Accueil Table des
matières
Forum Compteur pour tout le site : 3 505 938
Nombre actuel de lecteurs : 13
Base HP
Calculs enceintes
Moteur de
recherche
Lexique
Le site
Contact
Notions
techniques
Baffles et
enceintes
Le filtrage
Calculs des filtres
Réalisations
et plans
Autour des HP
et enceintes
Mon système Hors sujets

image121-4.jpg


PC et Hi-Fi

Mise à jour : 2014-08-14.

 

Préambule :

Je ne vous parlerai pas ici de musique MP3 dont la qualité est insuffisante à tout amateur de Hi-Fi soucieux de qualité d'écoute.
Je parlerai d'une solution à base d'un PC silencieux et d'une carte son externe, dont la qualité d'écoute est supérieure à celle de mon lecteur de CD PHILIPS CD723 tweaké.
J'ai eu la chance de pouvoir écouter la solution de Jean-Pierre sur mon installation, avec la possibilité de comparer directement le CD sur mon lecteur.
Du grave à l'aigu le gain à l'écoute est évident, avec un son qui se rapproche beaucoup plus du son entendu au concert.
Impressionnant...

 

Choix du PC pour la Hi-Fi :

 

image890.jpg

 

Pour un usage Hi-Fi, le PC doit être parfaitement silencieux, donc sans ventilation permanente.
Celui utilisé ici en 2008 (pour me convaincre) est un mini PC portable, MSI U100 de WIND, avec un disque dur de 160 Go. Prix 350 € avec Windows.
Le mien est un ACER ASPIRE ONE sous WINDOWS XP, avec un disque dur interne statique de 16 Go, et un disque dur externe USB de 320 Go. Prix 290 € + 85 €
La solution du PC portable présente l'avantage, lorsque vous voulez vous faire une écoute de haute qualité, de l'utiliser sur batterie avec le secteur débranché pour un tout petit gain à l'écoute : La différence s'entend lors d'une comparaison immédiate.
Je défie quiconque de savoir, sur une simple écoute, si le PC est sur secteur ou batterie, pour relativiser le gain réel vanté par les Audiophiles.

Les minis PC portable que je croyais sans ventilateur en ont au moins un. Et avec le temps qui passe, le ventilateur fini par être audible de prés.
Un PC pour la Hi-Fi doit être sans ventilateur. Il faudra probablement le monter vous même. Quelques règles de conception et PC totalement silencieux.

Je lis parfois sur les forums que certain d'entre vous se posent des questions sur les performances que doit avoir le PC pour lire correctement la musique.
La réponse est simple, n'importe que PC vieux de 10 ans avec Windows XP convient.
Le débit du signal numérique audio est faible, comparé à un signal numérique vidéo.
L'upsampling ne demande pas grand chose au processeur, ni la correction de phase acoustique avec Convolver : 15% d'utilisation CPU avec un processeur à 1.60 GHz et 0.98 Mo de RAM.
Ne vous prenez surtout pas la tête avec les performances du PC, choisissez le silencieux, c'est le seul critère important : Un PC plus puissant ne lira pas mieux la musique.
N'écoutez pas ceux qui vous parle de super PC uniquement pour la musique...

Le PC demande un réglage correct du système d'exploitation pour l'optimiser pour la lecture de la musique. Il y a des choses qui ne s'inventent pas.
Voir dans le Blog de MUSIC les documents PDF a télécharger dans le chapitre Mon PC Audiophile.

 

Sortir le flux numérique du PC :

A ce niveau il y a deux cas :

  • Sortir le flux numérique pour l'utiliser en numérique dans un autre appareil numérique.
  • Sortir le flux numérique et le convertir en analogique pour l'utiliser dans une chaîne Hi-Fi classique.

A coté du choix matériel il y a la configuration logicielle, "Déclarer la carte son de sortie" à la fin du chapitre qui explique la configuration de Foobar.
Le meilleur DAC du monde sonnera comme une casserolle si vous le configurez mal au niveau logiciel.
J'en ai assez de lire sur les forums les essais ratés de ceux qui ne veulent pas entendre parler de dématérialisation, essais ratés à cause d'une mauvaise configuration.
Pour résumer rapidement, configurez votre lecteur en déclarant votre DAC ou carte son en ASIO ou WASAPI. Oubliez, DS (Direct Sound), KS (Kermel steaming), ect...

 

Pour une utilisation numérique :

Il existe trois liaisons numérique :

  • S/PDIF sur fibre optique pour les grandes longueurs. La liaison la moins chère, pas toujours la meilleure.
  • S/PDIF sur prises RCA ou BNC. Ne dépassez pas 3 m avec des prises RCA. Le bon compromis en courte distance.
  • AES/EBU sur prises XLR pour les grandes longueurs. La liaison la plus chère, le standard dans le monde des PRO, remarquable à l'écoute avec du matériel PRO.

Le choix se fait en fonction des entrées disponibles sur le matériel qui va suivre, et de la longueur.
Les prix sont très bon marché en 16 bits à 44.1 ou 48 kHz, plus cher en 24 bits à 96 kHz, très cher en 24 bits à 192 kHz et plus. Le bon compromis est le 24 bits à 96 kHz.

 

S/PDIF sur fibre optique :

Le bon compromis pour sortir le son du PC est une interface USB - S/PDIF optique. Par exemple la HA INGO U2 que vous trouverez sur le site audiophonics.fr à 36 € , associée à une fibre optique de la longueur de votre choix. J'ai utilisé une fibre optique de 20 m sans le moindre soucis.

Si votre budget est plus limité, il y a une mini carte USB / optique BEHRINGER U-CONTROL UCA 202 à 28 €, avec laquelle j'ai faits mes premiers tests. Mode d'emploi de la carte en PDF.
N'utilisez cette carte que pour sa sortie optique. La sortie analogique ne tient pas la comparaison avec un lecteur CD de base.

Ces 2 cartes (BEHRINGER et HA INGO U2) s'utilisent avec un pilote ASIO4ALL qui envoi directement le flux audio dans la carte son externe sans passer par les outils WINDOWS qui apportent de la distorsion. ASIO4ALL est un freeware, totalement gratuit.

image891.jpg

 

S/PDIF sur prises BNC (ou RCA) :

La norme de la liaison S/PDIF indique explicitement que l'impédance de la liaison doit être de 75 Ohms.
Cette impédance ne peut être rigoureusement respectée qu'avec des prises BNC, alors que le standard du marché utilise à tord des prises RCA.
C'est un beau scandale commercial, une belle ignorance des acheteurs, et une tromperie des journalistes essayeurs qui ne disent rien, que à continuer à trouver des appareils avec une prise RCA sur la liaison S/PDIF.
Il faut dire clairement qu'un DAC sans une prise BNC pour les entrées S/PDIF, c'est du vol tout simplement.
Les constructeurs vont réagir en changeant leur prise, les journalistes en revoyant leurs propos, il n'y a pas d'autres solution...

La meilleure solution pour sortir le flux audio d'un PC en S/PDIF est, pour moi, l'Interface audio USB M2TECK HIFACE avec prise BNC, si vos appareils numériques qui suivent ont une entrée S/PDIF.
Si vous envisagez de télécharger des fichiers 24 bits à 192 kHz, c'est le passage obligé avec la version 2 de HIFACE. (Version 1 = 96 kHz).
Seule la sortie BNC permet de garantir strictement le respect de l'impédance de 75 Ohms de la liaison numérique S/PDIF. Avec un câble DIY 75 Ohms, c'est la liaison S/PDIF idéale.
HIFACE en version 2 existe aussi avec une prise RCA pour 20 € de plus, et c'est la version que je vous déconseille, même si c'est probablement la version la plus vendue. Plus chère et ne respectant pas l'impédance de 75 Ohms, pourquoi hésiter avec la version BNC ?
L'interface est livré avec un petit logiciel qui configure le PC pour que Windows (exactement la couche DirecX de Windows) ne dégrade pas le signal audio. Il etait marqué pour la version 1 de ne pas utiliser le CD joint, mais d'aller télécharger la dernière version.

Je voudrai attirer votre attention sur le câble qui sera branché sur HIFACE.
En débit des apparence ce n'est pas un câble "numérique" ou un câble "S/PDIF" qu'il vous faut mais un câble "75 Ohms" prises comprises.
Les prises RCA en 75 Ohms sont très rares, à ma connaissance seul CANARE en fabrique.
Les câbles avec prises BNC se trouvent dans le commerce, avec un choix restreint.
Je vais faire une entorse à ma règle des câbles exclusivement DIY pour vous conseiller LES câbles qui marchent, ce sont les câbles CANARE.

Prenez HIFACE avec une sortie BNC, et en fonction de votre DAC achetez un câble BNC/BNC ou BNC/RCA.
Il existe des câbles RCA/RCA qui respectent "assez bien" l'impédance de 75 Ohms sur les prises, les câbles CANARE.
Les prises BNC respectent "parfaitement" l'impédance de 75 Ohms.
Les audiophiles, puristes à l'excés, saisiront bien la nuance entre un câble qui respecte "assez bien", un câble qui respecte "parfaitement", l'impédance de 75 Ohms alors que la plupart des câbles du commerce ne respectent "pas du tout" l'impédance de 75 Ohms au niveau de la prise RCA.
Dans le cas "pas du tout" vous n'écoutez pas la qualité du câble, mais la désadaptation d'impédance. Or vous avez payé très cher la "qualité" supposée du câble...

Le gain, par rapport à un câble numérique de base, n'est ni le grave, ni le médium, ni l'aigu, ni la définition, ni la quantité d'informations qui passe, et c'est tout en même temps...
C'est normal, une mauvaise liaison numérique transforme un bit de temps en temps et n'importe ou. Lorsque tout les bits passent, le gain est partout sans être quantifiable en terme analogique.

image995.jpg

J'ai lu sur les forums que certain d'entre vous cherchait un câble USB à placer entre le PC et HIFACE, pour ne pas faire forcer la connectique du PC avec le poids ridicule de HIFACE. Une simple petite cale suffit très bien pour soutenir HIFACE. La mienne est en caoutchouc très souple. Les plus riches feront la cale en bois précieux.
Pour une fois qu'il n'y a pas un câble à ajouter entre deux appareils, n'allez pas en ajouter un pour une mauvaise raison.

hiface.jpg

 

AES/EBU sur prise XLR :

Si votre DAC vous laisse le choix entre une entrée S/PDIF et une entrée AES/EBU, choisissez l'entrée AES/EBU. C'est l'entrée utilisée par les professionnels du son.

Pour une liaison AES/EBU, je vous recommande une interface qui sort directement en AES/EBU, par exemple le PopPulse PC LINK CM6631 USB 3.0 Interface digitale Opt/Coax/AES à 90 €. Il faut ajouter un câble XLR 110 Ohms.
J'ai eu un avis qui disait que cette carte était sensible aux parasites de l'alimentation à découpage d'un BEHRINGER.

Cette excellente carte son Yellowtec PUC2 lite , 24 bits à 192 kHz, monitoring sans latence, convient aussi parfaitement pour sa sortie numérique AES/EBU, et son logiciel ASIO spécifique sans aucun réglage.
J'utilise cette carte sur mon système entre le PC et le filtre actif BEHRINGER DCX 2496 parce que j'avais aussi besoin d'une entrée numérique AES/EBU.
Je ne regrette pas son achat même avec son prix élévé de 385 € (378 € un mois plus tôt).
Je n'ai aucun bruit parasite, et la carte son est posée 3 cm au dessus d'un BEHRINGER.

Yellowtec puc2

 

Pour une utilisation analogique :

Une utilisation Hi-Fi "normale" n'utilisera pas une carte son aussi petite que le BEHRINGER U-CONTROL UCA 202 dont la partie analogique est plus mauvaise que n'importe quel lecteur de CD à 30 €, mais un DAC tel le CAMBRIGE DACMAGIC à 330 €, testé dans le Revue du Son de novembre 2009.
Je refuse de citer les autres appareils testés dans le même numéro et beaucoup trop cher, et ce conseil est certainement totalement dépassé aujourd'hui.
Le signal analogique en sortie du DAC entrera directement dans votre chaîne analogique.

La revue Haute Fidélité de août / septembre 2011 a testé le DAC M2TECH YOUNG et le trouve excellent. Prix 1090 € !!!.
Comme l'interface HIFACE, il y a un logiciel a installer sur le PC pour éviter WINDOWS. Branchement en USB 2 sur le PC.

Il existe une carte YELLOWTEC PUC2 avec des entrées et sorties analogique stéréo sur prise XLR, si vous avez besoin de cette connectique.
Cette carte est moins chère que la BMC-2 présentée ci-dessous, et le bouton de volume existe sous forme logicielle dans Foobar. Certainement le meilleurs choix.

Il existe aussi un DAC avec bouton de volume numérique intégré : Le BMC-2 de TC Electronic. Prix environ 590 € tout de même.
Son intérêt est de disposer de sorties analogique sur prises XLR, idéales pour alimenter directement des enceintes amplifiées, des monitors de studio. La prise casque est aussi réputée excellente. Mode d'emploi en Français.

BMC-2 de TC ELECTRONIC

Si vous envisagez l'achat d'une chaîne, pensez :

  • PC, HIFACE, BMC-2 et monitors de studio amplifiés.
  • PC, YELLOWTEC PUC2 et monitors de studio amplifiés.
  • Dans quelques années ou mois, PC et monitors de studio amplifiés branchés en numérique, cela existe déjà.

Faites le prix, et comparez avec le matériel soit disant Audiophile...

 

Disques durs et sauvegardes :

Lorsque vous avez passé du temps à numériser 100, 200, 300, ..., CD il n'est pas question de perdre votre travail si votre disque dur tombe en panne. C'est la même chose pour vos photos stockées sur votre PC.
La règle est la sauvegarde régulière, sur plusieurs supports, dans plusieurs endroits. Ne le remettez pas à plus tard, faites le pour chaque CD ajouté.

J'ai deux disques durs externes, l'un branché sur le PC dédié musique, l'autre en sauvegarde.
Le risque qu'ils tombent en panne en même temps est pratiquement nul mais je faits une troisième sauvegarde sur le disque dur du PC des enfants et une quatrième sur le disque dur de mon PC.
Enfin j'ai une fille qui a pris son indépendance, et qui rentre régulièrement à la maison avec son disque dur, et ses CD à ripper. Ce cinquième disque sert aussi de sauvegarde, accessible avec délai.
La solution paraîtra extrême a certain, elle est très sure dans son principe.

Puisque nous parlons disque dur, certain forums ne parlent que de disque dur NAS (dique dur réseau), alors que j'utilise des disques dur USB tout simple.
Le seul intérêt d'un disque dur réseau est de pouvoir partager la musique entre plusieurs utilisateurs du réseau. Si vous n'êtes pas dans ce cas, il n'y a pas d'intérêt à prendre un disque dur NAS.
Avec mes enfants, nous pourrions avoir un disque dur NAS et partager la musique sans faire de copies. Mais l'intérêt des copies est justement dans la sauvegarde des données. Quel est l'intérêt de partager des données qui devront être recopiées pour la sauvegarde, alors que la copie directe assure cette sauvegarde ?
Il existe des lecteurs de musique dématérialisée qui se branchent sur votre réseau et qui lisent directement le disque NAS. Mais pas question de faire de correction en amplitude et phase acoustique avec ces lecteurs, pas de Resampleur SoX, de Convolver ou ConvolverVST, ce qui est pour moi une tare totalement rédibitoire.

Dans les disques dur NAS, il en existe qui sont RAID 5. Dans un boitier assez gros, il y a plusieurs disques (2 minimum), un en utilisation, l'autre en copie automatique du contenu du premier. Vous n'avez plus à vous occuper des sauvegardes !!!
Dans un forum un internaute faisait remarquer que le role des disques RAID 5 étaient d'assurer la continuité du service et non pas la sauvegarde. La précision est d'importance. La continuité du service c'est quand le 2eme disque prend instantanément le relai du premier lorsqu'il tombe en panne. Pour nous autre audiophiles, ce n'est pas une nécessité absolue.
Regardez les prix avant de vous lancer, et garder à l'esprit qu'une bonne sauvegarde c'est lorsque les données ne sont pas toutes au même endroit géographique.

 


 

Écoute :

Comparaison FLAC / lecteur CD PHILIPS CD723 :

Mes baffles plans ont une très belles descentes dans le graves, avec une propreté a vous dégoûter à vie des enceintes fermées.
Ils descendent encore plus bas, avec plus de rapidité avec la solution PC qu'avec le CD723 qui tronque le grave.

Avec le CD723, le son des triangles (l'instrument, pas la marque de HP) est un son un peu Hi-Fi, artificiel.
Avec la solution PC, je retrouve la sonorité exacte du concert.
C'est la même chose pour les cymbales.

Sur des écoutes plus prolongées, c'est le gain sur la qualité des aigus qui ressort le plus : Plus de finesse, de transparence, d'aération, comme si j'avais ajouté un tweeter a mes larges bandes.
Coté grave, outre une descente plus importante, les percussions sont beaucoup plus franches avec la solution PC.

Globalement, l'écoute sur PC à un coté beaucoup plus naturel et vrai que l'écoute sur le CD723.

Vous allez me dire qu'avec telle platine haut de gamme je n'aurai pas ce problème.
J'insiste, le gain à l'écoute est à mettre en face du prix de la solution.
Je trouverai 400 € pour la solution PC.
Je n'aurai jamais 3 à 5000 € pour un lecteur de salon haut de gamme.

 

Comparaison FLAC / MP3 :

Un fichier MP3, compressé au minimum c'est à dire à 320 kbps, prends 2.5 fois moins de place qu'un fichier FLAC.
Ce n'est pas gênant si vous avez 1 CD, c'est à prendre en compte si vous en avez 200.
C'est pour cette raison que j'ai voulu savoir quelle était la différence réelle à l'écoute entre les deux supports.

Le verdict est sans appel sur la supériorité du format FLAC.
La différence est plus sensible dans les aigus que dans les graves.
Il y a une aération de moins avec le MP3 qu'avec le FLAC.
D'autre part, et sans être affirmatif, je pense que la dynamique est un peu plus faible en MP3 qu'en FLAC.

Le MP3 n'est pas un format de musique Hi-Fi, pour mon niveau d'exigence.
Je considère que le prix auquel est vendue une chanson, dans les sites de téléchargement payant, est trop élevé pour la qualité réelle.

 

Classement lecteur CD / MP3 / FLAC :

Dans mon cas, et uniquement parce que je rentre directement en numérique dans l'égaliseur, les moins bons résultats sont obtenus en insérant un CD dans le lecteur Philips CD 723 tweaké.
Puis ce sont dans l'ordre le MP3 et le FLAC qui est la meilleure des 3 solutions.

Si je devais rentrer en analogique dans ma chaîne, il est plus que probable que l'ordre soit différent, avec un résultat moins bon sur la meilleure solution que le test précédant.


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.

Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes légales et moins légales.