Accueil Table des
matières
Forum Compteur pour tout le site : 5 916 961
Nombre actuel de lecteurs : 18
Base HP
Calculs enceintes
Moteur de
recherche
Lexique
Le site
Contact
Notions
techniques
Baffles et
enceintes
Le filtrage
Calculs des filtres
Réalisations
et plans
Autour des HP
et enceintes
Mon système Hors sujets

image121-4.jpg


Les câbles de liaison HP

Mise à jour : 15 août 2017.


Le prix des câbles dans le commerce est scandaleusement élevé, et les faibles gains en qualité d'écoute par rapport à des solutions plus simples ne sont absolument pas justifiés.
Il existe des solutions de câbles à faire soit même qui donne de très bon résultat d'écoute.
La revue l'AUDIOPHILE en a publié les plans il y a quelques années.
Reconnaissons aujourd'hui que la méthode a vieillie...


Le câbles PTT :

La solution pour la liaison ampli haut-parleur consiste à utiliser du câble pour téléphone, 4 ou 5 paires de conducteurs de 0.5 mm2 rigides. Il suffit d'utiliser un câble pour le + et un câble pour le -. C'est pas cher, 2,2 € le mètre environ par câble, et ça fonctionne très bien. Je vous conseille d'utiliser ce câble de l'ampli jusqu'aux haut-parleurs.


Amélioration avec un tasseau :

L'idéal est de maintenir une distance constante de 30 mm entre le câble + et le câble - pour conserver une impédance constante, de l'ordre de 330 Ohms, sur tout le câble.

image13.gif

Une amélioration de ce câble proposée également par la revue L'AUDIOPHILE se trouve ci dessous.


Amélioration avec les selfs :

Elle se divise en deux : ajout des selfs, ajout de la pile.

image14.gif

Les selfs sont vraiment facile à faire et peu coûteuse. Vous achetez du tube pour gaine électrique dans une grande surface du bricolage, et vous en coupez 2 morceau de 6 à 7 cm de long. Vous achetez du fil électrique rigide en 15 ou 20/10, gainé de plastique de la couleur de votre choix. (Fil pour éclairage, ce qu'il y a de plus courant).

A 1 cm de chaque extrémité des tubes, vous percez un trou diamètre 4 ou 5 mm perpendiculairement. Vous passez le fil électrique dans un trou D=4, en laissant dépasser 2 à 3 cm, vous faites 10 tours, et vous repasser l'autre extrémité dans l'autre trou.

Bien sur, vous essayerez si ce n'est pas mieux avec 9, 9.5, 10, 10.5 ou 11 tours. Un écart est possible en fonction de la largeur réelle de votre tasseau de séparation. Et si vous n'avez pas de tasseau, vous aurez sans doute de meilleurs résultats sans les selfs, qu'avec.

La résistance en parallèle de 330 Ohms peut étonner, mais l'approche théorique qui justifie cette résistance semble des plus sérieuse comme le prouve cet article qui vous propose de déterminer l'impédance caractéristique et la vélocité de vos câbles.
Un câble secteur a, dans l'article, une impédance de 80 Ohms. Ce câble est assez proche des câbles SONO que j'utilise. S'il fallait ajouter une résistance de 80 Ohms en parallèle à une enceinte de 8 Ohms, la perte n'est que de 0.12 dB, négligeable.
Pourtant si on assimile l'enceinte a une résistance pure de 8 Ohms, et si vous ajoutez 80 Ohms en parallèle, le câble va voir une impédance de 7.27 Ohms, et la résistance ne sert rigoureusement à rien...


Amélioration avec la pile :

La pile de 9 Volts et les résistances de 1.5 méga Ohms ne sont à utiliser que si votre câble PTT est blindé. La résistance de 330 Ohms peut varier légèrement si la distance de 30 mm entre les 2 câbles est légèrement différente. J'ai trouvé 307 Ohms à l'écoute, et j'ai mis 2 résistances de 680 et 560 Ohms en parallèle.

La limite de cette conception dépend de l'ampli utilisé :

  • Tout est nécessaire avec un ampli DENON POA 2200.
  • Self, pile et résistance sont supprimés avec un ampli a tubes FILSON.

A essayer dans votre cas.
Je n'ai pas trouvé d'amélioration en reliant le blindage à la terre d'un seul coté, sans la polarisation par pile. Mais cette liaison à la terre est une "queue de cochon" du point de vue CEM


Réalisation personnelle :

La réalisation de Cédric QUILICHINI est un bon exemple de réalisation, au domino près qui sera prochainement remplacé par de la soudure.

image35.jpg

Les séparateurs ont été trouvés au rayon carrelage de CASTORAMA sous la référence 531/1 (10 mm x 100). Ce sont des croisillons pour poser les carreaux avec un espacement constant.

image36.jpg


Explications :

Aux fréquences élevées, le courant à tendance à circuler à la périphérie du câble s'il est mono brin et de diamètre important. A 20000 HZ, le phénomène se produit pour des câbles d'un diamètre supérieur à 0.8 mm soit 0.5 mm2. Le câble PTT est constitué de conducteurs de 0.8 mm de diamètre environ.

Je ne vous en voudrais pas si vous me parlez de théorie fumeuse aujourd'hui pour la suite...

Dans les câbles multibrins, le courant à tendance à passer d'un brin à l'autre tout au long de la longueur du câble. Cette circulation par simple contact n'est pas bonne à l'écoute. Les 8 ou 10 conducteurs du câble PTT sont isolés entre eux.

La polarisation du blindage du câble évite tous les phénomènes de mémoire des isolant. Cet effet est audible au bout de 24 H sous polarisation. La pile maintient une différence de potentiel entre les 2 conducteurs, mais aucun courant ne circule, la pile ne s'use pas.

Le câble PTT tel que décrit, présente donc une surface relativement importante de 2 à 2.5 mm2 par conducteur, une circulation des hautes fréquences sur toutes la surface disponible, pas de passage de courant d'un brin à l'autre ailleurs qu'aux deux extrémités, et pas de mémoire des isolant grâce à la polarisation.

Il a deux gros défauts, une esthétique discutable, une souplesse très limitée mais qui convient bien aux installations fixes. Comme les baffles plans, c'est invendable dans le commerce, et ça fait le bonheur des audiophiles avertis.


Câble informatique :

J'utilise une évolution personnelle du câble PTT :
J'ai récupéré dans mon entreprise (en toute transparence), du câble réseau informatique 100 MHz, composé de 2x4 paires de 0.6 mm de diamètre (2x2.26 mm2), chaque groupe de 4 paires ayant son propre blindage par tresse, feuillard alu et fil de continuité.
J'aurai pu séparer chaque groupes de 4 paires. J'ai préféré laisser les deux groupes à 10 ou 15 mm de distance, tel qu'est fabriqué ce câble.

Je n'ai mis ni pile, ni self, mais j'ai branché les blindages à la terre, sans amélioration significative.
La mise à la terre des saladiers et aimant des HP est plus significative à l'écoute que le blindage des câbles haut-parleurs.
Et le traitement des boucles de masse (voir plus bas dans le chapitre)  est beaucoup plus significatif à l'écoute.

J'avais assez de câble pour le passage en tri amplification active, ce qui fait au bout du compte une économie qui est loin d'être négligeable.
La section extérieure de ce câble est de 20x8 mm, et il est d'une jolie couleur bleue, pas si esthétique que cela dans un salon.


Câble HP SONO :

J'ai remplacé, sur la voie graves, le câble réseau informatique par un câble 2x2.5 mm2 utilisé en sonorisation sur les voies graves.
C'est un câble très souple, avec une gaine extérieure noire de 7.6 mm de diamètre, sans références particulières.
A l'intérieur, 2 conducteurs de 2.5 mm2 gainé l'un de rouge l'autre de noir. Diamètre de ces gaines : 3 mm.
Le prix d'achat, chez mon marchant de sono habituel est de 1.81 € TTC le mètre. Oui j'ai eu un prix d'amis.
( Espace Son et Lumière, 35 Quai Gailleton, 69002 LYON, Tel 04 78 42 88 59 )

A l'écoute le gain en espace sonore est instantané.
Je n'imaginais pas que le câble informatique pouvait à ce point atténuer le grave. Pourtant, le réglage des niveaux sur le filtre actif sont restés inchangés.
Il y a eu d'autres modifications sur les égalisation du filtre actif. Des internautes cherchent parmi les câbles les plus coûteux ceux qui compensent le mieux les défauts de leur chaîne.
Ma démarche est de corriger au mieux la chaîne complète y compris les câbles. Cette démarche est beaucoup plus économique, et marche fort bien...
Les autres câbles, sur le large bande et sur l'aigu, ont eux aussi été changés. Il a fallut retoucher les égalisations pour adapter l'équilibre global de la chaîne dans la pièce.


Les prises :

Pour les câbles HP, et encore plus que pour les câbles de modulation, la meilleure connectique c'est pas de connectique.
A chaque fois que vous pouvez utiliser du fil nu, serré dans le bornier de l'ampli et / ou de l'enceinte, faites le.
Et pour éviter qu'un petit fil ne s'échappe vers la borne d'à coté, ou la masse de l'ampli, étamez les extrémités.
N'écoutez pas les audiophiles qui disent que la soudure intercale un éléments de plus entre la prise et le câble, tous les composants de vos électroniques sont soudés et il y a d'excellentes électroniques...

Je ne trancherai pas entre prise banane et fourche.
Sachez simplement que si vous oubliez de les brancher sur l'enceinte, et que si le + et le - se touchent, lorsque vous allez allumer l'ampli cela va faire un court circuit. Parfois l'ampli grille.
Vous ne me ferez pas croire que vous avez un besoin de brancher / débrancher aussi fréquent que ça pour justifier des prises rapides tel que les bananes.

Pourquoi, lorsqu'il y a un besoin réel de prises, les SPEAKON, si utilisées dans le monde de la SONO, ne sont pas arrivées sur les appareils Hi-Fi ?.
En DIY c'est à réfléchir sérieusement.


Une étude ancienne :

Test des câbles haut-parleurs Hi-Fi.
Dans ce document de 1995, ne sont abordés que les problèmes de résistance, inductance et capacité.
Comme dans beaucoup d'études, seul l'aspect atténuation en fréquence et en puissance est abordé.
Depuis que je corrige la phase acoustique de mon installation, j'ai compris qu'une coupure électrique aussi haute que 100 000 Hz avait une influence sur la phase dès 10 000 Hz.
Cette influence est audible, puisqu'elle est dans la bande de fréquence captée par notre oreille.
Ce sont les différences sur la phase qui sont entendues lors des tests entre deux câbles.

Je ne vais pas pour autant vous conseiller d'acheter des supers câbles, avec une inductance et une capacité très faibles.
De toute façon en 2016 les fabricants de câbles ne donnent plus les valeurs, vous ne pouvez pas faire un choix sans critères objectifs.
Prenez simplement du câble HP de SONO en 2x2.5 mm2, la qualité de ce câble m'a toujours agréablement surpris, et surtout corrigez globalement la phase acoustique de votre installlation.
Les gains obtenus par la correction de la phase sont beaucoup plus importants que ceux obtenus pas le changement des câbles, et ils se voient à la mesure de vos enceintes dans votre pièce d'écoute.
Les différences entre deux câbles, qui ne sont dûs qu'a l'inductance et à la capacité, seront corrigés en même temps.


La traduction d'une étude des années 80 :

Câbles de haut-parleur : Science ou poudre de perlimpinpin ?
J'ai trouvé cette traduction, par Narshorn, d'une étude de Nelson PASS sur le forum MELAUDIA, dans le premier message.
J'ai lu la totalité des 56 pages d'échanges de ce sujet sur le forum MELAUDIA : Rien de significativement intéressant sur l'aspect du sujet qui m'interpelle et de très nombreux échanges sur les tests ABX qui font l'essentiel du sujet sur le forum.

Le point du PDF qui est pour moi le plus intéressant se trouve page 6 et 7, le circuit amortisseur de POLK.
Remontez dans ce chapitre, vers le câble PTT, avec la résistance de 330 Ohms en parallèle : La revue l'Audiophile en avait parlé, et je l'ai essayé il y a bien longtemps, j'avais vérifié que la résistance de terminaison pouvait être mise au point à l'écoute facilement.
Puis je l'ai oublié, certainement à tord, c'est la traduction faites par Narshorn qui a remis ce point sur le devant de la scène.

Je me limite dans la suite de cette analyse à la seule résistance de terminaison.
La pile, l'écartement entre les conducteurs, les selfs, le blindage des câbles HP ne rentrent pas dans la suite.

Cette résistance en parallèle, dans le cadre du câble PTT, de 330 Ohms peut étonner, mais l'approche théorique qui justifie cette résistance semble des plus sérieuse comme le prouve cet article qui vous propose de déterminer l'impédance caractéristique et la vélocité de vos câbles.
Ce même lien indique que pour du câble qui ressemble à celui de SONO que j'utilise, la résistance est de l'ordre de 80 Ohms.
Compte tenu du prix absolument ridicule de la solution, ne vous privez pas de faire l'essai si vos amplis ont une bande passante large dans les aigus.

C'est, pour moi, le seul point intéressant de cet article PDF de Nelson PASS...
S'il y a des différences audibles entre les câbles HP, cela est dû à la bande passante très large des amplificateurs actuels, et de l'absence de la résistance de terminaison sur les câbles HP : L'ensemble entre en oscillation.
La solution est ridiculement simple, il faut juste la mettre au point pour vos câbles avec une résistance en parallèle.

Le gain à l'écoute se fera sur la qualité des aigus, et vous pouvez ne pas avoir de gain si la bande passante de votre ampli est limitée.
S'il n'y a pas de gain, il n'y aura pas de perte non plus, c'est à sens unique, c'est tout bénéfice...

Sur les câbles numérique je deviens intransigeant (pour la bonne cause) sur le respect des impédances prises comprises.
Je pense que je vais aussi le devenir sur les câbles HP...


retour_menu.jpg precedant.jpg navigation_cables.jpg suite.jpg 08_v.jpg


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.


Dôme acoustique : La conception des enceintes acoustiques.


Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes.