Accueil Table des
matières
Forum Compteur pour tout le site : 5 916 960
Nombre actuel de lecteurs : 21
Base HP
Calculs enceintes
Moteur de
recherche
Lexique
Le site
Contact
Notions
techniques
Baffles et
enceintes
Le filtrage
Calculs des filtres
Réalisations
et plans
Autour des HP
et enceintes
Mon système Hors sujets

image121-4.jpg


Le caisson de graves

Mise à jour : 16 avril 2016.


Remarques :

Le terme "caisson de grave" doit être compris au sens large. C'est bien sur le caisson spécialisé pour le home cinéma, avec ampli filtre intégré. Mais c'est aussi toute la reproduction des graves quelques soit la fréquence de coupure dans le médium, et le filtrage. Essayer, par exemple, d'expliquer à celui qui à une paire d'enceinte ONKEN dans son salon qu'il n'a pas de caisson de grave... Sous le terme accrocheur "caisson de grave" se cachent tous les problèmes de reproduction du grave.

Quel que soit le type de charge utilisée pour le caisson de grave, Clos, Bass-reflex, Actif passif, TQWT, les remarques ci-dessous restent valables. Seul le dernier sous chapitre, sur le Choix du haut-parleur est spécifique au bass-reflex. Mais comme ce dernier sous chapitre s'appuie plus sur les sous chapitres précédents que sur le chapitre Bass-reflex, c'est ici qu'il a sa place.


Réglages :

Il y a de grandes similitudes entre le réglage du grave d'un système multi amplifié, et celui d'un caisson de graves, que ce soit pour une utilisation HI-FI ou Home cinéma.

  • La fréquence de coupure est assez bien comprise par tous : Si vos enceintes principales coupent à 60 Hz, vous allez aussi couper votre caisson vers 60 Hz. C'est la logique même.
  • Le niveau du caisson est aussi assez simple. Si vos enceintes donnent 70 dB pour la position de votre bouton de volume, le caisson doit lui aussi donner 70 dB.
    Si votre caisson est coupé à 60 Hz, et que vous passez un disque avec que du violon, votre caisson doit rester muet, il n'y a pas de graves.
    Ne tombez pas dans le piège de vouloir entendre votre caisson tout le temps.
  • La polarité est assez facile à comprendre : Sur une impulsion, si la membrane de vos enceintes principales commencent à avancer, la membrane de votre caisson doit elle aussi avancer. Le dire est facile, le mesurer aussi.
    Mais pour ce qui est du réglage à l'écoute, c'est la galère assurée.
    Je faits l'hypothèse que le caisson de graves se trouve entre les enceintes principales, le haut-parleur dirigé vers l'auditeur.
    Ne compliquons pas les choses avec un HP dirigé vers le sol, l'arrière, ou encore avec un HP sur une face et un ou deux passifs sur les autres faces.
    Pour les cas compliqué, passez à la mesure, le juge de paix...

Il reste deux réglages beaucoup moins évident, la distance du caisson avec le point d'écoute, et le réglage de phase en continu de 0° à 180°.
Ces réglages ne sont pas indépendant.

  • Pour une distance du caisson avec le point d'écoute, il y a un réglage de phase qui marche mieux que les autres.
  • Pour une autre distance du caisson avec le point d'écoute, il y a un autre réglage de phase qui marche mieux que les autres.
  • Il faut comparer les deux réglages "totaux" c'est à dire distance + phase, et garder celui qui marche le mieux.
  • Et quand vous savez dans quel sens partir, vous recommencez avec un 3eme réglage distance + phase pour vérifier si ce n'est pas encore meilleur ainsi.

Un vrai filtre actif, tel que le DCX 2496 vous permet de remplacer le réglage distance + phase par un réglage délai + phase.
Avantage, vous n'avez plus a déplacer votre caisson en profondeur.
2eme avantage, les centres acoustiques des haut-parleurs peuvent être alignés en profondeur. Ce point est plus important qu'on ne le croit.
Ceci vous explique pourquoi un caisson DIY associé à un filtre actif sérieux sera toujours supérieur à un caisson du commerce pas trop sophistiqué :

  • Les fréquences de coupure peuvent être ajustées finement et indépendamment les unes des autres.
  • Le niveau de chaque enceinte se règle avec une grande précision.
  • L'alignement des centres acoustiques des enceintes est possible.
  • Le délai permet de compenser le déphasage du filtre.
  • La phase permet de réajuster finement la réponse globale, et éviter les trous dans la courbe de réponse.

Si vous retenez de cette partie qu'il faut chercher à l'écoute les meilleurs couples "distance + phase" je n'aurai pas perdu mon temps, le phénomène n'est pas simple, et le gain à l'écoute important.


Un essais lointain :

Il y a presque 20 ans maintenant, j'avais une chaîne AUDIO ANALYSE, avec entre autre un module qui comprenait un filtre actif passe haut et passe bas à 120 Hz, et un ampli de puissance monophonique de 120 W pour le grave. Le seul réglage sur ce module était le bouton de volume.

L'idée était d'avoir deux enceintes plus ou moins petit chargées de la reproduction des fréquences supérieure à 120 Hz, et un caisson de grave monophonique pour les fréquences inférieures à 120 Hz.

Je retiens de ce système deux choses :

  • L'emplacement du caisson de grave est une chose très importante.
    5 cm d'écart en plus ou en moins sur la profondeur sont audible.
    Le meilleur emplacement était le caisson de grave entre les deux satellites, avancé d'environ 150 cm.
    Dans ces conditions, seul un caisson en forme de table basse était possible.
  • La mise au point d'une enceinte seule est pratiquement impossible.
    Pour faire une mise au point, sans instrument de mesure, il faut deux enceintes, et comparer en monophonie deux solutions.

Je ne vois pas, dans les solutions qui sont proposées sur le marché aujourd'hui, ce qui a changé. La fréquence de coupure est certes un peu plus basse, 80 Hz au lieu de 120, généralement réglable mais sans passe haut. Le réglage continu de la phase de 0° à 180° est censé supprimer le réglage en profondeur. Mais les difficultés de mise au point du caisson restent entières, et c'est un point important.

Ce sont ces difficultés de mise au point, plus des problèmes de fiabilité, qui m'ont fait renoncer à cette solution.

Très récemment, j'ai profité qu'il y avait un bouton « Grave en mono » sur mon filtre actif pour refaire un test. Sur mes baffles plans à 3 voies, le grave était reproduit jusqu'à 130 Hz par deux haut-parleurs de 38 cm. Quand la touche « Grave en mono » est enfoncée, le même signal sonore est envoyé aux deux graves. Et l'image sonore se rétrécie de façon audible et sensible. Pour moi, un grave en monophonie n'est concevable que pour des fréquences bien inférieures à 130 Hz.

Un essais très récent par Michel :

J'ai fait un petit test pour vérifier l'importance de la stéréo dans les graves. Avec mon tact, j'ai réalisé un passe-bas à 48db/octave à 120Hz ; puis  j'ai comparé le rendu en mono / stéréo. Sur de l'orgue, la différence de niveau sonore est flagrante. En Stéréo, les murs en placo se mettent à vibrer.
Ce qui ne m'incite vraiment pas à faire du grave mono.
 


Grave et ampli :

J'ai lu cette anecdote sur un forum ou l'on parle de HI-FI et de haut-parleurs. Une personne s'était acheté d'occasion 4 haut-parleurs JBL LE15A de 38 cm. La réalisation comprenait 4 caissons de 150 L chacun environ, 2 pour le canal droit, 2 pour le gauche. Une chambre de compression de médium aigu était glissée entre les deux caissons avec un filtrage passif.

A la première écoute, stupeur, pas de grave. Discussion sur le forum, vérification des calculs, des évents et conclusion, ce sont les suspensions des HP qui sont assez vieux qui ont durcies et qui limitent le grave. Conclusion, achat de quatre autres 38 cm de marque BEYMA, neuf.

A la deuxième écoute, stupeur, toujours pas de grave. Et là pas question d'accuser les HP, la cause était ailleurs. Un essais fut réalisé avec un autre ampli qui traînait à la cave. Et là miracle, le grave était revenu.

La cause était l'ampli home cinéma, tout neuf ou presque, qui coupait copieusement les graves. Si votre chaîne manque de grave, avant d'accuser les enceintes essayez donc un autre ampli pour confirmer le verdict...

Je vous rassure aussi sur le porte monnaie de notre auditeur, les LE15A se revendent très bien d'occasion quand vous pouvez prouver qu'ils marchent parfaitement...


Fréquence de coupure grave :

A combien doit descendre un caisson de grave pour le home cinéma ? A lire les demandes de certain sur les forum de HI FI, 20 Hz serait une bonne valeur... Et les publicités de certains vendeurs de HP ne sont pas là pour arranger les choses...

Quels sont les instruments de musique qui descendent bas en fréquence ? L'orgue descend jusqu'à 16 Hz. Le piano, la harpe, le contrebasse sont vers 40 Hz. Le tuba, le basson, le saxophone vers 50 Hz. Et les autres au dessus...
Nota : La contrebasse 4 cordes à sa note la plus basse, le Mi 0 à 41 Hz. Il existe une contrebasse 5 cordes dont la note la plus basse est le Do 0 à 32.7 Hz, contrebasse que je n'ai jamais vu en concert.
La guitare basse descend à 40 Hz dans le disque de Pink Floyd illustré ci dessous.
La conclusion théorique est que le 40 Hz suffit dans la très grande majorité des cas.
La pratique, ou réalité, est illustrée ci-dessous.

Francis (site Francisaudio) a enregistrer des morceaux entiers avec un analyseur de spectre 1/6 d'octave. Ce sont les niveaux crêtes qui sont affichés.
Le standard 1/6 d'octave est 20, 22, 25, 28, 31.5, 35.5, 40, 44.5, 50, 56, 63, 71, 80, 89, 100.

Carmina Burana, O-Fortuna : Peut de chose en dessous de 50 Hz.

image195.jpg


Madonna, American Life : Beaucoup de grave à 50 Hz, de l'énergie jusqu'a 40 Hz.

image197.jpg


A part les instruments, il y a la restitution des bruits d'ambiance dans les films. Je ne sais pas à quelle fréquence il faut descendre pour les reproduire correctement. Mais je suis sur d'une chose, la reproduction réaliste d'un tremblement de terre c'est quand le plafond vous tombe sur la tête...


l'extrait 5 du DVD de demo DTS n°8

image202.jpg


La réponse dans le grave jusqu'à 15 Hz à fait couler de l'encre sur un forum : C'est un disque de démo particulier.
L'exemple ci dessous confirme que ce n'est pas un cas isolé...

un extrait de Titan A.E. chapitre 2 en Dolby Digital cette fois

image201.jpg


Le calcul de courbe de réponse, que vous avez sur ce site, mais les autre logiciels sont pareil, fait l'hypothèse que le HP est en champs libre. Ce terme "champs libre" veux dire en pratique à plusieurs mètres du sol, sans le moindre obstacle à proximité. La même enceinte mise dans une pièce de plus ou moins grande dimension verra son niveau de grave augmenter, et étendu vers les basse fréquence.

Les vendeurs de HP, qui vous annoncent une coupure grave à 20 ou 25 Hz ne mentent pas. Ils mesurent simplement la courbe de réponse dans leur pièce. Et le logiciel qui vous calcule une coupure à 35 Hz, dit aussi la vérité. C'est en champs libre. Et c'est peut-être le même HP dans la même enceinte dans les deux cas...

Donc ne vous attachez pas trop à une fréquence de coupure précise quand vous faites des simulations sur un logiciel, votre pièce d'écoute arrangera les choses au final. Comment croyez vous que je puisse avoir du grave avec mes baffles plans si la pièce ne rentre pas en ligne de compte ?


Niveau dans le grave :

La difficulté n'est pas de descendre bas en fréquence, mais d'avoir du niveau, de la puissance acoustique, dans le grave. Quand le contrebassiste de Georges BRASSENS par exemple tire sur les cordes de son instrument, il en sort un son qui n'est pas rikiki. Et si votre caisson de grave n'est pas capable de fournir de la puissance dans le grave, vous allez être frustré. Or ce n'est que du 40 Hz, quand ce n'est pas du 50 ou 60 Hz...

Les percussions que vous faites écouter pour montrer le niveau de grave de votre chaîne ne descendent pas en dessous de 70 Hz. Par contre, pour les reproduire correctement, il faut de la puissance acoustique.

La notion de grave est une notion floue. Le grave monte jusqu'à 200 Hz. Le médium de 200 à 1000 Hz. L'aigu de 1000 à 10000 Hz, et l'extrême aigu au delà. La petite enceinte à deux voies décrit ci dessous donne l'impression de passer le grave. En fréquence c'est incontestable. Mais ne lui demandez pas de la puissance acoustique car il n'en n'est pas capable.

Et pour avoir de la puissance acoustique dans le grave, avec une bonne qualité d'écoute, il faut un HP de grand diamètre, dans un grand volume. Si vous vous contentez de 50 Hz à -3 dB à la simulation, le grand volume sera encore raisonnable, mais si vous voulez 35 Hz à -3 dB il faudra assumer...

Certain caisson de grave récemment sortis sur le marché ont des haut-parleurs de 46 cm ou 55 cm. Si le choix est correct en terme de diamètre, les prix font pâlir quand on connaît le prix des haut-parleurs seuls sur le marché du DIY.


Niveau et déplacement de la membrane du HP :

Pour reproduire de la puissance acoustique, la membrane du haut-parleur doit se déplacer pour faire bouger un volume d'air. Plus le niveau est fort, et plus le volume d'air à déplacer est important. Plus la fréquence est basse, et plus le volume d'air a déplacer est important.

Pour un haut-parleur donné, donc de surface connue, une puissance acoustique plus importante, ou une fréquence plus basse à reproduire se traduira par un déplacement de la membrane plus important.

Mais le déplacement maximum de la membrane est une donnée à ne pas dépasser. Pour respecter cette donnée, il y a deux solutions, soit limiter le niveau sonore maximum, soit limiter la réponse dans le grave.

La limitation par le niveau sonore maximum est assez hypocrite. Ce paramètre n'est pas mesuré par les revues spécialisées, donc tout est permis... Plus le haut-parleur s'approche de son déplacement maximum, moins il est linéaire en puissance. En théorie quand la puissance de l'ampli double, le haut-parleur devrait donner 3 dB de plus. S'il n'est pas linéaire en puissance, vous en aurez moins que prévu...

Cette limitation se traduit en pratique par une baisse de la dynamique possible, et par une compression dynamique. Mais ou est la haute fidélité dans tout cela ?

Un client averti évitera le piège en choisissant un caisson moins prestigieux dans sa descente dans les basses fréquences, pour récupérer un niveau sonore possible plus important, et donc moins de compression dynamique à écoute normale.

Un concepteur de caisson averti évitera l'utilisation du bass-boost, et des accord très bas, qui permettent certes de gagner quelques hertz dans le grave, mais qui surtout augmentent considérablement le déplacement de la membrane.


Niveau SPL de l'évent :

N'importe quel logiciel du commerce vous persuadera qu'en prenant certaine référence de HP, vous pouvez faire un caisson de graves qui descend allègrement à 30 Hz à -3 dB dans un volume raisonnable.
L'enceinte sera un bass-reflex, qui descend plus bas qu'une enceinte close.
Pour descendre bas dans une enceinte bass-reflex, il faut un accord bas. Pas de soucis pour calculer le diamètre et longueur de l'évent.

Le seul problème est que cette solution ne marche pas en pratique.
Pourquoi ? Parce que l'évent n'est pas capable de rayonner le niveau SPL du HP.
Un exemple en chiffre : Un PEERLESS XXLS12-4 monté dans 78 L, et accordé à 24.2 Hz. Avec son déplacement de 12.5 mm, le HP est capable de 109 dB en descendant à 28 Hz à -3 dB. Un HP théoriquement très performant...

Calculons maintenant l'évent : Un tube PVC de 8 cm extérieur, longueur 22.5 cm. Niveau SPL de l'évent 87.4 dB.
Faisons une enceinte profonde pour un évent plus gros : Un tube PVC de 10 cm extérieur, longueur 38.3 cm. Niveau SPL de l'évent 93.7 dB.
Sachant qu'une écoute domestique demande 105 dB, les évents calculés ne conviennent pas.
Ils font réellement l'accord à la bonne fréquence. La mesure à niveau raisonnable ne montrera rien. Mais à l'écoute, ce ne sera pas bon.

Pour arriver a reproduire un niveau correct, il faut un évent de 16 cm extérieur, longueur 104.2 cm. Niveau SPL de l'évent 105.8 dB.
Un tube de cette taille doit être placé à l'extérieur de l'enceinte, ce n'est pas spécialement esthétique. Les réalisations commerciales ne le font pas.

La conclusion est que si on veut faire un caisson de graves de taille raisonnable, il ne pourra pas descendre très bas en fréquence.
Il est préférable de se limiter sur la fréquence de coupure à -3 dB, que de vouloir descendre à tout prix dans le grave.
Il faut également éviter les accords trop bas, qui améliorent le temps de propagation de groupe, mais que l'on ne sait pas construire pour un niveau SPL suffisant.


Les caissons du commerce :

Comment se fait-il que j'écrive que seul des HP de grand diamètre dans un grand volume permettent d'avoir du grave avec de la puissance acoustique, et que l'on trouve dans le commerce des petits caissons avec des petits haut-parleurs ? Tout dépend du niveau de qualité que vous souhaitez, et du niveau de compromis que vous devrez accepter.

Dans le commerce, il faut proposer des choses vendables. Les petits caissons se vendent, donc les constructeurs font des petits caissons. Comme le compromis n'est pas trop sur la fréquence de coupure dans le grave, (les revues spécialisées le mesure, donc il ne faut pas tricher sur cela), il est obligatoirement sur la puissance acoustique que peut passer le caisson. Et pour peux qu'un bass-boost augmente certaine fréquence pour étendre la réponse dans l'extrême grave, la puissance acoustique devient ridicule.

Vous allez me dire que vous avez un tel caisson et qu'il vous convient pleinement. Tant mieux pour vous... Mais avez vous écouté un caisson avec un grand HP dans un grand volume ?
Je ne pense pas car c'est pratiquement introuvable dans le commerce. Et c'est là qu'une réalisation personnelle peut faire toute la différence.

Ce dernier point "introuvable dans le commerce" est a nuancer un peu plus aujourd'hui. On trouve des caisson de grave, plus grand que des machine a laver la vaisselle, avec des haut-parleur de 46 ou 55 cm.
La qualité est réellement au rendez vous, le prix est, si j'ose dire, "proportionnel au carré du volume", ce qui n'est pas peu dire... (Et le terme cube est certainement plus approprié que carré...)

J'ai un collègue qui regarde son caisson d'un sale oeil depuis qu'il a écouté mes baffles plan qui ne vont pas loin en dessous de 40 Hz... Une paire de 38 cm, ça vous fait un vrai grave, il n'y a pas de secret...

Écoute de plusieurs caisson du commerce.

Dans un autre domaine, j'ai été contacté par plusieurs internautes mécontent de leur caisson de grave acheté en kit chez des marchants pourtant sérieux.
Un rapide calcul, confirmé ensuite à l'écoute, montre que ce sont les évents qui ne vont pas.
La mise au point est suffisamment simple pour ne pas passer à coté. Voyez le chapitre : Mise au point.


Grave et délai de groupe :

Une discussion sur le forum AUDAX a soulevé un point que je n'attendais pas : Le calcul du délai de groupe pour trois HP, l'un en 13 cm, l'autre en 21 cm, le troisième en 38 cm.
Le volume des enceintes et les références des HP avaient été choisis pour que les trois solutions coupent à la même fréquence au Hz près.
Le délai de groupe à la fréquence de coupure était très important pour le 13 cm, moins pour le 21 cm et encore moins pour le 38 cm.
Il y avait une différence de 15 ms entre le 13 cm et le 38 cm, c'est à dire un grave plus reculé de 22.9 m dans la cas du 13 cm par rapport a celui du 38 cm.

Ceux qui militent pour un grave de grand diamètre, dans un grand volume, avec une coupure basse raisonnable, trouvent là un argument imparable.


Un choix de haut-parleurs :

La Base de données, et le catalogue de presque 5000 haut-parleurs qui va avec, permet de calculer l'optimisation pour un haut-parleur donné dans plusieurs configurations différentes.
Il est possible de proposer pour chaque haut-parleur un domaine d'utilisation, compris entre le volume le plus petit et le plus grans donné par les alignements de THIELE, BESSEL, ect...

Vous vous rendrez vite compte par comparaison, que pour avoir du grave avec du niveau et peu de distorsions, il faut un haut-parleur de grand diamètre, dans un grand volume, et avec un haute sensibilité. Mais n'est-ce pas ce que j'ai toujours écrit ?

Vous pouvez également être tenté par un haut-parleur à faible sensibilité qui descend effectivement très bas dans un petit volume. Ce choix n'est pas neutre en terme de résultats d'écoute. Lisez donc Sensibilité et linéarité en puissance.

Réalisation : Les caissons de graves 30 cm.


Un grand doute ?

Depuis que j'ai lu le site "Plus sur le RAPTOR". Parfois, les avis contraires font progresser...
Un article sur une réalisation à partir du RAPTOR de 30 cm est paru dans la Revue du Son de Novembre 2004 : Une belle description, sans aucun compte rendu d'écoute.
Suite aux avis assez contre versé, il y a eu une mise au point.

Je suis resté longtemps avec ce grand doute.
Il a fallut la lecture du livre de Francis Ibre : Bien entendu, Itinéraire d'un audiophile pour que j'intègre dans mes calculs la notion de limite mécanique, et pour que tout deviennent évident.
La partie théorique se trouve au chapitre Bass reflex, Rubrique Simulation et limites.
Une image de la simulation montre la réalité :

Limite mécanique dépasée pour le RAPTOR 12 dans 63 L avec un accord bas à 25.6 Hz

Le dépassement de capacité est de 2.6 dB.
Il existe d'autres haut-parleurs sur le même principe, tel que les séries GTI et JBL, qui sont exactement dans le même cas.
C'est réellement le principe des haut-parleurs avec une membrane lourde et un grand déplacement qui ne passe pas au calcul, et c'est réconfortant.

J'ai toujours lu que seuls les haut-parleurs de grand diamètre dans un grand volume pouvait faire un grave de qualité.
La courbe ci dessus montre la conséquence du non respect de cette règle simple, bien qu'il doit être possible de trouver des haut-parleurs à mi chemin entre les deux : Sensibilité un peu plus faible, sans limite mécanique atteinte.


Un caisson de grave idéal ?

Claude LACROIX, aujourd'hui décédé, a conçu un panneau de grave plan de très grande surface, équivalent à 8 haut-parleurs de 46 cm : INFRAPLANAR (marque déposée).
Les résultats sont exceptionnels, ceux qui l'ont écouté sont unanimes sur ce point.
Avec le décé de leur concepteur, la fabrication est arrêtée, vous ne trouvez plus d'INFRAPLANAR neuf.

Caisson de graves INFRAPLANAR


Mesure d'un ELECTROVOICE de 76 cm :

Un audiophile de ma région, Christophe, a une grosse installation home cinéma, avec un caisson de graves clos équipé de deux 30W ELECTROVOICE.
Ce haut-parleur de 76 cm de diamètre a une membrane de 3582 cm2, c'est a dire trois haut-parleurs de 46 cm.
(Compte tenu de l'emplacement du caisson, la photo n'est pas évidente à prendre...)

image777.jpg


Ci joint pour information la courbe en SWEEP obtenue sur mes deux HP de grave 76cm, j'ai en effet récupéré le deuxième qui a été remembrané par HP service ...
Le montage est quasi identique au premier, seul le volume de charge est légèrement <, 1100 l contre 1290 l pour le premier le tous en clos.
L'alimentation de ces deux HP est confié à un « vieux » HARMAN KARDON CITATION 16... il y a donc un gain encore à faire de ce coté..
Vous remarquerez que la premier courbe  semble assez correcte  12 Hz 0 dB. , si l'on considère le volume de la pièce ( un petit 160 m cube, pour une hauteur de 2,4 m maxi par endroit..)
La mesure est réalisée à 7 m des HP, CAD à 1,5  m derrière mon canapé, la dynamique est proche de 55 dB...
Vous remarquerez aussi une remonté à 220hz probablement une résonance de pièce ?....
Le filtrage est actif, il est calé à 80 Hz 18dB....

image645.jpg

A l'écoute le gain de 3 dB théorique est très palpable, sur des concerts çà « pousse»...sur des films qui sont en générales moins difficile c'est diabolique.....mécaniquement les HP travaillent assez bien (les leds du Cit 16 s'allument  que très rarement à 0 dB, cad 150 W) et de toute façon ils sont secondés par les 4* 38 cm alimentés par le Crown 5000Vz

Courbe du dessous ou là c'est carrément FANTASTIQUE... 12 Hz 80 Hz dans +- 3 dB

image776.jpg


La simulation montre parfaitement la différence avec la réalité mesurée, même en tenant compte dans la simulation d'un room gain de 1.8 dB/octave en dessous de 200 Hz.
Le placement dans un angle de la pièce, et l'effet pavillon qui en résulte, explique assez bien cette différence.
Dès que l'on a de la surface d'émission, il y a du grave, et même plus que prévu...
Vous avez bien lu :
Sensibilité 105.6 dB/2.83V/m dans le cas ou les deux HP sont branchés en parallèle sur le même canal d'ampli.
Sensibilité 102.6 dB/2.83V/m dans le cas présent.

image778.jpg


Un exemple de 46 cm, les BEYMA 18LX60 :

J'ai mis cette photo en illustration uniquement parce qu'un internaute me l'a envoyée. Cela aurait pu être n'importe quel 46 cm de qualité.

Photot des haut-parleurs BEYMA 18LX60


Un canon pour grave :

Ce canon pour grave, initialement réalisé par BOSE, est une alternative aux classiques caissons Bass-reflex.
Il est utilisé avec un filtre actif spécial. (Un DCX 2496 de BEHRINGER doit être capable de corriger ce qui doit l'être).

Longueur 3.81 m : C'est la demi longueur d'onde à 343.4 / 2 / 3.81 = 45.1 Hz.
La longueur est de 1/4 coté gauche (0.95 / 3.81 = 0.25) et 3/4 coté droit (2.86 / 3.81 = 0.75).
Il est équipé d'un HP de 30 cm, HP qui fait en moyenne 530 cm3 c'est à dire un diamètre de 26 cm, exactement le diamètre du tube indiqué.

Une réalisation DIY est facilement extrapolable de ce plan, et se calcule avec la fréquence de résonance Fs du haut-parleur choisi et de la surface de la membrane.
La difficulté est de trouver du tube, et de réaliser les interfaces avec le HP.
Pourquoi ne pas le faire de section carrée avec des planches ?

Vous vous rendez compte qu'un tel canon de graves ne rentre pas dans la largeur de mon salon qui fait 3.60 m de large ?

image701.jpg

image720.jpg


Électronique de commande :

Il y a deux utilisations principales à un caisson de grave :

  • Le Home cinéma.

  • La HI-FI en complément d'un système plus ou moins déficient dans ce registre.

Mais il y a de grandes similitudes dans l'électronique de commande : Les caissons sont équipés d'un module ampli filtre.
L'ampli donne la puissance dont a besoin le haut-parleur pour se mouvoir. Sur un caisson, la puissance nécessaire est importante. Les réalisations du commerce montent jusqu'a 1000 W annoncé (et jamais mesuré par les revues, ce qui permet d'annoncer sans risque d'être contredit).
Le filtre assure la fréquence de coupure haute du haut-parleur, assure pour certain un réglage de la phase en continu de 0 à 180° ou sur deux positions 0° et 180°, et règle le niveau sonore relatif.
Quand il est alimenté par un signal en stéréo, le filtre fait la somme des deux canaux pour avoir un signal unique en monophonie.

Le branchement dépend de l'utilisation :
En Home cinéma, l'ampli principal fait un traitement de la partie grave, pour aiguiller le signal soit vers les enceintes principales, soit vers le caisson de grave. La liaison ampli principal vers le caisson se fait par un câble généralement équipé de prises RCA.
En HI-FI, il y a deux branchements possibles, soit en RCA à condition d'avoir une sortie après le potentiomètre de volume du préampli, soit au niveau des sorties haut-parleurs.


Home cinéma :

Le processeur audio / vidéo ou l'ampli Home cinéma principal fait un traitement sur le grave :
Suivant que les enceintes seront déclarés Large, Médium ou Small, une partie du signal grave sera redirigé vers le caisson de grave.
Les fréquences de coupure des enceintes principales et du caisson seront aussi ajustées dans l'ampli Home cinéma suivant les même critères.
Sur les réalisations les plus récentes, plusieurs fréquences de coupure sont disponibles. Cela laisse des possibilités de réglage intéressant.

Mais les réglages sur l'ampli Home cinéma ne dispense pas de faire les réglages sur le caisson :
Le caisson a son propre réglage de niveau. Si l'ampli Home cinéma a lui aussi un réglage de niveau, il faut en figer un, et faire les réglages uniquement sur l'autre.
De même, si l'ampli Home cinéma a un réglage de distance du caisson par rapport au point d'écoute, ce réglage peut interférer avec le réglage de phase en continu sur le caisson. Là encore, il faut figer un réglage, et régler avec l'autre.
Dans tous les cas, il faut faire plusieurs essais pour trouver la bonne configuration des réglages.


HI-FI :

La liaison RCA du caisson est préférable à la liaison haut-parleur : Les pré amplis ont toutes les chances d'être plus linéaire que les amplis.

Je vous recommande d'autre part de rajouter 100, 150 ou 200 uF en série avec vos enceintes principales. Cela les soulagera de la réponse dans le grave.
Les membranes bougent moins, il y a moins de distorsions, et la puissance admissible sera supérieure.

Il y a une alternative aux ampli filtres tout fait : c'est le vrai filtre actif + un ampli de puissance.
Le filtre actif coupera le grave, mais aussi les enceintes principales.
Les pentes de coupure des enceintes principales seront par contre beaucoup plus raide. 
Encore moins de distorsions, encore plus de puissance admissible.
Et surtout une latitude de réglage beaucoup plus grande.
Le branchement dans votre système est expliqué au chapitre Filtre Actif.


Nouveauté :

De plus en plus d'ampli de sono de forte puissance inclus un DSP qui assure les fonction de filtrages, égalisation, limiteur.
C'est l'ampli et le filtre actif dans le même boîtier, mais avec une qualité et des possibilités supérieure aux modules tout faits.
C'est a terme la mort des filtre actif séparés, et de la connectique qui va avec.


Quelques liens :


retour_menu.jpg precedant.jpg navigation_bass_reflex.jpg suite.jpg 04_v.jpg


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.


Dôme acoustique : La conception des enceintes acoustiques.


Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes.