt consommée.
  • Il me semble que l'éclairage public fonctionne la nuit, lorsque les panneaux solaires ne fonctionnent pas.

À partir de là, dire que cette commune alimente son éclairage public en "énergie verte", produite par les panneaux solaires dans le cas présent, est un mensonge pur et simple, doublé d'une incompétence technique monstrueuse.

Lorsque les panneaux solaires de cette commune produisent du courant, il n'y en a pas besoin pour l'éclairage public.
Lorsque nous arrivons vers 19 h à la pointe de consommation électrique journalière, les panneaux solaires ne produisent plus rien.
La seule énergie verte, c'est celle qui fonctionne à la pointe de consommation de 18 à 20 h, sans utiliser le nucléaire ou les énergies fossiles, un jour de brouillard sans vent.

L'un des rares moyens de stockage de l'énergie est de pomper l'eau dans les vallées pour la remonter dans les lacs d'altitude.
Entre 18 et 20 h, lors de la pointe de consommation, l'eau des lacs d'altitude est utilisée pour produire de l'électricité, mais à hauteur de 4% du besoin d'électricité un soir d'hivers bien froids, avec brouillard et sans vent.
L'énergie verte, si elle existe, serait celle qui pourrait fournir les 96% restants.
Si vous la connaissez, vous allez faire fortune...

 

Réchauffement climatique :

Depuis que l'on nous parle de réchauffement climatique, jamais les hivers n'ont été aussi froids en France.
Pour une fois que nos politiques mondiaux ont réussi à traiter le problème lors du sommet de Copenhague en 2009, il faut saluer la performance.
Au moment où j'écris ces lignes, il fait -5° dehors, et il neige en plaine pour la 4e fois de l'hiver.

 

Et en 2021 ?

Je ne vais pas nier les évidences, le réchauffement est bien là, mais cela se sent surtout les étés.
Les hivers froids et humides comme avant existent toujours !!!

 

Écologie :

Je ne vous parlerai pas de l'utopie d'une certaine forme d'écologie.
Ceux qui défendent cette approche ont pignon sur rue.
Je vais me risquer sur l'écologie pragmatique...
L'écologie est une chose trop sérieuse par la laisser aux seuls écologistes.

 

Pollution :

Une voiture qui roule à 60 km/h vers un centre-ville, sur une autoroute non saturée, pollue moins que la même voiture arrêtée dans les bouchons.
Pourquoi dans ces conditions n'y a-t-il pas plus d'autoroutes de désenclavement des villes ?
Pourquoi faut-il attendre 15 à 20 ans de saturation matin et soir pour "envisager l'éventualité des mesures à prendre" pour construire les routes et autoroutes, les ponts qui manquent ?
Pourquoi n'y a-t-il pas un grand parking à l'extrémité de ses autoroutes, avec une liaison vers les transports en commun, à 2 km maxi du centre-ville ?

 

Éolienne :

Il n'y a pas du vent tout le temps, même dans les endroits réputés venteux, j'ai lu que le taux de production d'une éolienne ne dépassait pas 35%.
Dans ces conditions, si vous installez 1 MW de production électrique par éoliennes, vous devez également installer 1 MW avec une autre source d'énergie, en sachant que cette 2e source fonctionnera 65% du temps.
Cette 2e source fonctionnera de façon intermittente.
Seuls le fuel, le gaz, le charbon, l'eau des barrages permettent un fonctionnement intermittent.
(Essayez de faire un barrage sur l'Allier, Naussac 2, pour augmenter la part hydraulique par exemple, et vous aurez les écolos contre vous...).
Cette 2e source est une énergie polluante et néfaste pour l'effet de serre, installer des éoliennes pollue...
Le même MW en nucléaire n'a pas d'action sur l'effet de serre, et fonctionne 100% du temps.

 

Sortir du nucléaire :

Prenez une journée froide de janvier, sans vent ni soleil.
Les éoliennes sont arrêtées, les panneaux solaires aussi.
Vous les trouvez ou les MW pour que l'on puisse se chauffer ?

 


 

Routes, voitures et carburant :

 

Prix du carburant :

En 2018 nos politiques ont décidé d'aligner le prix du diesel sur celui de l'essence.
C'est une décision à la fois politique et écologique, que je ne commenterai pas.
La façon d'y arriver par contre mérite plusieurs commentaires.

La façon non critiquable aurait été de baisser les taxes sur l'essence, d'augmenter celle du diesel, en faisant en sorte que les recettes de ces taxes vues par l'état ne changent pas, et en l'expliquant.
Si le gouvernement avait fait ça, la réforme n'était pas critiquable.

La méthode utilisée a été de remonter les taxes sur l'essence, de remonter encore plus les taxes du diesel, en appliquant ce changement au moment où le prix du brut remonte.
La conséquence directe a été une hausse de 35 centimes d'euros du diesel, inacceptable pour tout le monde.

Quand la mayonnaise a commencé à prendre avec les Gilets jaunes, nous avons vu le gouvernement convoquer les pétroliers et la distribution pour essayer d'avoir des baisses. Pitoyable et honteux.
C'est le gouvernement qui est directement responsable de la hausse des taxes, c'est à lui de les baisser pour faire immédiatement baisser le prix du carburant.
Quelle est cette méthode de demander aux autres de faire les économies que l'on ne veut pas s'appliquer ?

Le gouvernement décide, les électeurs votent.
J'aurai la patience d'attendre les élections qui conviennent, parce que vouloir sanctionner le gouvernement d'un pays pour une décision dans le pays au moment des élections européennes n'a pas de sens.
En faisant n'importe comment une réforme certainement justifiée, le gouvernement va se faire sanctionner durement, vous avez merdé, vous allez le savoir, dehors...

Enfin je continuerai de rire en douce, parce que même avec un prix du carburant égal une voiture diesel consomme environ 1 L au cent de moins qu'une voiture essence.
À condition de ne pas acheter une voiture neuve, mais plutôt une occasion de 4 ou 5 ans, à condition de faire au moins 100 000 km avec, le diesel restera plus intéressant...

 

A75, enfin finie :

En 1975, les politiques de l'époque nous annonçaient, dans 10 ans l'A75 reliera l'Auvergne à la mer Méditerranée.
En pratique, le lien autoroutier complet a été terminé entre Toussaint et Noël 2010, pour la branche que va vers Béziers.
Pour la branche qui va vers Montpellier, le lien autoroutier ne sera jamais terminé par un raccordement autoroutier avec l'A9.
25 ans de retard entre les promesses et la réalisation complète.

Une limitation à 70 km/h dans le Pas de l'Escalette...
Bien sûr la géographie est difficile, mais Autoroute et 70 km/h sont-ils compatibles ?

 

Limitation de vitesse :

Je ne critiquerai pas le principe des limitations de vitesse, et les radars de contrôle, car ils ont fait baisser significativement les accidents.
L'application réelle des limitations de vitesse donne matière à discussion.

Je comprends parfaitement qu'un maire veuille réduire à 30 km/h la vitesse des véhicules aux abords d'une école.
Je dois aussi rappeler que les enfants ne vont à l'école que 32 semaines par ans, entre 7 h le matin et 19 h le soir. (Je compte large, avec les garderies, études, et des profs qui travaillent avant et après les cours).
Pourquoi limiter la vitesse à 30 km/h devant l'école un dimanche soir à 23 h, ou pendant les vacances ?
Le 50 km/h habituel en ville n'est-il pas largement suffisant dans ces cas ?

Par cet exemple, je veux montrer l'aberration des limitations fixes, 24h/24, 365 jours par an.
S'il y a un besoin réel de limitations certain jour à certaines heures, le reste du temps c'est inutile.
La solution, ce sont des panneaux lumineux qui affichent la vitesse qui convient au moment qui convient.
Sur l'autoroute A7, il y a des limitations qui changent en fonction de la densité du trafic : 130 quand c'est fluide, 110 quand c'est plus chargé, 90 quand c'est à la limite de la saturation.
Si c'est possible sur une autoroute, pourquoi cela ne le serait-il pas aux abords des écoles, vers la place du village les jours de marché, les exemples ne manquent pas.

J'ai appris à conduire en adaptant ma vitesse aux circonstances, à la route, au trafic.
Il y a des limitations que je ne comprends pas lorsque je passe à des heures différentes que celle de leur utilité réelle.
Une limitation incomprise n'est pas respectée.
Une limitation non respectée entraîne l'implantation de radars pour la faire respecter.
Un radar, qui contrôle une limitation injustifiée à certaines heures, fait légitimement râler ceux qui se font prendre.

Je demande donc aux pouvoirs publics, aux maires, de se pencher sérieusement et rapidement a des panneaux de limitation de vitesse qui adaptent leur affichage aux circonstances réelles ou préprogrammées.
Vous arriverez ainsi à concilier sécurité, et compréhension des automobilistes, car la limitation sera justifiée au moment où elle sera vue.

 

Le 80 km/h :

À 80 km/h je ne suis plus en 6e, mais en 5e, avec un effet sur la pollution et la consommation.
Je dois rouler à 86 km/h au compteur, 82 km/h au GPS, pour rester en 6e, c'est ma vitesse habituelle quand il n'y a pas un lambin devant.
Avec un bon régulateur de vitesse, en faisant gaffe dans les descentes à plus de 5%, je ne risque rien vis-à-vis des radars.

Poussez le concept à son maximum, avec une vitesse de 0 km/h vous n'aurez plus de morts sur les routes suite aux accidents...

 


 

Commerce :

 

Opticiens :

Vous avez tous vu ou entendu les pubs, la deuxième paire de lunettes pour 1 € de plus, et maintenant la troisième paire pour 15 €.
Bon sang, les opticiens gagnent bien leur vie pour nous faire des cadeaux pareils.
Car il ne faut pas être dupe, les deux ou trois paires c'est vous qui les payez en achetant la première.

Je propose de n'avoir qu'une seule paire, mais a -40% du prix actuel.
Impossible ?
Rognez votre confortable marge et ce sera possible...

Je souhaite, quand j'achète fort cher des verres avec des traitements antireflet et antibuée, être sûr que les verres qui me sont livrés ont bien les traitements en question.
Dans l'industrie, il existe des certificats pour cela, et pour les particuliers ?
Quand vos nouveaux verres, qui sont censés avoir rigoureusement les mêmes traitements que les anciens sont beaucoup moins faciles à nettoyer, vous vous posez légitimement la question.

J'exige d'avoir rigoureusement la correction prescrite pas mon ophtalmologiste.
Évidence ?
J'ai quand même eu pendant deux ans une correction inférieure à celle prévue.
C'est mon ophtalmologiste que s'en est rendu compte, et qui a vérifié en mesurant directement les verres.
Mon opticien a bien été obligé de me faire cadeau des verres suivants, puis il m'a perdu définitivement comme client, c'est le minimum que je pouvais faire non ?
Pour info, tous les opticiens sont équipés pour mesurer directement la correction de vos verres, si vous avez un doute allez voir le concurrent qui se fera un plaisir...

J'aimerais qu'une monture que j'ai payée au moins 150 € ait un chrome qui tienne 5 ans, sans être obligé de changer, aux frais de mon opticien, les branches au bout de deux ans.
Est-ce trop demander ?
Surtout quand la marque de la monture est à la fois celle d'une marque de voiture de rêve pour beaucoup d'entre nous, et celle d'un félin d'Afrique.
Car appelons un chat un chat, et ces montures de la merde, esthétiques certes, mais trop chères pour la qualité réelle.
Est-ce trop demander que les traitements des verres tiennent dans le temps, et plus de deux ans ?
Le verre incriminé a été changé sous garantie au bout de 2 ans et 6 mois, mais est-ce acceptable pour autant ?
Est-ce trop demander quand vous voyez chez votre opticien de grands panneaux d'un fabricant de verre français, d'avoir réellement cette marque sur vos lunettes ?
Il a fallu moins de 30 s à un autre opticien pour me dire que ce n'était pas la marque en question.
Parfois je regrette le changement sous garantie, pas d'expertise possible, pas de possibilité d'avoir des preuves écrites pour citer des noms...

J'ai entendu parler d'une personne qui profitait de ses vacances pour faire refaire ses lunettes en Italie.
Même sans la sécu et la mutuelle, il était encore gagnant...
Je n'ai pas vérifié les prix là-bas, mais avec internet ce doit être relativement facile.

Pour finir sur une note positive, quand la monture, vous savez, celle dont le chrome ne tient pas, casse au bout de quatre ans de service et que vous êtes en vacances, il existe toujours un opticien pour vous la ressouder gratuitement à votre grande surprise.
Bravo !

 

J'ai reçu plusieurs messages d'opticien pas content.
Tout n'est pas attribuable aux opticiens en général, mais à trois opticiens en particulier, ce qui est logique, ce sont des faits vécus que je peux prouver.
Compte tenu de mon âge, ce sont des faits et des comparaisons avec un recul certain.

Ma remarque sur les prix vous concerne presque tous.
Mes déboires de prescription concernent un opticien précis.
Mes déboires de monture concernent une marque, l'opticien n'y est pour rien.
Mes déboires sur un verre concernent un opticien précis.
L'absence de certificat de traitement des verres est un point commun à tous, je n'ai à ce jour trouvé personne dans mon entourage qui en a eu.
Maintenant pour recevoir plusieurs messages d'opticiens pas contents, permettez-moi de penser qu'il n'y a pas de fumée sans feu, commencez par faire le ménage devant votre porte.

 

J'ai racheté en avril 2009 une paire de lunettes avec des verres neufs chez un autre opticien.
Je me suis fait expliquer le marquage des verres, et la qualité correspondante.
J'ai pu vérifier ce que j'avais eu réellement la fois précédente, je n'étais pas satisfait des traitements des verres qui ne tenaient pas dans le temps, mais la qualité était bien celle demandée et payée, si le marquage des verres est juste.
J'ai demandé et obtenu le certificat d'authenticité des verres, avec un étonnement de la vendeuse.
J'ai remarqué le côté très professionnel pour le montage des verres progressifs.
J'ai expliqué franchement à la vendeuse pourquoi je suis entré chez elle, il y avait du monde chez l'autre, et je boycotte le troisième en connaissance de cause...
Pourtant je ne pense pas faire partie des clients pénibles, simplement d'un client qui sait et qui obtient ce qu'il veut, en payant en conséquence...

 

Grande surface :

Je n'arrive plus à savoir, depuis plusieurs années, qui est moins cher que qui, et qui se moque un peu ou franchement des clients.
Une chose est sûre, les grandes surfaces sont en position de relatif monopole, et font les prix qu'elles veulent.
Elles sont peut-être moins chères que les petits commerces de proximité, mais il y a maintenant encore moins cher.

Je faisais les courses tous les samedis matin à l'ouverture, mon épouse faisant la grasse matinée pendant ce temps...
Je me suis habitué à payer une certaine somme à chaque fois, à 5 dans la famille, les courses pour la semaine ce n'est pas rien.
J'avais entendu parlé des hard discounteurs, mais j'hésitais à y aller.
Il a fallu "deux ou trois coups de massue" consécutifs pour que je change ma façon de faire.
Est-ce l'inflation ?
Est-ce des hausses habilement cachées dans de nouveaux produits, après avoir, bien sûr, supprimé les anciens ?
Est-ce les mêmes produits dans un "packaging" amélioré et donc plus cher ?
Je ne sais pas, et ne veux pas savoir.
Toujours est-il que les seuls qui peuvent se vanter d'être moins cher sont les hard discounteurs.
Ce n'est pas de la publicité pour tel ou tel enseigne, c'est le résultat sur les tickets de caisse à chariot comparable, et sur plusieurs semaines.

On ne mélange pas torchons et serviettes.
Les grandes surfaces veulent bien, à la rigueur, comparer les prix entre elles, mais surtout pas avec les hard discounters.
Ci-joint un lien vers un comparateur de prix, lancé par une grande enseigne que je ne citerai pas.
Ce n'est pas sans intérêt, mais c'est incomplet, citez tout le monde pour être crédible.

Les grandes surfaces ont inventé les marques au nom de leur enseigne.
Tout n'est pas critiquable dans cette approche.
Ce qui est critiquable, c'est qu'après s'être habitué à un produit pendant plusieurs mois, il disparaît d'un seul coup sans remplaçant clairement identifié.
Vous n'avez pas plus de respect que ça pour vos clients ? Ne comptez pas sur moi pour en avoir pour vous.

 

Comme leur nom le dit, les grandes surfaces sont grandes...
Faire les courses, c'est faire un circuit dans le magasin pour passer devant les rayons utiles.
Qu'il est désagréable de voir les rayons être déplacés, ou de voir l'ordre des produits dans le rayon changer tout les quatre matins.
Si le but est de nous faire prendre d'autre produit, c'est raté.

Le même produit existe sous plusieurs conditionnements différents, petit, moyen ou grand paquet.
La logique voudrait que les grands paquets soient, sur le prix au kilo ou au litre, moins cher que les petits.
Les grandes surfaces ont inventé de gros conditionnements plus chers que les petits, sur le prix au L ou au kg.
Excusez-moi, mais j'ai envie d'envoyer les paquets à la figure de celui qui a inventé cela, et de faire boire les "éco recharges" de lessive liquide plus chère au litre que le flacon classique.
Je ne viendrais pas avec la calculette dans la poche, j'irai voir ailleurs.
Vous nous prenez pour des cons ? Nous aussi.

Un pack de lait qui s'ouvre avec une paire de ciseaux, c'est pratique.
Le même pack avec un système d'ouverture rapide, c'est plus pratique quand ça marche, ce qui n'est pas toujours évident.
Le même lait dans une bouteille plastique avec un bouchon que l'on tourne, c'est encore plus pratique.
Maintenant, est-ce que ces innovations justifient que le prix du lait soit 10 ou 20 centimes plus chers ?
Je n'en suis pas sûr, dans mon bol le matin j'ai toujours du lait, pas de pack, d'ouverture rapide ou de bouchon.
Le packaging est une source d'inflation.

Dans les rasoirs jetables, le bloc de deux lames revient en gros à 1 €. Le bloc de trois lames est à 2 €.
Ils nous ont inventé le bloc de cinq lames, quatre d'un côté, une de l'autre, pour que madame s'épile pendant que je me rase ? Là je n'ai pas compris.
Je calcule bêtement le prix par lame, et n'achète plus les trois lames.
J'ai pourtant suivi un certain temps les innovations, et reconnais le confort des trois lames et sa durée.
Mais cela ne justifie pas le prix, 0.25 € les deux lames chez le Hard discounteur.
Enfin, ne soyons pas trop sérieux, à quoi cela sert-il de faire vibrer les lames quand Parkinson s'en charge tout seul ?
À quoi cela sert-il de montrer des épées sur les boîtes, la France n'a pas la tradition du Hara-kiri.

 

La Révolution française a aboli les privilèges en 1792.
Les grandes surfaces les ont rétablis avec des caisses dédiées aux possesseurs de certaines cartes.
Il se trouve que je me suis trompé, de toute bonne fois, dans une grande surface que je fréquente peu.
Une dame pas contente m'a dit "Mais monsieur, j'ai payé pour avoir ce droit".
La révolution est à refaire...

Si les grandes surfaces sont capables de rendre des € sur la carte de fidélité et sur certains produits, pourquoi ne sont-ils pas capables de baisser le prix pour tous les clients ?
Vous imaginez les économies sur les cartes, les vendeuses qui vous harponnent pour vous faire prendre la carte, sur l'informatique de gestion à placer dans chaque magasin ?
Ces cartes de fidélité sont source de prix plus cher, cela ne peut pas être autrement.

Et maintenant que les grandes surfaces peuvent faire de la pub à la télé, les prix ne sont pas près de baisser.

 

Commerçants :

Avez-vous remarqué que beaucoup de commerçants étalent leurs marchandises sur les trottoirs pour attirer les chalands ?
Les municipalités réalisent des trottoirs assez larges pour permettre la bonne circulation des piétons.
Les commerçants s'en approprient la majeure partie, il reste à peine 80 cm pour passer, c'est trop peu.
Personne ne dit rien, pourquoi ?
Pour avoir poussé pendant quelques années la poussette des enfants, je vous assure que je peste à chaque fois.
Souvent, une poussette avec deux jumeaux de front ne passe pas.

Les champions toutes catégories sont, bien sûr, les restaurateurs et les bistrotiers.
En tant que client, je n'utilise jamais ces places que je qualifie volontiers d'illégales. Est-ce aussi votre avis ?
Et quand les municipalités ajoutent des barrières pour fixer la limite, on trouve souvent une table devant la barrière, que fait la police municipale ?

De ce côté de la mer méditerranée nous sommes en Europe.
Pourquoi accepter de transformer nos rues en souk ?
Il y a une solution qui marchera à coup sûr, le boycott pur et simple de ces commerçants qui abusent, il suffit de se montrer intéressé, puis de leur dire que l'on ne prend pas leur produit parce qu'ils s'étalent de trop.
C'est tout, c'est simple, et cela marchera si tout le monde s'y met.

 

Matelas :

Dans la notice de garantie d'un matelas :

" Il est par ailleurs parfaitement normal que la matelassure  de la housse du matelas soit comprimée par l'usage jusqu'à 65% de leur épaisseur d'origine.
Ces phénomènes ne relèvent dès lors pas de la garantie. "

Dans le Petit Larousse illustré, le terme "matelassure" est expliqué :

" Ce qui sert à rembourrer, à faire les matelas ".

Donc la traduction dans un français compréhensible par tout le monde est la suivante :
Si vous achetez un matelas de 20 cm d'épaisseur, inutile d'essayer de faire jouer la garantie avant qu'il ne fasse 13 cm d'épaisseur...
Autrement dit, il n'y a pas de garantie sur ce produit.
Avez-vous vu un matelas perdre 7 cm en épaisseur ?

La garantie est de 5 ans, avec les conditions suivantes :

  • 1er et 2e année - Le client paie 0%.
  • 3e année - Le client paie 40%.
  • 4e année - Le client paie 60%.
  • 5e année - Le client paie 80%.
  • 6e année - La garantie ne joue plus.

Imaginez maintenant une garantie de ce type sur un produit ménagé type lave-linge ou lave-vaisselle.
Quand DARTY annonce 5 ans, c'est 5 ans à 100%.
Et bien dans la literie, ce n'est pas le cas au moins chez le "Numéro 1 du sommeil", et il est bon de le faire savoir.
N'y a-t-il pas un "dodologue" pour se pencher sur les conditions de garantie ?

 

Publicités :

Avez-vous remarqué comme certaines publicités sont profondément débiles ?
Comme ces publicités s'adressent à nous, et sont censées nous concerner, si elles sont débiles c'est que ceux qui les font nous prennent réellement pour des moins que rien, cela fait toujours plaisir de le savoir...

Les produits mis en valeur par la publicité sont censés nous concerner.
La forme et le fond de certaines de ces pubs me font croire qu'elles s'adressent plutôt aux locataires des asiles les plus proches.
Pourquoi acheter un produit qui ne s'adresse pas à moi ?

Certaines pubs mentent délibérément, "promesses tenues" par exemple..
Ce n'est pas mieux pour inciter les gens à acheter les produits, nous ne sommes pas dupes.
Une dame de 70 ans sans rides est siliconée, les crèmes n'y sont pour rien...
Et quand on voit en tout petit "testé sur 110 volontaires", il ne faut pas avoir honte, n'importe quel statisticien vous dira que l'échantillon est trop petit.

J'applique une méthode très simple : "La pub est con, le produit n'est pas bon".
Je n'achète pas un produit dont je me doute qu'il ne sera pas bon, ou qui ne me met pas en valeur.
Or si les acteurs qui jouent les pubs se comportent comme des cons parce que le scénario est comme cela, je m'identifie à eux, je n'apprécie pas, et donc je n'achète pas.
La pub nous donne aujourd'hui les arguments qu'il faut pour ne pas acheter les produits.
Remarquable, non ?

Pour finir sur une note plus positive, certaine pub sont assez remarquable, telle celle pour une marque de voitures qui nous disait que les mannequins que l'on met dans les voitures pour les crash-tests sont des mauvais conducteurs, quand ils voient un mur ils n'ont qu'un réflexe, foncer dedans...

 


 

Autres :

 

Refus d'obtempérer :

Qu'un jeune de Nanterre, Nahel se fasse tuer, par un policier fin juin 2023, est désolant.
Le jeune est tué, la vie et la carrière du policier sont foutues.
Je me base sur la vidéo qui a circulé, qui est sans équivoque, même si j'aurais voulu voir et entendre les 5 ou 10 minutes qui précèdent, et qui peuvent expliquer bien des choses.

Par contre je ne comprends pas le refus d'obtempérer, surtout dans le cas que je cite ou la voiture était arrêtée, avec des gendarmes parfaitement identifiables qui devaient faire le contrôle.
C'est bien gentil de mettre la faute sur le policier qui a tiré, et que je n'excuse pas, mais il est inadmissible de la part des médias de ne pas dire le plus clairement du monde que le refus d'obtempérer n'est pas acceptable.
Les saccages dans les banlieues qui ont suivi, c'est mettre la faute uniquement sur la police et qualifier d'innocent le jeune au volant qui a redémarré.
Non, ce n'est pas vrai, le jeune à sa part de responsabilité, une très grosse part.
Les casseurs, certains partis politiques de gauche, sont trop complaisants, je ne l'accepte pas.

La mère du jeune disait que son fils de 17 ans était encore un gamin.
À 17 ans, je ne conduisais pas sans permis, et je m'arrêtais au guidon de ma Mob quand j'étais contrôlé.
Mes parents m'avaient enseigné un certain nombre de valeurs morales, valeurs qui manquaient sérieusement à ce jeune.
Paix à son âme.

J'ai été choqué de voir certaines images de la mère lors de la marche blanche deux jours plus tard.
Les revendications passent avant les pleurs ?

 

Télévision, le soir :

Depuis la rentrée 2018, les films commencent plus tard le soir, vers 21 h 10.
Certaines chaînes privées le faisaient déjà, maintenant c'est le service public qui s'y met.

Je ne suis plus très jeune, je suis encore en activité, j'ai besoin d'une bonne nuit de sommeil pour récupérer.
En commençant la soirée plus tard, vous nous privez de sommeil.
Désolé, ce n'est pas acceptable, c'est intenable dans le temps.
Supprimez le feuilleton après les infos, commencez la soirée 20 minutes plus tôt, je ne serai pas le seul à apprécier !!!

Je voudrais aussi évoquer le cas de certaines chaînes tel C8 ou TMC, qui ont une émission en direct jusque théoriquement 21 h, émission qui dure en pratique jusque 21 h 10, suivit par 10 minutes de pub.
Vous faites bien comme vous voulez, mais le respect des téléspectateurs est de faire en sorte que les programmes annoncent une heure juste.
Quand le programme annonce le film à 21 h 00 et qu'il commence en pratique à 21 h 20, je vous mets directement un carton rouge, c'est-à-dire le boycott systématique de votre chaîne.
Démerdez-vous avec vos annonceurs...

Enfin comment ne pas évoquer les coupures de pubs qui me gonflent considérablement ?
Quand c'est possible, voir l'émission en replay permet de commencer à l'heure qui me va, et ne pas avoir la pub.
Quand il y a le choix, le privé avec pub ou le service public sans pub, c'est le service public que je choisis.
Quand il n'y a pas le choix, je vous garantis que je ne suis pas devant la télé pendant la pub.
Trop c'est trop, trop de pub tue la pub...
Et je ne suis pas zonzon au point d'avoir besoin de voir deux fois la même pub dans les mêmes 10 minutes de coupure, nous seulement vous nous gonflez, et en plus vous nous prenez pour des cons.
Carton rouge, boycott et vos produits sur liste rouge.

 

Changement d'heure :

En 2015, le changement d'heure à 40 ans. À quoi sert-il ?
Il y a 40 ans, les ampoules chauffaient beaucoup et éclairaient un peu, elles consommaient beaucoup, un changement d'heure pouvait avoir un sens.
Aujourd'hui en 2015, les ampoules basse consommation consomme 5 fois moins qu'une ampoule à incandescence d'il y a 40 ans pour le même éclairage.
C'est 8 à 10 fois moins pour les ampoules LED.
Et ce n'est que 1.6 fois moins quand vous remplacez une ampoule basse consommation par une ampoule à LED. Pas rentable !!!
Y a-t-il encore un intérêt à maintenir le changement d'heure ?
La question doit être analysée, avec les chiffres fiables connus par ERDF.

 

Traideurs et haute finance :

Les traideurs sont des gens qui spéculent sur du vent, sans aucune connexion avec la vie réelle.
S'ils sentent que l'on manque très légèrement de pétrole, ils spéculent dessus, et font monter les prix sans relation avec la production réelle.
Quand ils spéculent sur les céréales, des pays d'Afrique ont des famines.
Dans les deux cas, c'est nous, les clients finaux, qui payons leurs prises de bénéfices.
Comment peut-on tolérer des choses pareilles ?

J'ai vu l'action de mon entreprise monter de façon stupéfiante, sans aucune relation avec les performances réelles.
La réalité de la bourse, c'est la performance des entreprises.
Quand il n'y a plus de relation entre les courts de bourse et les performances réelles, c'est le système complet qui est gravement malade.

J'ai entendu dire que certains traideurs spéculaient sur des actions qu'ils n'avaient même pas.
Ils empruntent virtuellement un certain nombre d'actions, spéculent avec, empochent des gains réels, et rendent les actions virtuelles.
Si ce n'est pas faire du fric sur du vent, qu'est-ce que c'est ?

Ce qui est encore moins acceptable, c'est qu'à force de jouer aux cons ils ont foutu l'économie mondiale par terre.
Et ce sont les salariés de base qui en font les frais en perdant leurs emplois.
Quel besoin ont donc les banques de spéculer ainsi ?

Il y a une raison qui explique des variations brutales de la bourse, sans aucune relation avec l'économie réelle, l'effet papillon...
Un traideur japonais voit un corbeau qui vole sur le dos le matin en partant travailler, le soir, toutes les bourses mondiales ont perdu 10%...

 

Prises électriques avec une sécurité pour les enfants :

Elles sont indispensables avec de jeunes enfants, et c'est pour cela que j'en ai chez moi.
Mais les enfants grandissent et elles deviennent vite inutiles.
Après il faut vivre avec, et c'est là que les soucis commencent.

Je branche la prise de la friteuse une fois par semaine depuis 4 ans.
J'ai aujourd'hui un mal de chien à l'enfoncer, la sécurité enfant bloque tout.
À raison de 52 semaines par an, cela ne fait que 208 cycles de connexion et déconnexion.
Vous avez bien lu 208 cycles, et la prise murale est à changer.
De qui se moquent les fabricants ?
Car il n'y a pas que cette prise qui pose des soucis dans la maison...

Je vous rassure, un bricoleur décidé enlève assez facilement cette sécurité.
Mais pourquoi payer plus cher un truc qui ne marche pas dans le temps ?

 

SNCF :

J'aimerais que nos journalistes arrêtent de nous montrer les trains bondés les jours de départ en vacances :
Je vais finir par croire qu'ils sont vides le reste du temps, comme le prouve le dernier accident.
Vous savez, sur une voie rendue unique pour travaux, un train de voyageurs Luxembourg / Metz a percuté un train de marchandises qui venait en sens inverse.
Au vu de la violence du choc, s'il n'y a pas plus de morts et blessés, c'est qu'il n'y avait pas plus d'une vingtaine de personnes dans le train.
Est-il rentable de faire rouler un train avec 20 passagers ?
Si on nous explique que les trains sont vides la plupart du temps, alors je comprends pourquoi les journalistes se précipitent pour le scoop de trains qui sont pleins.
Mais il faudra nous expliquer pourquoi il faut autant de cheminots pour faire rouler des trains vides...
Il faudra aussi nous expliquer comment on peut se dire en bénéfice avec 12 milliards d'euros par an de subventions diverses, variées et incompréhensibles.

 

SNCF et retraites :

Les cheminots ne savent pas compter :
En cotisant 12% de plus, votre droit à la retraite est 40 / 1.12 = 35.7 ans = 35 ans et 9 mois. Cela n'a jamais fait un départ à 50 ans.
Les cheminots ne savent toujours pas compter :
La retraite au bout de 37.5 ans pour tous, mais vous la payez comment ?
L'Allemagne est passée à 42 ans, et ils travaillent 39 H par semaine.
Les cheminots ne savent franchement pas compter pour oser annoncer des bénéfices quand ils ont 12 milliards d'€ de subventions.
J'en ai raz le bol de payer à fonds perdu pour des nantis totalement déconnectés des réalités économiques.
Les avantages des conducteurs de TGV.

Négociation :

Est-il nécessaire de rappeler que la négociation ce n'est pas demander le retrait de la réforme, et ne rien accepter d'autre ?
Il y a des réformes qui sont d'équité nationale, et qui ne sont pas négociables...

 

Fret :

L'état annonce fin 2009 qu'il remet 7 milliards dans ce gouffre sans fond.
Mettre des camions sur les trains fait rêver, mais le gabarit SNCF ne permet pas de mettre un semi sur un wagon plateau, car le camion touche la caténaire.
Personne ne le dit, pourquoi ?
(Dans le tunnel sous la manche, ils ont revu la hauteur des caténaires pour que les camions passent. Mais ce n'est vrai que là).
Et les 13 jours de grèves, en avril 2010, pour défendre les 1200 Millions d'Euros de déficit du fret, étaient-ils nécessaires ?
En tant que contribuable, je dis stop aux dépenses sans fin.

 

L'ours :

Plusieurs ours ont été relâchés dans les Pyrénées.
L'un d'entre eux, qui n'avait pas le bon collier, est parti dans le sens opposé. Vu de loin c'est très drôle.
Des traces de pas ont été retrouvées dans la boue à 30 km de Toulouse.
Une seule explication : il veut prendre le premier Airbus pour rentrer dans son pays.
Les femelles relâchées quelques jours plutôt ne devaient pas être à son goût.

Peut-on reprocher à un ours de ne pas traverser à un passage protégé ?
Toujours est-il que pendant l'été 2007 un ours s'est fait renverser 2 fois sur une 4 voies au-dessus de Lourdes.
J'étais en vacances en famille à 40 km de là, et nous faisions des balades en montagne tous les jours. Frisson...

 

CORSE :

Appelons les choses par leur nom :
Un poseur de bombes n'est pas un autonomiste, c'est un terroriste.
Il n'y a pas d'impôt révolutionnaire, il y a un racket soigneusement organisé, avec des pressions pour que les gens se taisent.
Ceux qui se disent autonomistes sont en réalité pour la plupart des mafiosi.
Il doit bien rester tout de même quelques doux illuminés, autonomistes sincères, qui ont droit à tout mon respect. Mais ils sont rares...

Pourquoi la continuité territoriale devrait-elle obligatoirement passer par une société publique ?
Une fois le cahier des charges définis par l'assemblée territoriale, par exemple un aller-retour chaque jour, n'importe quelle société privée est capable de chiffrer combien cela coûte l'hiver quand le trafic est plus rare.
Comme ce service est payé avec nos impôts, une économie, à service identique, est la bien venue.
Dans l'état actuel des choses, si je dois passer des vacances en Corse, ce ne sera pas avec la SNCM parce qu'ils sont tout le temps en grève.

Un jeune poseur de bombe se fait sauter en France, parce que sa bombe a explosé 1/4 d'heure trop tôt.
C'est désolant pour lui et sa famille.
Les coupables sont ceux qui l'ont poussé et aidé à faire cela, ils existent réellement.
Je préfère voir les terroristes corses payer l'enterrement, que le contribuable français payer les réparations d'un bâtiment.

 

BANLIEUE :

Deux jeunes se font électrocuter dans l'enceinte fermée d'un transformateur EDF.
Pourquoi avaient-ils aussi peur des flics ? Qu'avaient-ils à se reprocher ? On ne l'a jamais su.
Apprendre que le 3e rescapé s'est fait arrêter 6 mois plus tard parce qu'il jetait des cailloux sur les flics est un bon élément de réponse.
Essayez de me faire croire que ce sont des enfants de chœur...

 

Grèves :

Le droit de grève est un droit fondamental, je ne le remets pas en cause.
Le droit de grève, c'est le droit d'arrêter le travail, et ce n'est que cela.
Quand on ne travaille pas, on n'est pas payé, même en étant fonctionnaire, c'est la règle du jeu.
On ne devrait pas avoir le droit de remplacer un jour de grève par un CA ou par une RTT, c'est aussi la règle du jeu.

Que voit-on de plus en plus?
Le droit de grève se transforme en prises d'otages qui cachent leur nom.

Un conducteur de métro, bus, tramway en grève, arrête de conduire, rien à redire.
Quand il empêche les non grévistes de travailler, c'est un abus de position dominante, et cela doit être condamné et sanctionné comme tel au nom de l'égalité de tous devant la grève : Pourquoi certaines corporations auraient tous les pouvoirs et tous les gains, et les autres que leurs yeux pour pleurer ?
Il y a énormément d'exemples du même type.

Comment accepter que certains cassent tout pour se faire entendre ?

Comment s'étonner de voir les jeunes tout casser et brûler quand ils voient l'exemple des adultes ?

 

Grèves SNCF :

À chaque grève, les journalistes essayent de nous montrer la gêne apportée aux usagers.
Je ne conteste pas cette gêne.
Montrer sans cesse le pouvoir de nuisance d'une "corporation d'enfants gâtés" ne les incitera pas à une autre forme de revendication, s'il y a réellement motif à leurs revendications.

J'aimerais que nos "journaleux" nous montre plutôt la France qui sait s'adapter, et qui utilise par exemple sa voiture les jours de grèves.
Au lien d'aller mettre les caméras dans les gares, allez les mettre dans les centres de régulation du trafic routier, et indiquez-nous l'augmentation de trafic qui en résulte.
Si vous arrivez a nous montrer qu'une grève SNCF entraîne une modification infime du trafic routier, alors vous aurez démontré que le pouvoir de nuisance effectif est ridiculement faible, vous aurez rendu service a la nation entière, et vous aurez bien fait votre travail (pour une fois).

 

OGM :

Je n'ai pas d'avis négatif sur les nouvelles technologies.
Encore faut-il qu'un minimum de vérifications soit fait avant la mise sur le marché.
Je fais parti des ces gens qui condamnent les arrachages sauvages d'un côté, et qui exigent de l'autre une information claire et précise, l'un ne va pas sans l'autre...

J'ai lu que pour vérifier l'innocuité des OGM sur l'alimentation animale, ils avaient donné des produits OGM pendant 15 jours à quelques vaches.
Oui vous avez bien lu, quinze jours seulement.
De qui se moque-t-on ?
Si les essais avaient duré 2 à 5 ans, il n'y aurait rien à dire, ou pas grand-chose.
Mais 15 jours, c'est la meilleure façon de ne rien trouver...

Le deuxième point gravissime à mes yeux est que lorsqu'un animal bouffe des OGM, l'inscription n'a pas à figurer sur l'emballage des produits vendus aux clients.
C'est un délit de non-information du consommateur, et cela se payera au centuple au moindre problème.
Les règlements sont une chose, mais pour moi ce type de non-information est un délit à punir comme tel.

Fabricants d'OGM, vous êtes fiers de vos produits ?
Faites-le savoir et indiquez aux consommateurs là où ils se trouvent.
Si vous ne le faites pas, c'est que vous avez des choses à cacher.
Et si vous nous cachez des choses, nous consommateurs on boycotte.

 

Vache et chèvre folles :

Je voulais rappeler un point sur la vache folle.
4 à 5 ans avant le grand cirque médiatique sur le sujet, j'avais commencé à boycotter la viande de bœuf.
Pourquoi ?
Parce que des revues spécialisées avaient donné l'information alarmiste.
Les agriculteurs qui condamnaient les médias sur le sujet se trompaient de cible :
Ce sont eux qui donnent à manger à leurs animaux, ce sont eux les coupables vis-à-vis des consommateurs, et ce sont à eux à réclamer des produits sains à leurs fournisseurs.

Ce rappel pour préciser qu'en cas de problèmes dans les années à venir avec les OGM, ce sont les agriculteurs qui en feront les frais en premier, et ce sera, si je puis me permettre, bien fait pour eux.
Les expériences passées sont déjà oubliées ?
Informez vos clients, ils sont assez grands pour savoir tout seuls ce qui est bon pour eux...

Et l'information arrive : la revue "Science et Vie" indique dans son numéro de juillet 2005 qu'un cas de chèvre folle a été prouvé, qu'il est probable que les moutons sont eux aussi contaminés et qu'il n'y a pas de contrôle aux abattoirs.
Plus graves, le lait et les fromages, s'il y a contamination, peuvent eux aussi être contaminés.
Réjouissant tout ça non ?
Le meilleur moyen de ne pas savoir qu'il y a un problème est effectivement de ne pas chercher à savoir.
C'est ce qui est fait aujourd'hui, c'est scandaleux.

 

 

Sport :

 

Dopage :

Toutes les fédérations sportives ont le même règlement : le dopage est interdit.
Certaines fédérations font plus d'effort que d'autres pour appliquer ce règlement, mais ce n'est pas mon propos.

Quand une nouvelle substance dopante arrive sur le marché, les labos ne savent pas encore la détecter.
Les sportifs "intelligent" utilisent cette substance, gagnent tout pendant quelques années en clamant haut et fort qu'ils ne sont pas dopés, et essayent de se retirer à temps, sans se faire prendre.
Pourtant, ces sportifs ont été contrôlés de nombreuses fois.

Il n'est pas possible de retirer une victoire à un sportif au bout de plusieurs années, parce qu'il était dopé avec une substance pas encore interdite, et que les labos ne savaient pas détecter.
Il n'est pas non plus possible de récupérer les sommes d'argent qui vont avec les victoires, et les contrats publicitaires.

Il est par contre tout à fait possible de conserver plusieurs années les échantillons pour les analyser avec les derniers tests connus.
Il est également possible de faire savoir, plusieurs années après, que tel sportif a gagné à telle époque avec tel produit.
Il faut enfin que les annales des victoires soient mises à jour, même plusieurs années après, avec le produit dopant utilisé.

Je suis sûr que cette mesure serait dissuasive pour un certain nombre d'entre eux.
Les autres, qui ne voient leur intérêt qu'à court terme, perdront une bonne partie de leur superbe quand le pot aux roses sera découvert.

Je trouve particulièrement hypocrite la fédération du cyclisme, par exemple, qui impose la destruction des échantillons après analyse à la fin d'un tour de France.
Quand la lutte contre le dopage ne peut pas, pour des raisons techniques et de connaissances, être réalisée sur le champ, la bonne approche est d'autoriser la lutte même plusieurs années après.

J'ai été sportif amateur à une époque, je le suis toujours, même dans la catégorie Master 4 des plus de 65 ans.
Un point ma toujours surpris, pourquoi certains concurrents arrivaient à être très performant sur une course, et loin derrière sur d'autre ?
Je n'étais jamais le premier, mais toujours régulier dans les 15 premiers, et jamais dopé.
Et j'ai eu mon année de "gloire", en équipe de France, non pas sur les performances absolues, mais plutôt sur la régularité des performances sur une année.
En tant qu'amateur, je m'en suis contenté...

 

Un grand merci pour votre visite. --- Retour direct en haut de la page ---

Logo Dôme acoustique

Un grand-père facétieux disait à ses petits enfants que le grand truc blanc tout en haut du Puy-de-Dôme était un thermomètre géant : Quand il deviendra tout rouge il faudra vite se sauver, parce que le volcan va se réveiller !!!

Malgré les apparences, ce site internet n'est que celui d'un amateur passionné auvergnat.
"Amateur" doit être compris dans le sens "non professionnel", dans l'aspect financier de l'approche : Je ne vis pas des revenus de cette passion.
"Amateur" doit être compris dans le sens ou rien ne m'oblige à vous répondre, si vous êtes désagréable. C'est rare, mais le cas arrive de temps en temps.

Il y a un savoir-vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Je vous donnerai l'accord, demandez-le simplement pour être en règle. Sont exclues les demandes extravagantes.


Contrôle de validation W3C du code HTML 5 de la page, copiez l'adresse de la page avant de cliquer sur le lien.
Contrôle de validation W3C des CSS de la page, copiez l'adresse de la page avant de cliquer sur le lien.
Ce sont deux outils de contrôle pour le webmaster du site Dôme Acoustique, c'est inutile pour les utilisateurs.
Avoir le lien dans chaque page est plus simple pour les retrouver.