Menus déroulants Compteur pour tout le site Dôme acoustique, la conception des enceintes acoustique : 7 883 034 --- Nombre actuel de lecteurs : 25

image121-4.jpg


Les pavillons courts

Mise à jour : 2008-05-28.


Définition :

Les plans des pavillons "courts" sont très facile à trouver sur Internet. L'exemple le plus parlant est l'enceinte ALTEC A7.
Cette enceinte comprend un haut-parleur de 38 cm, chargé à l'avant par un court pavillon et à l'arrière par un grand volume le plus souvent accordé en bass-reflex.
Cette enceinte est complétée par une compression de médium aigu avec un pavillon, et aujourd'hui d'un tweeter.
Il existe chez ALTEC, JBL ou autres, des réalisations plus ambitieuses avec deux haut-parleurs de 38 cm et un pavillon court plus long.

Par pavillon "court" il faut comprendre un pavillon dont la longueur n'excède pas 1 m environ, avec une surface de gorge a peu prés égale a la surface du haut-parleur, et une surface de bouche trop petite pour rayonner correctement le grave.
Il n'y a pas de zone de compression entre le haut-parleur et le début du pavillon, ce qui autorise la reproduction du médium dans les limites de ce que sait faire un 38 cm.

Si les plans sont facile a trouver, je n'ai vu nul part d'analyse précise de l'expansion de ces pavillons. (Merci de me prévenir si vous en trouvez).
Or si nous voulons aujourd'hui refaire ce type de réalisation, en prenant un haut-parleur d'aujourd'hui, Il est nécessaire de connaître les bases exactes de calculs de différentes réalisation significatives.
Avec ces bases de calculs il sera facile de faire des réalisations d'aujourd'hui sans faire une bêtes copie de ce qui s'est fait par le passé.

 

 

L'ALTEC A7 :

Je commence souvent un chapitre suite à une demande d'un internaute. Ce chapitre n'échappe pas à la règle...

image144.jpg

Le plan seul ne suffit pas pour connaître les sections du pavillon à chaque distance.
Il faut passer par un dessin dans un logiciel de CAO, en 2D dans mon cas.
Vous remarquerez que je me suis dépêché de Franciser la disposition des vues...
La plupart des lecteurs ne seront pas gênés, ni par une disposition, ni par l'autre.

image145.jpg

Il y a un plan de symétrie horizontal (vue en bas à gauche) mais pas dans le plan vertical (vue en haut à droite).
Par conséquent le tracé en 2D et le relevé des côtes est en parti faux, pas de beaucoup mais un peu tout de même.
Une réalisation personnelle doit respecter la double symétrie horizontale et verticale, pour éviter de ne pas trop savoir ce qui se passe réellement à la bouche du pavillon.

M = 1 / X * LOGN ( S / SG ), avec X en m. X sera de la forme XG - X.
F = C * M / 4 / PI, avec C = 343.4 m/s à 20° Celcius.
Section 1 et 2 : M = 3.943, F = 107.9 Hz.
Section 1 et 3 : M = 3.891, F = 106.5 Hz.
Section 1 et 4 : M = 3.847, F = 105.3 Hz.
Section 1 et 5 : M = 3.772, F = 103.3 Hz.
Section 1 et 6 : M = 3.705, F = 101.4 Hz.
Section 1 et 7 : M = 3.639, F = 99.6 Hz.
Section 1 et 8 : M = 3.572, F = 97.8 Hz.
Section 1 et 9 : M = 3.513, F = 96.2 Hz.
Il est probable que la progression est hyperbolique et non exponentielle, ce point sera vérifié.

A venir : Vérification sur 3 sections par un tracé en 3D et loi d'expansion hyperbolique.


retour_menu.jpg precedant.jpg navigation_pavillon.jpg suite.jpg 04_v.jpg


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.


Dôme acoustique : La conception des enceintes acoustiques.


Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes.