Accueil Table des
matières
Forum Compteur pour tout le site : 3 429 242
Nombre actuel de lecteurs : 16
Base HP
Calculs enceintes
Moteur de
recherche
Lexique
Le site
Contact
Notions
techniques
Baffles et
enceintes
Le filtrage
Calculs des filtres
Réalisations
et plans
Autour des HP
et enceintes
Mon système Hors sujets

image121-4.jpg


L'amortissement interne des enceintes acoustiques

Mise à jour : 2012-01-26.


Pour les haut-parleurs qui montent dans le médium, l'amortissement interne est nécessaire pour amortir les fréquences élevées.

Pour un caisson de grave, l'utilité de l'amortissement est complètement illusoire. Vous pouvez ne rien mettre. Pour être encore plus clair, je vous conseille vivement de ne rien mettre du tout.

Entre les deux, il existe des cas de grave qui montent jusqu'à 3 ou 400 HZ, pour lequel l'utilité n'est pas certaine, mais qui seront quand même amorti plus pour la tranquillité de l'esprit que par réelle utilité.



Les matériaux absorbants :

Feutre de laine :

Le meilleur matériaux absorbant conseillé par la revue l'AUDIOPHILE il y a quelques années est le feutre de laine, de couleur blanche, en épaisseur de 10 ou 20 mm.
C'est un matériaux cher et très difficile, voire impossible, à trouver.
J'ai pourtant reçu un courriel d'une entreprise, Les établissements LAOUREUX, Manufacture de feutres spéciaux à 76250 DEVILLE-LES-ROUEN, qui en fabrique et en vend, puis une documentation technique dans un 2eme temps.
Les possibilités de livraison sont, ( Je cite le courriel du commercial de ma région ) :

  • Fournir un multiple de découpe standard, mini de 1800 x 1000 mm ou 1500 x 1000 mm en épaisseur x mm dans les produits conventionnels en stock dans la densité
    MINIMUM DE FACTURATION 100,00 € HT. SINON FRAIS FIXE DE 25,00 € HT

Les références qui me semblent le mieux convenir sont : FCL15, FCL18, LMB20 et LMB25.
J'ai envoyé un morceau d'échantillon que j'avais depuis plus de 10 ans pour analyse et détermination de la référence équivalente.
Cette référence est LMB20

image288.jpg

Un internaute s'est renseigné directement et j'ai été mis en double de la réponse :

Monsieur,
Nous faisons à notre entretien téléphonique de ce jour et nous vous en remercions.
Pour répondre à votre demande nous vous prions de trouver en annexe notre proposition pour les différents produits:

  • LMG 18, feutre gris en densité 0,18±10% et en épaisseur 10 mm±10% en laize de 1800 x 1000 mm de longueur.46,48 € HT le mètre Linéaire.

  • LMG 25, feutre gris en densité 0,25±10% et en épaisseur 10 mm±10% en laize de 1800 x 1000 mm de longueur.64,70 € HT le mètre Linéaire.

Nous vous confirmons que le feutre gris est, actuellement, fabriqué en moins grande quantité que le feutre écru, aussi nous vous proposons :

  • LMB 20, feutre écru en densité 0,20±10% et en épaisseur 10 mm±10% en laize de 1800 x 1000 mm de longueur.56,51 € HT le mètre Linéaire.

  • LMB 25, feutre écru en densité 0,25±10% et en épaisseur 10 mm±10% en laize de 1800 x 1000 mm de longueur.70,64 € HT le mètre Linéaire.

Ces prix s'entendent, NETS, HORS TAXES, pour marchandise emballée DEPART USINE (FRANCO à partir de 350,00 € HT).
MINIMUM DE FACTURATION 100,00 € HT. SINON FRAIS FIXES DE 25,00 € HT.
DELAI : Matière en stock, livraison sous 15 jours à réception de commande.
Règlement avant expédition.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur, nos sincères salutations.
ERICK CAPO
LAOUREUX SAS
http://www.laoureux.com
Téléphone Télécopieur 04 76 45 74 96
Téléphone mobile 06 88 07 01 69

Vous avez toutes les informations en ma possession sur ce produit.

Les amateurs de récupérations ont d'autres solutions, telle celle de FV :

Je suis agréablement surpris par le feutre de 8 mm d'épais que j'ai trouvé dans mon imprimante H.S. à jet d'encre (EPSON Stylus Color 800).
Après de longs lavages au jus de citron pour retirer l'encre qui y était contenue (résultat de 10 ans de nettoyage des têtes d'impressions)
j'y ai découvert 2 plaques de 16,5 x 13 cm grises et 2 plaques de 16,5 x 13 cm blanches le tout en 8mm d'épais. D'accord, il n'y a pas de quoi tapisser tout l'arrière du H.P mais c'est toujours mieux que de tapisser la poubelle.

Feutre LMB20 : Je comprends son utilisation en :
- Polissage de métaux non ferreux avec du blanc de Meudon
- Patins d'amortissement, Pieds de chaises
- Lubrification, réservoir à huile tous sens
Question ; mais que fait-on avec du feutre en boulangerie ???

La question du feutre en boulangerie est posée, la réponse arrivera sans doute un jour ou l'autre.


Feutre de laine de mouton :

Sergio m'a fait passer deux liens sur ce produit, un en France de la marque Kenzai, un autre sur ce qui à l'air d'être un gros fabricant dans son pays, dont le nom est malheureusement intraduisible.


Feutre de jute :

On trouve ailleurs du feutre de jute qui est peut être équivalent.


Feutre voiture :

On trouve dans les magasins d'accessoires automobile un matériaux similaire, de couleur vert jaune, en épaisseur 10 ou 15 mm, destiné à l'insonorisation des planchers et coffres. Le prix est tout à fait accessible.


Feutre de chanvre :

Bernard a trouvé la solution suivante :

Je viens de découvrir au rayon bâtiment du magasin Castorama, dans l'isolation, du feutre de chanvre semi rigide qui me parait parfaitement adapté à l'amortissement interne. Il est vendu en plaque de 1.20m x 0.60m, à un prix défiant toute concurrence, 6 € la plaque. Hélas, il n'y a qu'une épaisseur, 40 mm, peut-être un peut trop pour une enceinte. Avec un peu de dextérité, on arrive à le désépaissir en deux. Voila, c'était une simple information pour tous les bricoleurs qui ont parfois du mal à trouver des produits.


Thibaude :

Un autre matériaux du même type est la Thibaude qui se trouve dans tous les magasins Mondial Moquette de France.

Claude me fait part de la remarque suivante :

Il est possible de trouver un feutre de laine convenant tout à fait à l'application qui nous intéresse et pour un prix beaucoup plus raisonnable chez les distributeurs du réseau .
Chez ces mêmes distributeurs on peut également trouver du feutre de lin, qui est également un bon absorbant acoustique.


Feutre pour parquet :

Georges me fait part de son expérience suivante :

Je termine la mise au point de mes enceintes et j'ai trouvé un produit assez bien adapté pour isoler l'intérieur des parois : la sous-couche isolante pour mettre sous les parquets flottants, un produit vert en général, composé de fibre de bois, d'épaisseur 5 à 7 mm, vendus dans tous les magasins de bricolage, sous les noms de "stop bruit" ou "fibrafloor", pas cher et dont les qualités acoustiques sont connues et indiquées sur le paquet (21 dB pour celui que j'ai acheté). Ça se coupe au cutter et ça se colle à la colle à bois sans problème.

Résultat constaté à l'oreille : un son plus net.

Un autre internaute FV a testé ce matériaux et fait la remarque suivante :

Georges dit à propos de la sous couche verte pour parquet : 21dB comme indiqué sur le paquet.
OUI mais selon LA NORME EN-ISO-717 (isolation au bruit de choc).
Exemple de test du LABE : Laboratoire Européen d'Acoustique du Bâtiment adapté à l'Industrie.


Je pense que c'est bien moins des 21 dB en amortissement de l'enceinte étant donné les multiples fréquences.
J'ai testé ce produit dans ma nouvelle FV80 version 2 et n'en suis pas satisfait même en double couches croisées.


Mousse polyuréthane :

FV a trouvé le matériaux suivant :

J'ai trouvé à Casto. du NORMA PHONE qui est un complexe de mousse de polyuréthane en rouleau 0,7m x 2,50m d'une épaisseur de 6mm pour 29 €.
Il est indiqué : 37% de coefficient. d'absorption dans les fréquences comprises entre 63 Hz et 5000 Hz.
Lien vers le produit : http://www.nmcdiy.com/default_FR.asp puis PRODUITS puis NOMA RANGE


Fibres :

La solution de Jacques me plait beaucoup :

J'ai des résultats acceptables en utilisant les fibres contenues dans les oreillers "IKEA" deux models disponibles:
GOSA mini a 1.92 € pièce, contient 460 grammes de fibres polyester.
GOSA SA-TT a 3.95 € pièce, contient 510 grammes de fibres creuses.
Nota Bene :
Il ne devrait pas y avoir de problème d'incompatibilité médicale.
Les fibres sont contenues dans des sachets poreux.
J'ai fais l'erreur d'utiliser les sachets poreux dans mes enceintes; ils ne sont pas poreux a 50 Hz et ajoute un bruit de frottement indésirable a la résonance.
J'ouvre les sachets et les utilise en vrac.
Je tends du fil entre les parois pour maintenir les fibres en place car je pense qu'avec le temps elles vont se tasser au fond de la boite.


Autres :

Des matériaux telle que la laine de verre ou la laine de roche sont totalement déconseillés pour les enceintes avec évent. La raison n'est pas un problème d'efficacité, mais de santé. Comme l'amiante, des particules seront expulsées de l'enceinte par l'évent et viendront tôt ou tard dans vos poumons. Si l'amiante est cancérigène, la laine de verre ou de roche n'est reconnu aujourd'hui que comme un matériaux irritant. C'était aussi le cas de l'amiante il y a quelques dizaines d'années...


Certain vendeur propose une "laine blanche" spécialement adaptée aux enceintes. Je ne connais pas la composition, je n'en ai pas eu entre les main.

Voici quelques liens sur la toxicité :

Les plaques de mousses ont une certaine efficacité.

Il existe de la mousse alvéolée spéciale pour l'insonorisation. Ce produit existe avec un revêtement autocollant et même une feuille de plomb. Si l'efficacité est incontestable, il est plutôt destiné à l'industrie qu'aux particuliers.

Enfin, des produits comme le BLAKSON ou similaire, qui servent à insonoriser et protéger les tôles des voitures peuvent venir en complément de feutre ou de mousse.


Expériences pratiques :

Je remercie Georges pour sa participation active et argumentée a ce chapitre.

Je vous écris aujourd'hui pour vous parler de mes recherches (pas scientifiques...) et avis en matières d'absorption acoustique.

J'attache une importance particulière à la réalisation pratiques des enceintes (caisson, soudures, câbles... et absorption), qui, faute d'une attention toute particulière, risquent souvent de compromettre gravement les résultats d'une étude théorique très aboutie. Mais je ne vous apprendrai rien la dessus.

En matière d'absorbant acoustique, voici mes conclusions (à discuter bien sûr).

Il n'y a pas à ce jour de matériaux aussi efficaces en matière d'absorption (des ondes dites aériennes) que les fibres minérales et en particulier pour les bas médium. Votre alerte en matière de risques sanitaires à retenue mon attention et je me suis mis à rechercher d'autres matières.

Les feutres ne sont pas mauvais absorbants, en particuliers les feutres de cotons sont faciles à trouver, pas très chers (on en trouve au BHV vendu au ml, avec une épaisseur de 20mm). Je ne croie pas que les feutres de laines, difficiles à trouver, soient vraiment plus efficaces.

Les mousses PU sont meilleures, mais ils sont plus onéreuses, surtout ils dégagent des gaz nocifs en cas d'incendie (bien que les quantités soient assez faibles pour une enceinte, même de grande taille)

Le top est les mousses de mélamine. Encore un peu plus chère que les mousses PU, leur qualités acoustiques sont équivalentes aux fibres minérales. Il existe également des sandwich de mousse, incluant une feuille de PVC ou de plomb, pour étendre la gamme de fréquences absorbées. Ces mousses sont en outre ininflammables et parfaitement inertes. On ne les trouve malheureusement pas dans le commerce, mais qui à la chance de connaître une société spécialisée dans les travaux d'insonorisations de lieu public pourrait peut-être s'en procurer.

La bonne nouvelle est que le rayon bricolage du BHV à Paris ouvre ces prochaines semaines un rayon vente à la découpe de mousses acoustiques et je crois avoir compris qu'ils auront une référence de ce type de matière. J'ignore bien sûr les conditions commerciales. A suivre...

Voici un lien (professionnel) utile pour une étude comparative: www.groupe-agora.com

D'autre part, je suis très perplexe de l'efficacité d'ajouter une couche de bitume avant le matériaux absorbant: En effet, celle ci sera toujours relativement mince et donc peu efficace et si l'on ajoute les difficultés de mise en oeuvre (séchage très long et donc émanation de vapeurs nocives pendant longtemps), je pense abandonner dans le futur son emploi.

Une dernière chose: il est important de ne pas confondre absorption des bruits aériens (effet recherché dans notre domaine) et absorption des bruits solides, (celui qui vous dérange lorsque votre voisin plante un clou dans le mur, ou lorsque votre voisine du dessus marche avec des hauts talons sur son parquet). Ainsi, les mousses et feutres que l'on trouve au rayon "isolation sous parquet", ne convient pas toujours dans notre cas. En particulier le fameux feutre vert de 8mm vendu dans les magasins de bricolage et qui est proposé par un de vos forumeurs.

Je suis également dubitatif lorsque vous affirmez (mollement dirait-on) que l'ajout d'absorbant augmente virtuellement le volume. A moins que je n'ai pas compris ce que vous vouliez dire.

Je reste donc quant à moi attaché à la bonne vieille laine de roche, (6 € la plaque de 1.2 m* 1m * 15 mm), version compacte. Je propose de mettre en oeuvre la solution préconisée par Rockwool pour empêcher la mise en suspension des fibres: peindre la feuille (une mince couche, appliquée à la bombe ou au rouleau). Ils m'assurent que cette solution ne remet pas en cause les qualités acoustiques du matériaux. Je vais tester cette solution sur les enceintes que je réalise actuellement et vous en dirait plus alors.

Et surtout éviter les solutions "bricolo", consistant à récupérer ici ou là de l'absorbant qui à tout l'air d'en être, mais qui n'en est pas (le meilleur exemple: la mousse de matelas; C'est un mauvais absorbant)


Augmentation virtuelle du volume :

Une enceinte se calcule avec une vitesse du son C que je prends à 343.4 m/s pour une température de 20° Celsius.
Ce calcul est vrai pour une enceinte vide.
Lorsque l'on ajoute de l'absorbant, la vitesse du son diminue quand il traverse cet amortissement.
Recalculer une nouvelle vitesse du son qui tient compte d'un volume en parti rempli d'absorbant n'est pas évident.

Il est plus simple de garder la même vitesse du son et d'augmenter le volume.
Le résultat pratique est le même, les calculs sont beaucoup plus simple.
La règle très simple est d'ajouter dans le volume 20% du volume de l'absorbant.

Imaginez une enceinte de 20 L, dans laquelle vous ajoutez 5 L absorbant.
Il faut ajouter 20% des 5 L, c'est à dire 1 L. Le calcul de l'enceinte se fait donc avec 20 + 1 = 21 L.
N'est-ce pas simple comme méthode ?


Absorbant et caisson de graves :

Contrairement aux idées reçues, l'absorbant ne sert rigoureusement à rien dans un caisson de graves.
La plupart des absorbants ne sont pas efficaces dans les basses fréquences.
Si certain le sont, c'est avec des épaisseurs sans commune mesure avec ce que vous pouvez mettre dans votre caisson : Regardez les images des chambres sourde, les épaisseurs sur les parois  sont de l'ordre de 2 ou 3 m.
Quel va être l'efficacité des 10 ou 15 cm que vous allez placer dans votre caisson ? Totalement nul.

Faites des économies, ne mettez pas d'absorbant dans vos caissons.
Faites vous plaisir, si vous ajoutez 10 ou 15 cm de laine de verre, cela ne nuira en rien le résultat d'écoute. La satisfaction du travail "bien fait" est souvent plus important que bien des considérations théoriques...

Et pourtant, dans le cas de cet exemple du forum associé à ce site, l'amortissement était indispensable, et prouvé à la mesure.
Les proportions s'éloignent sensiblement de ce qui se fait habituellement pour un Sub, comme indiqué quelques messages en dessous.
Pour être tout à fait sincère, je n'aurai jamais pensé que les proportions puissent avoir un tel effet. La mesure est le juge de paix.


Placement de l'absorbant :

Il ne faut pas remplir complètement l'enceinte d'absorbant. Une couche de 20 ou 30 mm sur 3 des 6 faces sont largement suffisant.

L'AUDIOPHILE conseillait pour le feutre de laine de le placer là ou la vitesse du son est la plus grande, au milieu du volume.
Au lieu de plaquer le feutre contre les parois, il faut le suspendre en rideau verticalement au milieu du volume principal.
Cette méthode est valable pour tous les matériaux absorbant.

image114.jpg

La fixation utilise des pitons coudés à 90°. Le feutre qui a une certaine résistance est enfoncé dessus.
Une fixation en partie haute de l'enceinte est suffisante. De son propre poids l'amortissement restera a peu prés vertical.
Laissez une certaine distance entre l'amortissement et les évents, quitte a couper l'amortissement avant le bas de l'enceinte.
Je n'ai pas dessiné le filetage bois des pitons, mais est-ce important ?

image115.jpg

Enfin, le résonateur ne doit pas recevoir d'amortissement car il ne fonctionne qu'aux basses fréquences.
L'amortissement est placé juste derrière les évents qui communiquent avec le résonateur.
Les évents sont avancés, sans toutefois toucher l'aimant que haut-parleur.

image116.jpg


La quantité d'absorbant :

L'idée selon laquelle plus on met d'absorbant dans une enceinte, meilleurs est le son, est une idée fausse. L'idéal est de s'en passer. Le meilleurs moyen d'étouffer complètement le son est d'en mettre beaucoup. Une écoute vivante demande très peu d'amortissement, mais judicieusement placé.

Dans un bass-reflex, l'évent et le volume d'air de l'enceinte interagissent ensemble à la fréquence d'accord. Si l'absorbant freine le mouvement de l'air, le comportement de l'évent en sera modifié. Nous ne cherchons pas à faire un évent freiné...

Certain livres disent qu'une grande quantité d'absorbant permet d'augmenter virtuellement le volume de 20% environ. C'est vrai. Simplement, ils ne disent pas que le son sera complètement étouffé. Si vous avez besoin d'un grand volume faites une grande enceinte, mais ne comptez pas sur l'absorbant pour rattraper les choses.

Et si vous n'avez pas d'absorbant sous la main, vous pouvez fermer votre enceinte sans en mettre. Vous serez certainement surpris des bons résultats. Le mieux est parfois l'ennemi du bien.

Dans tout les cas rien ne vaut un essais. Une configuration dans une enceinte, une autre configuration dans l'autre, vous comparez les deux en monophonie et vous gardez le meilleurs. Et si la différence n'est pas audible, vous conservez la solution qui en a le moins.


Volume, absorbant et renforts :

Si vous mettez beaucoup de matériaux absorbant dans un volume, vous allez augmenter virtuellement le volume. Mais vous allez aussi étouffer complètement le son. Si vous en mettez peu, comme préconisé au chapitre précédant, l'augmentation de volume sera négligeable.

Par contre, si vous mettez à la spatule un matériaux du genre BLAKSON ou similaire, la diminution du volume doit être prise en compte. Le produit est en effet étanche, aussi bien à l'eau qu'a l'air.

Enfin, les tasseaux de renfort ne fond pas parti du volume, comme l'évent qui doit être considéré dans ce cas là comme un cylindre plein.

Dans le calcul du volume de l'enceinte, je tiens compte du volume interne, je retranche les tasseaux, le volume de BLAKSON, le volume de l'évent considéré comme un cylindre plein et le volume de l'aimant jusqu'au spider. Le reste des paramètres sont négligés et le volume théorique est respecté à 2 ou 3% prés, ce qui est assez remarquable.


retour_menu.jpg precedant.jpg navigation_caisses.jpg suite.jpg 07_v.jpg


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.

Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes légales et moins légales.