Page affichée à 00:12:33
jeudi 09 février 2023
logo7 Dôme acoustique Compteur pour tout le site : 11 707 945

Nombre actuel de lecteurs : 67.
Le site de Dominique, un amateur passionné

 

1-2-1-2 : Philosophie sur la distance de mesure

Mise à jour : 15 décembre 2022.

 

Préambule :

Les attentes sur les corrections par convolution sont différentes entre les internautes.
Cela conduit a des débats sans fin sur internet, parce que personne ne précise vraiment quels sont ses attentes au départ.

  • A une extrémité, il y a ceux qui veulent corriger leurs enceintes dans une chambre sourde, ou en extérieur, sans prendre en compte la pièce.
    Une fois les enceintes rendues parfaites, c'est un traitement acoustique qui finira l'adaptation des enceintes à la pièce.
    La méthode utilisée est une mesure assez proche de l'enceinte, avec l'extérieur ou la chambre sourde qui n'ont aucune réflexion.
     
  • A l'autre extrémité, il y a ceux qui croient avoir des enceintes parfaites au départ, et qui ne veulent corriger que les défauts apportés par leur pièce.
    La méthode utilisée est la mesure en plusieurs points autour du point d'écoute.

Entre ces deux extrêmes il y a des variantes plus ou moins proche de l'une ou l'autre des deux extrémités, et certainement plus réalistes.

  • Les enceintes pas forcément parfaites, qui sont mesurées en plusieurs point autour du point d'écoute.
  • Les enceintes pas forcément parfaites, qui sont mesurées en un seul point au point d'écoute.
  • Les enceintes pas forcément parfaites, qui sont mesurées proche de l'enceinte.

Avec des méthodes aussi différentes, les résultats à l'écoute seront différents.
Il y aura acceptation ou rejet de la solution "corrections par convolution".
Le rejet de la solution sera retranscrit sur un internet avec des propos du genre "la convolution ça ne marche pas" ou encore "il y a des gains sur certains critères, mais globalement je préfère sans".

Face a ces différentes méthodes, le pragmatique dira "Je me moque de la méthode, je veux les meilleurs résultats à l'écoute dans ma pièce".
Avez vous vu un pragmatique se faire des noeuds au cerveau avec des méthodes bancales ?
Vous trouverez ma méthode, avec les arguments pour la défendre, vers la fin de ce chapitre dans la partie "Mesures proche de l'enceinte".

 

Mesures au point d'écoute :

En mesurant au point d'écoute vous mesurez à la fois l'enceinte et la pièce, avec une prédominence pour la pièce.
Mesurer la pièce pour la corriger est très satisfaisant pour l'esprit, je ne connais pas d'argument plus vendeur que celui là, les logiciels du commerce s'en donnent à coeur joie.
Mais tout n'est pas aussi rose que ça, principalement pour la phase mesurée que vous n'arriverez pas à mesurer d'aussi loin des enceintes.
Et sans la phase mesurée, vos corrections seront incomplètes...

 

Le point d'écoute, le point de mesure :

Le point d'écoute est, pour vous, l'endroit ou est placé votre siège.
Pourtant dans une pièce et dans le grave, il y a des creux et des ventres dans la réponse.
Si vous mesurez dans un creux, vous n'aurez pas de graves, si c'est sur un ventre vous en aurez de trop.

Le PDF qui se trouve dans le chapitre sur le Placement optimal des enceintes dans votre pièce d'écoute explique pourtant que l'idéal se trouve au 1/4 ou au 3/4 de la longueur et de la largeur.
L'outil de calcul vous indiquera les côtes exactes pour votre pièce, si elle est assimilable à un rectangle.
Pourquoi placer votre micro ailleurs ?
Le point d'écoute n'est pas forcément le bon endroit pour une bonne mesure : Il n'y aura pas de bonnes corrections sans une bonne mesure au bon endroit.

 

Une seule mesure au point d'écoute :

Faites une mesure au point d'écoute et enregistrez le résultat.
Déplacez le micro de 2 cm, enregistrez le résultat, et comparez avec la première mesure : Ce n'est pas la même mesure...
Deux jours plus tard refaites une mesure, elle est différente des deux premières.
Quand une mesure n'est pas reproductible, elle ne doit pas être retenue...
Une seule mesure au point d'écoute, oubliez !!!

 

Plusieurs mesures autour du point d'écoute :

L'idée est de faire 5, 7 ou 9 mesures, une au point d'écoute et les autres entre 50 cm et 100 cm autour du point d'écoute, pour avoir une bonne écoute quelque soit votre position exacte.
Pour corriger les enceintes, vous utilisez la moyenne de ces mesures.
Génial allez vous me dire, sauf si la moyenne calculée est fausse...

Comment calculer la moyenne des différentes mesures ?
Votre logiciel de mesure le fera directement, avec une Mesure MMM qui consiste à faire une mesure longue de 1 à 2 mn, en déplaçant le micro à la main entre les différentes positions, pour balayer l'espace autour du point d'écoute.

 

Mesures MMM, Moving Mic Measurement :

C'est une application beaucoup plus facile à faire que plusieurs mesures au point d'écoute.
Là ou vous allez faire 5, 7, 9 mesures ponctuelles autour du point d'écoute, vous allez faire un balayage équivalent en tenant le micro à la main, vous allez balayer tout l'espace lors du déplacement du micro.

C'est la base d'une mesure acoustique en bruit rose avec un micro que l'on bouge à la main.
C'est une méthode rapide, plus précise (en amplitude) qu'une mesure MLS ou sweep en un point, et qui permet une égalisation qui me semble mieux correspondre à la perception auditive.
La discussion sur le forum HCFR.
C'est la méthode que j'utilise pour corriger la réponse des mes haut-parleurs large-bandes dans la pièce d'écoute.

 

Mesures en chambre sourde :

Vous en avez une ? Moi non plus...
Je ne connais pas, je n'ai jamais essayé, je ne sais pas ce que nous pouvons obtenir avec.
Si vous êtes un professionnel qui fabrique des enceintes pour être vendues dans le commerce, la mesure en chambre sourde est certainement une excellente chose : Vous aurez concu des enceintes qui seront parfaites là ou personne ne les écoutes...

 

Mesures en extérieur :

Si vous êtes un professionnel qui fabrique des enceintes pour être vendues dans le commerce, la mesure en extérieur est certainement une excellente chose : Vous aurez concu des enceintes qui seront parfaites là ou personne ne les écoutes...
Ce chapitre est fait pour nous les amateurs, qui doivent faire marcher une paire d'enceintes, dans une pièce et une seule, à un emplacement défini.
La problématique est différente de celle du professionnel, la solution de mesure aussi.

L'idée est de mesurer l'enceinte seule sans la pièce, pour corriger exclusivement l'enceinte et pas du tout la pièce.
Je ne l'ai jamais fait, parce que je veux des enceintes qui marchent dans ma pièce, et qui ne marche bien que là.
Là non plus n'ayant pas essayé donc je ne peux pas avoir d'avis, et pour être franc je mets beaucoup (vraiment beaucoup, le cul de plomb !!!) de mauvaise volonté à sortir mes enceintes.
Attention au bruit de fond en extérieur, le vent, les voitures, les trains, les avions.

J'ai pu vérifier chez moi, avec le placement de mes enceintes proche (75 cm environ) des coins de la pièce, que sur la fonction compensate de la transformée de Linkwitz j'avais +6 à +8 dB de 15 à 40 Hz en mesurant dans la pièce à une distance proche (86 cm) des enceintes.
Franchement, quel est l'intérêt d'une mesure en extérieur pour passer à coté d'une bosse de 8 dB ?
Les meilleurs résultats à l'écoute sont obtenus en intégrant la bosse dans les réglages, donc sans mesurer en extérieur...
Annuler l'influence de la pièce dans les graves, aussi bien pour les enceintes closes que pour celles avec un évent.

 

Mesures proche de l'enceinte :

L'idée est venue de la lecture du livre de Joe d'Appolito : Le haut-parleur, manipulations et mesures électro-acoustiques.
Dans ce livre l'auteur parle de mesure en "Champs lointain" à 3.5 D, ou D est le diamètre utile de la membrane du haut-parleur.
L'intérêt de cette distance est d'avoir la réponse du haut-parleur avec le baffle step, donc la réponse du haut-paleur monté dans son enceinte.
Le haut-parleur monté dans son enceinte, c'est bien comme cela que nous l'écoutons ? Mesurer ce que nous écoutons à du sens...

L'intérêt de cette mesure plus proche de l'enceinte est d'avoir une phase acoustique exploitable, si le haut-parleur monte dans l'extrême aigu.
C'est un avantage incontestable pour qui valide à l'écoute ses corrections.

Je ne concevais pas que l'on puisse mesurer à une distance pour la réponse et à une autre pour la phase.
Pourtant l'expérience pratique, et la meilleure écoute, sont obtenues avec une mesure MMM pour la réponse, et avec :

  • Une phase calculée, parce qu'il n'est pas possible d'avoir une phase mesurée exploitable, au dessus de 4000 Hz, avec un haut-parleur large-bande qui a une coupure acoustique naturelle à 8000 Hz.
  • Une phase mesurée à une distance proche des enceintes, si vous avez un tweeter qui monte dans les aigus.

J'ai eu l'occasion de vérifier à la mesure qu'un haut-parleur large-bande complété d'un tweeter avaient une phase exploitable dans les aigus, tandis qu'un large-bande seul avec une coupure acoustique plus basse avait une phase inexploitable dans les aigus.

Avec un haut-parleur large bande ou coaxial, la mesure proche de l'enceinte ne pose aucun problème, avec le micro pile dans l'axe du haut-parleur.
Avec une enceinte deux voies, il faut placer le micro à mi-chemin entre les deux haut-parleurs, ce n'est pas trop difficile à faire.
Avec une enceinte trois voies, je pense qu'il faut faire deux mesures, en les fusionnant dans EXCEL : Les choses se compliquent...
Sur un gros système à pavillon 4 voies, je n'ai pas de solution : La mesure proche d'un grand pavillon ne marche pas, il faut plus de recul.
Dites vous bien que si c'est difficile à mesurer, c'est tout autant difficile à écouter, je vais encore me faire des copains !!!

 

Mesures très proche de l'enceinte :

L'idée est venue de la lecture du livre de Joe d'Appolito : Le haut-parleur, manipulations et mesures électro-acoustiques.
Dans ce livre l'auteur parle de mesure en "Champs proche" à 0.11 D, ou D est le diamètre utile de la membrane du haut-parleur.
En champs proche vous n'avez pas le baffle step de l'enceinte, ce qui ne rend la mesure valable que pour les graves.
Si la pièce n'est pas captée par cette mesure très proche, la mesure perd sont intérêt ?

J'ai associé dans EXCEL une mesure très proche (2 cm environ) limitée dans le grave à une mesure MMM au point d'écoute, au-dessus de 200 Hz.
La suppression de L'erreur pendant la mesure dans le grave a donné quelque chose de très intéressant validé à l'écoute.
La mesure à 2 cm de la phase acoustique donne pourtant un résultat faux, avec une très mauvaise impulsion.
J'ai refait plusieurs mesures à 3, 4, 5, 6 , 7, 8, 9, 10, 12, 14, 16, 18 et 20 cm du cache noyau pour trouver la bonne distance vers 8 cm en regardant simplement l'impulsion.
Ces 8 cm sont valables pour mes 420-8B, pas pour votre HP de grave qui est certainement moins profond et qui demandera une distance probablement plus courte.

 

Un grand merci pour votre visite. --- Retour direct en haut de la page ---

Logo Dôme acoustique

Un grand-père facétieux disait à ses petits enfants que le grand truc blanc tout en haut du Puy-de-Dôme était un thermomètre géant : Quand il deviendra tout rouge il faudra vite se sauver, parce que le volcan va se réveiller !!!

Malgré les apparences, ce site internet n'est que celui d'un amateur passionné auvergnat.
"Amateur" doit être compris dans le sens "non professionnel", dans l'aspect financier de l'approche : Je ne vis pas des revenus de cette passion.
"Amateur" doit être compris dans le sens ou rien ne m'oblige à vous répondre, si vous êtes désagréable. C'est rare, mais le cas arrive de temps en temps.

Il y a un savoir-vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Je vous donnerai l'accord, demandez-le simplement pour être en règle. Sont exclues les demandes extravagantes.


Contrôle de validation W3C du code HTML 5 de la page, copiez l'adresse de la page avant de cliquer sur le lien.
Contrôle de validation W3C des CSS de la page, copiez l'adresse de la page avant de cliquer sur le lien.
Ce sont deux outils de contrôle pour le webmaster du site Dôme Acoustique, c'est inutile pour les utilisateurs.
Avoir le lien dans chaque page est plus simple pour les retrouver.