Accueil Table des
matières
Forum Compteur pour tout le site : 6 002 832
Nombre actuel de lecteurs : 11
Base HP
Calculs enceintes
Moteur de
recherche
Lexique
Le site
Contact
Notions
techniques
Baffles et
enceintes
Le filtrage
Calculs des filtres
Réalisations
et plans
Autour des HP
et enceintes
Mon système Hors sujets

image121-4.jpg


La Hi-Fi pour les débutants

Mise à jour : 9 novembre 2017.


Pourquoi ce chapitre :

C'est l'idée d'un internaute sur un forum, Anthrax, qui voulait des explications plus simples que ce qu'il y a dans les autres chapitres du site.
Il m'avait même proposé un titre, la Hi-Fi pour les nuls, titre que je n'ai pas retenu : Vous pouvez ne pas être technicien sans être nul pour autant...
La trame de ce chapitre vient de cet internaute, trame qui évoluera certainement au fil du temps.


Je voudrai une chaîne Hi-Fi :

La chaîne la plus simple, c'est une source de musique, un ampli, deux enceintes, et des câbles entre source, ampli et enceintes.
Ce n'est pas un scoop, nous sommes tous d'accord là dessus.
Au niveau de la source de musique nous séparerons le support de cette musique, du lecteur de musique.
Il faut aussi se mettre d'accord sur le terme haute Fidélité qui est une porte ouverte au grand n'importe quoi quand vos attendus sont différents de la définition.

Au niveau des solutions proposées je me démarque complètement de ce que vous pouvez lire sur les forums haute-fidélité conventionnels.
Si l'ampli FDA est une évolution douce qui utilise toujours les enceinte Hi-Fi habituelles, les monitors de proximité avec les amplis intégrés sont une évolution plus importante.
Je ne proposerai pas de solution conventionnelle, parce que ça coûte plus cher pour ne rien avoir de mieux, je ne faits pas dans le rêve.

J'admets volontiers qu'il est possible d'avoir mieux que ce que je propose, en y mettant beaucoup plus cher.
Ce que je ne sais pas c'est combien il faut mettre dans un ampli conventionnel plus un DAC pour avoir mieux qu'un ampli FDA.
Seul celui qui a essayé les deux solutions peut répondre à la question, et la réponse ne sera valable que pour le matériel essayé.
Il s'écrit sur les forums que le seuil serait vers 1500 à 2000 € pour un ampli conventionnel, information à prendre avec réserves.
Il est certain que les amplis conventionnels à moins de 1000 € sont battus à l'écoute.


Source de musique :

La source aujourd'hui est le CD qui existe sous deux formes, matériel c'est un disque rond de 12 cm de diamètre, dématérialisé sous la forme d'un fichier informatique.
La taille des rayons CD dans les magasins se réduit comme peau de chagrin, l'avenir c'est la musique dématérialisée.
Cette musique existe sous plusieurs formats dont le plus connu est le MP3. Pour des raisons de qualité je retiens le FLAC qui est la qualité CD sans perte.
Il faut dire haut et fort que le MP3, même à 320 kbps, ce n'est pas la qualité CD.
Il faut aussi dire que même si le FLAC a une taille réduite de 30 ou 40% par rapport au WAV des CD, il est rigoureusement sans perte par rapport au WAV.
Au lieu d'acheter votre CD chez un marchant, vous achèterez la musique dématérialisée sur une plateforme internet, par exemple QUOBUZ.

Le format numérique du CD est en 16 bits à 44.1 kHz.
Vous trouvez de la musique dématérialisée au format FLAC, elle aussi en 16 bits à 44.1 kHz.
Il existe aussi de la musique dites en haute résolution (HI-RES) en 24 bits à 44.1 kHz, en 24 bits à 48 kHz, en 24 bits à 88.2 kHz et en 24 bits à 96 kHz, à un prix légèrement inférieur à un CD dans le commerce. Mieux et moins cher est possible avec la dématérialisation !!!
Pour moi le 24 bits à 44.1 kHz n'est pas du HI-RES. La qualité ne vient pas du nombre de bits, mais de la fréquence d'échantillonnage.

Ce n'est pas parce que la musique est dématérialisée que vous avez le droit de l'écouter gratuitement : Les artistes doivent vivre !!!
Les conseils de piratage ne sont pas dans ce site : Indépendant de toutes contraintes commerciales, et respectueux des règles.


Le lecteur de musique :

Le PC est le lecteur de musique le plus courant. Il existe sous trois systèmes d'exploitation, WINDOWS, MAC et LINUX.
En fonction du système d'exploitation retenu, le lecteur de musique dématérialisé change.
Je défends, à tord ou à raison, WINDOWS avec le lecteur gratuit Foobar : Il y a des fonctions pour améliorer la qualité sonore qui sont gratuites, et ça me plait !!!
Ces améliorations se nomment upsampling et corrections par convolution. Voir les chapitres PC et Hi-Fi en cherchant Foobar, Resampleur SoX, Convolver, RePhase et Audacity.

Certain d'entre vous aiment chercher leur CD, le sortir de la boite, le mettre dans un lecteur, ouvrir le livret papier.
Un lecteur DVD de grande surface à 30 € lit parfaitement les CD. Le seul critère est qu'il ait une sortie numérique optique, ou sur prise RCA (S/PDIF coaxiale).
A ce prix la lecture est parfaite, et la sortie analogique ne vaut rien... Ce n'est pas grave, nous allons utiliser la sortie numérique.


L'ampli :

Il y a trois ou quatre ans une nouvelle technologie d'amplis est arrivés sur le marché, les amplis FDA.
Ce sont des amplis qui reçoivent un signal numérique, qui l'amplifie en numérique, et qui envoie un signal analogique amplifié aux enceintes.
La liaison au PC se fait par une simple prise USB, rien de plus simple.
Ce qui est un peu moins simple c'est la configuration qui est nécessaire dans Windows et dans Foobar, mais avec un bon tutoriel vous y arriverez très bien.
Une bonne configuration est absolument indispensable, c'est là que se fait la qualité d'écoute.
Je faisais fonctionner le FX-AUDIO D802 en 24 bits à 88.2 kHz (le 44.1 kHz des CD x2) avec l'upsampling de Resampleur SoX dans Foobar.

Le plus remarquable avec les amplis FDA est la qualité d'écoute et le prix de vente : Les vendeurs d'Hi-Fi classique sont vert de rage.
Celui que j'utilise est un FX-AUDIO D802 avec trois entrées numérique, optique, coaxiale et USB. Prix 125 €.
Mes amplis conventionnels étaient moins bons à l'écoute...
Vous constaterez aussi la toute petite taille de ces amplis, ce n'est pas un matériel qui en met plein la vu aux amis !!!


J'ai amélioré le rendu sonore de mon FX-AUDIO D802 en le connectant au PC via une interface RME DIGIFACE USB à 399 €.
Cette interface gère 8 canaux en 24 bits et 192 kHz aussi bien en entrée qu'en sortie. Bien plus qu'il nous en faut. Une solution pour le multiroom.
La liaison DIGIFACE USB au FX-AUDIO D802 se fait via une fibre optique.
En multiroom, vous sortez de la DIGIFACE USB avec plusieurs fibre optique, jusque 4, vers plusieurs ampli FDA...

Cette interface est vendue avec un logiciel ASIO propriétaire à installer dans le PC.
Seule une solution propriétaire peut faire passer 8 canaux en 24 bits à 192 kHz aussi bien en entrée qu'en sortie dans un câble USB, en affichant le taux d'erreur de transmission.
Cela vous montre le décalage avec les DAC dit audiophile, beaucoup plus cher et moins performant sur leur liaison USB.
Cette solution fonctionne chez moi en 24 bits à 176.4 kHz (le 44.1 kHz des CD x4) sur 2 canaux avec l'upsampling de Resampleur SoX dans Foobar.

Sans la DIGIFACE USB j'avais un très bon son, avec la DIGIFACE USB j'ai de la musique.
Le gain est subtil, mais immédiatement audible, et concerne tout le spectre sonore.

A coté du multiroom, il y a la multiamplification active qui peut se faire sur 4 canaux stéréo pour un prix peu élevé.


Les enceintes :

Le roles des enceintes est de convertir le signal électrique qui sort de l'ampli en son que vos oreilles entendent.
Si au niveau des électroniques les choses sont facilement bien gérées, c'est beaucoup plus difficile en acoustique.
Gardez bien en tête qu'entre les enceintes et vos oreilles il y a la pièce dans laquelle vous êtes, et qu'elle influence fortement le son que vous entendez.

La qualité d'une enceinte ne se juge pas au nombre de haut-parleurs : Les filtres qui envoient le signal vers chaque haut-parleur sont loin d'être parfait.
Le positionnement des haut-parleurs en profondeur est aussi un critère important qui n'est pas respecté sur 99% de la production.
Une deux voies avec un bon filtre sera meilleure qu'une trois voies avec un filtre trop simplifié.
C'est pour des raisons de qualité d'écoute que j'utilise un excellent haut-parleur large bande seul dans son enceinte. Son prix, 1100 € le haut-parleur seul, pour bien préciser les choses.

La qualité d'une enceinte ne se juge pas à la puissance électrique qu'elle accepte. Oubliez les watts, ce n'est pas le bon critère.
Le critère plus important est la sensibilité, le rendement, qui lie le nombre de déciBels que vous entendez au nombre de watts envoyés par l'ampli.
En écoute Hi-Fi, avec une sensibilité des enceintes supérieure à 90 dB/2.83V/m et un ampli de 50 W, vous n'avez pas de question à vous poser, mais ne faites pas de SONO avec votre matériel, même chez vous, et n'utilisez pas les correcteurs de timbre et le loudness.

Il y a des enceintes totalement closes, d'autre avec un évent placés devant, dessous ou derrière.
L'important n'est pas la technologie employée, mais le son qui est obtenu.
Une enceinte avec évent descend plus bas dans le grave qu'une enceinte close si vous regardez les choses à -3 dB, et l'enceinte close reprend le dessus si vous regardez les choses à -12 ou -24 dB. Match nul ?
Ecoutez les enceintes, et mefiez vous des graves envahissant, ou mono timbre. La connaissance du vrai son des instruments entendu au concert acoustique est une aide précieuse.

Si vous allez au concert acoustique, vous saurez choisir des enceintes neutres et fidèles.
Si vous ne connaissez pas le vrai son des instruments, faites vous conseiller des enceintres neutres et fidèles en sachant que vous pourrez facilement modifier le rendu sonore avec les corrections par convolution dans le PC.
Il y a la solution toute simple de choisir des enceintes avec le son qui vous plait, mais ce qui vous plait aujourd'hui vous plaira t'il demain ?

Un point de bon sens : Un bon rendu sonore n'est pas si cher que ça. Un design, un plaquage dans une essence de bois rare est très coûteux. Mettez votre argent dans ce qui est important, le rendu sonore.


Changeons l'ordre des choses :

Il existe des enceintes avec les amplis intégrés dans l'enceinte. Dans le monde de la SONO cela s'appelle les Moniteurs de proximité ou de mastering.
Là ou les enceintes dites Hi-Fi utilisent des filtres passifs parce que placés après l'ampli, les Monitors utilisent des filtres actifs et un ampli par haut-parleur.
Il y a un énorme gain qualitatif à ce niveau, avec des filtres à pente raide, un retard électronique sur le tweeter, un filtre passe haut qui supprime l'extrême grave que ne sait pas reproduire l'enceinte, un limiteur pour ne pas que l'enceinte dépasse son niveau sonore maximum.
La concurence est féroce entre les fabricants, les acheteurs habituels sont des techniciens, les prix sont tirés vers le bas au maximum contrairement au marché de la Hi-Fi : De la qualité à un prix justifié, c'est assez rare pour être signalé.

Il y a trois gammes commercialement parlant, avec des limites plus ou moins définies entre ces gammes.
Ce qui est indiqué "Enceintes de proximité" pour un mixage en studio conviendra très bien dans votre salon pour une écoute à 3 m.
Vous les trouvez chez les vendeurs de matériel de SONO. Quelques marques de Hi-Fi commencent aussi à en faire, aux prix Hi-Fi.

Puisque les moniteurs de proximité ont leur ampli intégré, vous n'avez pas besoin d'un ampli séparé.
Il faut par contre une interface qui se branche sur le PC pour convertir le flux numérique en un signal analogique stéréo : Un DAC en Hi-Fi, une carte son en SONO. Un DAC est cher, une carte son l'est beaucoup moins !!!
Jusque 3 m grand maximum vous pouvez utiliser un câble avec des prises coaxiales dites RCA.
A partir de 2 m l'idéal est de passer au câble symétrique qui n'est pas limité en longueur avant 100 m, câble avec des prises XLR ou Jack.
Ce ne sont pas des câbles HP mais des câbles de modulation qui sont utilisés, les amplis sont dans les enceintes.
Il faut choisir le DAC ou la carte son qui a la connectique adaptée à la liaison dont vous avez besoin.

Avec la solution classique qui utilise un ampli FDA, le bouton de volume est sur l'ampli.
Avec la solution moniteurs de proximité le bouton de volume est dans le logiciel de lecture et se change à la souris.

La principale limite de cette solution, c'est vous, si vous avez peur de partir vers une solution moins connue...
Si je devais recommencer mon installation à partir de rien, sans faire des enceintes DIY, c'est pourtant vers cette solution que j'irai : Le marché de la Hi-Fi traditionnelle abuse beaucoup trop au niveau des prix de vente.


Les câbles :

J'ai un très gros point de désaccord sur ce sujet avec nombre de propos tenus sur les forums audiophiles.
Les différences prétenduement entendues par les audiophiles au sujet des câbles ne sont pas mesurables, ou alors c'est qu'aucun fabricant ne veut montrer que les différences entre ce qui est mesurable n'est pas significatif.
Les différences entendues sont donc un effet placebo, ou des fifrelins, des différences très minimes.

Mettez votre argent dans les enceintes, corrigez le rendu avec les corrections par convolution, et prenez du câble enceinte de base en 2x2.5 mm2.
Les magasins de SONO vendent du câble haut-parleur souple en 2x2.5 mm2 qui est de bonne qualité pour un prix très raisonnable.

Le câble USB doit avoir une ferrite à chaque bout.
Vous pouvez acheter des ferrites à clipser sur un câble USB existant.
Là ou un changement de câble USB apporte un gain hypothétique et inexplicable, une interface RME DIGIFACE USB vous garanti un gain objectif...

N'importe quelle fibre optique convient, même sur une longueur de 20 m.

Le câble numérique avec des prises coaxiales est le seul qui merite une attention particulière.
Le respect de l'impédance de 75 Ohms, y compris sur les prises, est le critère de choix.
Le chapitre sur les câbles numérique vous expliquera les choses dans le détail : Achetez un câble CANARE chez AUDIOPHONICS.


Le pied pour enceinte biblio :

Le role du pied est de placer les enceintes biblio à la bonne hauteur : Tout les pieds devraient donc être réglable en hauteur !!!
Deux hauteurs sont importantes, celle du tweeter par rapport à vos oreilles quand vous êtes assis dans votre fauteuil ou canapé, celle du HP de grave par rapport au sol pour éviter les résonnances de pièce.
Les deux ne peuvent pas être obtenus en même temps, privilégiez l'absence de résonnance de pièce.
Le chapitre sur le placement optimal des enceintes dans la pièce d'écoute vous propose un outil de calcul si votre pièce est assimilable à un parallépipède rectangle.


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.


Dôme acoustique : La conception des enceintes acoustiques.


Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes.