Menus déroulants Compteur pour tout le site Dôme acoustique, la conception des enceintes acoustique : 9 176 579 --- Nombre actuel de lecteurs : 7

image121-4.jpg


Devis d'installation

Mise à jour : 29 novembre 2020.


J'ai fait faire cette installation en décembre 2000.
Les prix sont donc en francs, et je ne les ai pas réactualisés.
Conversion en € sur la base 6.56 F = 1 €, précision suffisante, arrondi à l'euro le plus proche.

Dépose et évacuation chaudière et cuves fuel 860 F 131 €
Chaudière 12 kW GRETEL 7800 F 1189 €
Pose et raccordement 1070 F 163 €
Jonction de tuyauterie sur l'existant 785 F 120 €
Alimentation électrique chaudière 1650 F 252 €
Thermostat MERLIN GERIN 15872 1550 F 236 €
Délestage deuxième résistance 890 F 136 €
Chauffe eau de 300 L 3800 F 579 €
Pose et raccordement 1350 F 206 €
Groupe de sécurité, évacuation 655 F 100 €
Disjoncteur différentiel 30 mA 878 F 134 €
Grille sur ancien conduit de cheminée 305 F 46 €
Radiateur supplémentaire dans une pièce 1850 F 282 €
Total hors TVA 23443 F 3574 €
TVA 5.5 % 1289 F 197 €
TOTAL 24732 F 3771 €

J'ai revendu la chaudière fuel, les cuves et les 300 L de fuel qui restaient, mais je ne me souviens plus de la somme ainsi récupérée 3000 ou 4000 F.
Disjoncteur différentiel, grille et radiateur supplémentaire sont spécifiques à mon installation.
Si vous ne l'avez pas, ne faites pas l'impasse sur le disjoncteur différentiel...


Bilan à l'utilisation :

Je suis resté deux ans en chauffant au fuel, et avec un abonnement électrique de 6 kW pour l'éclairage.
C'est suffisant pour bien connaître le coût a l'utilisation de cette solution : J'avais soigneusement noté les consommations avant et après.
Les prix ont été actualisés en octobre 2005.

Je dois préciser certaine choses :
Je suis en région Lyonnaise, pas toujours très chaud l'hivers, mais en plaine à moins de 300 m d'altitude.
Nous sommes une famille de 5 personnes.
La salle de bain est équipée d'une douche et non d'une baignoire.
J'utilise des lampes basse consommation partout ou cela est possible, et un halogène de 500 W dans le séjour.

La solution fuel a quatre postes de dépenses :
Relevés entre Juin 1999 et décembre 2000.

    Prix unitaire Prix total
Abonnement EDF 6 kW 60.78 € 60.78 €
Consommation électrique 2470 kWh 0.1057 € 261.08 €
Consommation de fuel 1350 L 0.67 €/L 904.50 €
Entretien chaudière Forfait annuel 150 € 150 €
    Total : 1376.36 €

La solution tout électrique a trois postes de dépenses :
Relevés entre le 07/12/2000 et le 04/03/2003 moyenné sur 365 jours, donc sur trois hivers et deux été.

    Prix unitaire Prix total
Abonnement EDF 12 kW jour / nuit 272.89 € 272.89 €
Consommation électrique jour 6793 kWh 0.1057 € 718.02 €
Consommation électrique nuit 6289 kWh 0.0644 € 405.01 €
    Total : 1395.92 €

J'ai ajouté les liens pour connaître chez EDF le prix des abonnements et des kWh, et pour le fuel un organisme qui indique le prix moyen en France sur la base de moins de 4000 L livrés par an.
Les prix indiqués sont de début octobre 2005.
Rien ne vous empêche de refaire le calcul avec vos chiffres.
Je vous propose l'équivalence pratique suivante : 1 L de fuel = ( 6793 + 6289 - 2470 ) / 1350 = 7.86 kWh, qui n'est pas celle indiqué par EDF.
Si l'on fait rentrer le rendement de la chaudière fuel qui est d'environ 76%, le taux de conversion devient : 7.86 / 0.76 = 10.342 soit pratiquement 10 kWh pour 1 L. C'est une valeur que vous lirez ici ou là, mais attention a son exploitation pratique...

Fin 2001, lorsque j'ai faits un premier bilan financier de cette solution électrique, il y avait un surcoût d'environ 230 €.
230 € pour récupérer un sous sol sans odeurs, ce n'est pas cher.
230 € pour que ma fille ne soit plus asthmatique dans le mois qui a suivit l'installation, je n'y aurai jamais pensé.
230 € pour que mon voisin me dise "Merci pour ce cadeau de Noël", c'est bien, mais c'était notre cadeau de Noël...

Équivalence avec le gaz


En 2005 :

En 2005, j'ai ajouté trois radiateurs dans le sous sol et un dans le garage pour ne plus avoir de zone froide dans la maison.
Les 8 kW sont toujours suffisants.
Sur l'hivers 2005-2006 je suis passé à 8 kW pendant 3 jours et tout le reste de l'hivers s'est fait à 6 kW.
Le sous sol est aménagé, avec une chambre d'amis, un coin buanderie et un coin bricolage.
Je chauffe donc 180 m2 au lieu de 100 m2.
Je n'ai plus de déperdition par les zone froide de la maison, sous sol et garage.

La consommation sur ma facture de Mars 2006 est de 7564 kWh en heures creuses et 10913 kWh en heures pleines. Total 1885.89 €.
Avec 100 m2, je consommais 13082 kWh, soit 130.8 kWh/m2.
Avec 180 m2 je consomme 18477 kWh, soit 102.7 kWh/m2.

Le confort est toujours au rendez vous...
J'ai tout de même abandonné l'éclairage halogène de 500 W du séjour, remplacé par 5 lampes basse consommation de 22 W mieux réparties dans la pièce.
Je remplace progressivement toutes les lampes de 40 W dans les lampes de chevet par les toutes nouvelles lampes basses consommation de 7 W.

Francis me fait deux remarques pertinentes :

En période de chauffage, toute dépense énergétique à l'intérieur de l'habitation, constitue un "chauffage d'appoint" et entraîne une baisse de consommation du chauffage principal !
Par exemple, votre halogène 500W oubliée dans le salon toute une nuit, va chauffer le salon, et la chaudière va par conséquent ralentir...
Votre consommation réelle aura à peine augmenté, voire pas du tout, et vous aurez simplement rendu non homogènes les températures dans les pièces de la maison !
Dans les calculs de rendement de ces appareils énergétivores, il faut donc tenir compte de cet aspect "chauffage d'appoint".

Un deuxième point concerne la ventilation mécanique contrôlée : Indispensable avec le fuel, elle devient superflue voire néfaste avec votre système actuel.
300 m3/H d'air chaud envoyés dehors en pure perte, et remplacés par 300 m3/H d'air froid qu'il faut... réchauffer !
La chaleur spécifique de l'air a beau être faible, et l'air froid et sec plus facile à chauffer, ça fait quand même une dépense énergétique énorme !
Avez-vous installé une ventilation hydro variable ?
Ce type de système, limité aux seules pièces humides, avec un débit de 10 m3/H pour un WC, 30 m3/H pour une salle de bain et 50 m3/H pour une cuisine, apporte une économie substantielle car ne s'enclenche qu'en cas d'humidité, avec un seuil réglable.

Je suis d'accord avec l'effet radiateur de l'halogène l'hivers.
Mais l'été il consomme beaucoup pour un peu de lumière, et produit de la chaleur en pure perte.
Je ne me suis livré a aucun calcul, mais il me semble qu'un éclairage avec des lampes basse consommation doit être plus économique sur une année entière, ne serait-ce parce que les lampes durent beaucoup plus longtemps.
Je ne supporte plus ces ampoules classiques qui tombent en panne tout le temps.
( J'ai découvert il y a peu que l'on trouve des lampes basse consommation, avec un petit culot à vis, une puissance de 7 W équivalente aux ampoules classiques de 40 W, pour les lampes de chevet et tous les autres éclairages "esthétiques". Enfin ! )

Je précise que la VMC de 300 m3/H a été démontée, mais que la maison dispose d'une VMC plus classique dans la cuisine, les WC et salles de bain.
Cette VMC n'est pas hydro régulée, et je ne sais pas si cela peut être modifié après coup.

En octobre 2006, j'ai fait ajouté 25 cm de laine de roche aux 13 cm de laine de verre tassée qui avaient 22 ans.
Les marchants d'isolation vous propose presque tous d'enlever la vieille isolation. Mais il n'ont pas d'explication crédible sur le pourquoi.
Or si 13 cm de vieille laine de verre sont moins efficace que 20 cm de neuve, c'est tout de même plus efficace que rien du tout.
Et si on rajoute 25 cm de laine de roche par dessus, 13+25 cm d'isolation sont plus efficace que 25 cm d'isolation neuve.
Enfin pécuniairement parlant, ne pas enlever la vieille laine de verre c'est 900 € de moins sur la facture.
Ma solution est moins chère et plus performante, il est bon de réfléchir avant d'agir...

Le 21 mars 2007 J'ai reçu ma nouvelle facture d'électricité. L'hivers à été doux, la facture aussi.
Sur 2006-2007 : Heures creuses 6791 kWh. Heures pleines 8341 kWh. Total 15132 kWh. Facture 1500.57 €.
Mon problème : Comment faire la part des choses entre isolation et hivers doux ?
15132 kWh pour 180 m2 chauffé c'est 84 kWh/m2/an. L'isolation globale n'est pas si bonne que cela.

Rappel sur plusieurs années :
Mars 2004 : 16569 kWh
Mars 2005 : 19799 kWh
Mars 2006 : 18477 kWh
Mars 2007 : 15132 kWh
Mars 2008 : 17891 kWh
Mars 2009 : 18589 KWh

Le 30 janvier 2008, remplacement sur les 5 fenêtres anciennes du double vitrage 4-4-4 par un 4-12-4 avec un gaz argon entre les deux.
Ce sont 3 fenêtres doubles, et 2 portes fenêtres double, c'est à dire 10 vitres au total. 4x1800x450 et 6x1110x500.
Vitrage avec résistance thermique Ug égal ou inférieur à 2.4 W/m2.K certifié CEKAL. (Inférieur qu'ils disent. Vous y croyez vous ? Égal, sans doute.)
Même si la maison a presque 30 ans, les fenêtre bois sont en parfait état. La faiblesse était dans les doubles vitrages.

On trouve, en cherchant un peu, des entreprises qui savent changer les double vitrage en conservant les fenêtres actuelles pour un pris presque 3 fois moins cher que ceux qui ne vous proposent qu'un changement de fenêtre.
C'est l'entreprise ATB à 69150 DECINES qui est intervenue, avec un devis de 2200 €.
Dans les 48 heures qui ont suivit l'installation, j'ai baissé le thermostat d'ambiance de 0.5°, et une 2eme passe de 0.4 ou 0.5° est prévue.

J'ai une dent contre la société K par K, qui s'est permise de me rappeler au minimum une fois par mois pendant 3 ans, et que je n'ai pas pris la peine de re consulter...
Ils m'ont gonflé très sérieusement, et je suis sans doute resté trop poli.
Je leur ai dis ce que je ferai, j'ai fait ce que j'ai dis, la publicité est gratuite pour les vendeurs qui ont abusés...


Point de fonctionnement :

J'ai regardé de près les températures des radiateurs et de l'eau en circulation. Il n'y a pas plus de 1° d'écart entre les deux, ce qui est la précision du thermomètre.

En rentrant du travail, quand la température extérieure est restée stable entre 1 et 3° toute la journée, la température de l'eau et des radiateurs est entre 30 et 32°.
Dans ces conditions, la chaudière réglée sur 6 kW fonctionne 60% du temps, 6 mn de chauffe et 4 mn d'arrêt.
La température dans les pièces est de 19°.

Mon thermostat externe baisse la température de 1° la nuit.
Le matin je trouve souvent la température de l'eau et des radiateurs à 40°, et la température dans la pièce à 18.5°.
La chaudière réglée sur 6 kW fonctionne 80% du temps.
Mais elle a commencée a chauffer 1 heure avant mon réveil, et a fonctionné un moment à 100%.


Circulateur :

A l'installation de la chaudière électrique, j'ai trouvé le chauffage bruyant, plus bruyant qu'avec le fuel.
Le bruit venait de la circulation d'eau trop rapide.
Le circulateur dispose de trois vitesses, je l'ai passé de la vitesse 3 à la vitesse 1, et j'ai retrouvé le silence de mon ancien chauffage fuel.
Silence de la circulation d'eau, car la combustion du fuel est bruyante aussi, et là le chauffage électrique est incontestablement supérieur.

Dans un 2eme temps j'ai ajouté 4 radiateurs de plus.
Je n'ai pas recherché quelle devait être la bonne vitesse du circulateur...
Un internaute me faisait remarquer que les fabricants de chaudière électrique préconisaient une vitesse aussi élevée que possible.
Sur la vitesse 2, le bruit est acceptable. Avec une conséquence inespérée :
Ces jours ci, la température oscille entre -2° et -3° le matin et +4° maximum dans la journée.
Je suis resté sur une seule résistance de 6 kW, le thermostat régule à 70% (7 mn de chauffage, 3 mn d'arrêt) et nous n'avons pas froid.
Le gros avantage d'Internet et qu'il y a toujours un lecteur qui pose la bonne question, celle qui vous remet en cause dans le bon sens.
A la fin de l'hivers, en voyant la facture EDF, j'ai compris combien le conseil avait été judicieux : 130 € de moins que l'année précédente.
Passer du temps à écrire a aussi ses avantages...


En 2020, j'ai une autre expérience sur le circulateur, avec une chaudière à gaz mais c'est sans importance pour le circulateur.
Ce n'est pas la même maison, ni la même région, que pour pour le chauffage électrique.

J'avais réglé la vitesse du circulateur "à l'oreille" pour ne pas entendre l'eau circuler : Vitesse 2.
Puis j'ai fait ajouter un radiateur de plus dans la zone froide du séjour, ce qui à permis au passage de réduire de 0.5° la consigne sur le thermostat.
Le gain en température n'était pas suffisant au petit matin froid.
J'ai passé la vitesse du circulateur sur 3, et avec un radiateur de plus il n'y a pas de bruit en plus.
La température mesurée au petit matin froid à augmenté de 0.4° à 0.5°...

Réglez votre circulateur sur la vitesse la plus rapide.
Seul un bruit gênant doit vous faire baisser la vitesse...


Faut-il conseiller cette solution ?

Si votre chaudière fuel ou gaz est a changer, oui.
Si les odeurs de fuel vous gêne, oui, surtout qu'en 2020 vous ne pouvez plus remplacer une chaudière fuel par une autre chaudière fuel.
Si le prix du fuel ou du gaz continu de grimper, oui.
Si les Russes coupent le gaz, oui.

Si vous pensez qu'une centrale nucléaire est meilleure que le fuel ou le gaz sur l'effet de serre, oui, avec un solide contrôle du lobby nucléaire par des organismes indépendants.
Il est totalement inadmissible de s'être entendu dire, lors de l'accident de Tchernobyl, que la pollution radioactive n'a pas franchie la frontière.
Si vous avez analysé comme moi que Fukushima est en premier lieu un tsunami, et seulement en second lieu un accident nucléaire évitable en plaçant la centrale 15 m plus haut, oui.

Si le gouvernement Français continue de fermer des centrales nucléaire pour des raisons politique comme pour Fessenheim, le prix du kWH va augmenter, et la solution ne sera pas rentable.
Si le prix du kWH électrique continue d'augmenter plus vite que l'inflation, là aussi la solution ne sera plus rentable.

Par rapport à mon bilan de 2005, le prix du kWH est passé de 0.1057 € à 0.1609 €, c'est à dire +52.2% en 15 ans, ou encore +2.8% par an, en sachant que l'on compare une facture EDF en 2005 avec une facture Total Direct Energie en 2020.
Quand je regarde mes factures d'électricité 2020, le kWH est à 0.1609 € avec l'abonnement, 938.99 € pour 5836 kWH.


En 2020 faut-il y retourner ?

Je me base sur ma maison actuelle.

La chaudière gaz basse température de ma maison a été achetée par le précédant propriétaire en 2005, et a donc 15 ans.
Même si je ne pense pas encore à son remplacement, regarder la rentabilité dès maintenant permet de se forger des arguments.
Le plombier que j'ai fait venir pour les robinets thermostatique, et le radiateur en plus dans le séjour, m'a annoncé 4300 € TTC, et 7% de baisse de consommation, pour une autre chaudière au gaz à condensation.
Ce sera ma base de référence.

Ma consommation électrique est de 5712 kWH pour 948.89 €, c'est à dire 0.1661 €/kWH.
Depuis j'ai changé mon écran plasma de 42" et 400 WH par un écran OLED 55" et 105 WH.
Pour une télé qui marche 6 H par jour et 300 jours par an, il y a un gain potentiel de 90 €/an.
D'autre part la consommation du SPA est estimée à 350 € par an. Là, c'est pour notre plaisir, pas touche au SPA !!!

Ma consommation de gaz est de 12180 kWH pour 825.43 €, c'est à dire 0.0678 €/kWH.
Une chaudière gaz basse température à un rendement de 80% environ.
Sur les 12180 kWH, seuls 9744 kWH servent pour le chauffage, le reste chauffe directement la planette sans chauffer la maison...
En électrique cela reviendrai donc à 9744 * 0.1661 = 1618.48 €...

Mon abonnement électrique actuel de 6 kVA est à 127.92 €. Passer à 12 kVA c'est 177.48 € et 203.16 € en jour / nuit.
Le surcout est de 49.56 € au minimum.
Un rapide calcul sur le jour / nuit montre qu'il coûte plus cher, donc on l'oublie. Calcul fait sur la base de 55% des 5712 + 9744 kWH de jour et 45% de nuit.
Il y aura un gain de 135 € sur l'entretien annuel de la chaudière.

Le chauffage central électrique revient donc à 1618.48 - 825.46 + 49.56 - 135 = 707.10 € de plus par an par rapport au gaz...
Je connais la solution, je n'ai aucune crainte quand au bon fonctionnement, mais je n'ai pas la fibre assez écologique pour dépenser 707.10 € de plus par an...
Les frais d'installation sont moins cher en électrique, environ 3500 € au lieu de 4300 €, soit 800 € de moins. Le prix de la solution électrique n'a pas été actualisée.
La première année peut être une année neutre, avec les deux solutions qui reviennent au même, ensuite le gaz sera plus avantageux.

Quel doit être le prix du kWH gaz pour avoir un bilan neutre ?
707.10 € de plus que les 825.43 € actuel, c'est à dire 1532.53 € pour 12180 kWH, ou encore 0.1258 €/kWH.
C'est une hausse de 85.6%, j'ai le temps de voir venir, surtout que l'électricité augmente elle aussi tout les ans.
Je referai le calcul tout les ans ou tout deux ans, tant que je n'aurai pas changé ma chaudière gaz...

Avec les prix actuels en 2020, je ne repartirai par sur un chauffage central électrique, ce n'est pas rentable...
Avant d'actualiser ce chapitre, je ne le savais pas.


retour_menu.jpg precedant.jpg navigation_chauffage.jpg suite.jpg 11_v.jpg


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.

 

Dômes acoustique : La conception des enceintes acoustiques.

 

Malgré les apparences, ce site internet n'est que celui d'un amateur passionné Auvergnat.
"Amateur" doit être compris dans le sens "non professionnel", dans l'aspect financier de l'approche : Je ne vis pas des revenus de cette passion.
Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Je vous donnerai l'accord, demandez-le simplement pour être en règle. Sont exclus les demandes extravagantes.