Menus déroulants Compteur pour tout le site Dôme acoustique, la conception des enceintes acoustique : 8 362 191 --- Nombre actuel de lecteurs : 29

image121-4.jpg


Le haut de gamme, revues Hi-Fi et salons

Mise à jour : 22 décembre 2019.


Le haut de gamme :

Je vais certainement enfoncer les portes ouvertes, mais je ne crois pas inutile de rappeler que la seule chose dont vous êtes absolument certain en achetant du haut de gamme, c'est de le payer cher, voire très cher.
Pour ce qui est de la qualité technique réelle des produits, je n'ai pas les compétances pour juger, sauf pour les enceintes.
Ce sont souvent les informations objectives réelles qui manquent pour le faire de façon certaine.
Très sonvent je ne comprends pas le prix demandé pour certaines enceintes.
Pour ce qui est de la qualité d'écoute, j'espère simplement que vos critères de choix sont bons, et que vos tests d'évaluation sont objectifs.
Seul un test en double aveugle permet d'être certain que les choix sont objectifs.

Si vous venez dans le monde de la Hi-Fi haut de gamme sans rien y connaitre, avec l'espoir d'avoir une bonne chaîne simplement parce que vous y aurez mis un prix élevé, vous aller vous planter à coup sur.
Si vous tombez sur un bon vendeur, le résultat ne sera cependant pas catastrophique.
Si vous tombez sur un moins bon vendeur qui vous aura ciblé en 5 minutes, vous repartirez avec le matériel que le magasin veut voir partir pour des raisons qui n'a rien à voir avec la restitution Hi-Fi, ou celui qui lui laisse la plus grande marge financière.
Pour dire les choses clairement, les gogos plein au as se font toujours avoir...

Je suis toujours aussi scandalisé par le prix des câbles.
Le marketing des marque, le travail pas toujours (jamais !!!) objectif des revues, la force de persuation des vendeurs et des forums est certainement énorme, trop pour être totalement honnête.
Il y a un bel exemple avec les câbles numérique.
Pour certain, câble numérique haut de gamme rime avec arnaque puisque l'impédance de 75 Ohms n'est pas respectée.

Je suis tombé sur un banc d'essais d'une enceinte haut de gamme GOLDMUND PROLOGOS dont le pied métallique est vendu 3000 €.
J'estime le prix de la structure métallique en tubes peint à 300 € grand maximum.
Le tôlier qui réalise ce genre de pièce gagne sa vie à ce prix, et de part mon ancien métier je suis particulièrement à l'aise avec ce genre de chiffrage.
La marge est d'un facteur 10 entre le fabricant de l'enceinte, l'importateur et le vendeur. C'est toujours bon à savoir...


Revues Hi-Fi :

Je ne vais pas y aller par 4 chemins, ce n'est que du rêve...


Prenez la revue "Haute Fidélité" qui teste souvent des appareils très chers, et moins souvent des appareils dans nos budgets :

  • Quel est l'intérêt de tester un ampli à plus de 50000 €, ampli qui sera fabriqué à 50 exemplaires pour le monde entier dans le meilleur des cas ?
    A part vous faire rêver je ne sais pas, je ne vois pas, je ne comprends pas.
  • Certains amplis, avec un beau coffret, utilisent des modules OEM fabriqué par des spécialistes (qui eux savent concevoir une électronique !!!).
    Le prix n'est pas celui de l'électronique embarquée, et le Kg de copeaux d'aluminium est moins cher que le prix demandé.
    Faut-il porter au nue cette façon de faire ?
    Ou est l'esprit un tant soit peu critique sur le rapport qualité / prix ?
  • Pourquoi, lorque je vois la photo de l'intérieur d'une électronique, je me dis que le prix demandé est sans rapport avec ce qu'il y a vraiment à l'intérieur ?
  • Quel est l'intérêt de tester un câble secteur à plus de 4000 € ?
    Pour commencer qu'est-ce qui justifie un prix pareil ?
    Même pas les frais d'étude !!!
    Si ont considère que 50% du prix remboursent les études, pour 100 cordons fabriqués et à 50 € de l'heure cela fait 4000 jours d'étude, presque 11 ans...
  • Une très belle finition, pour une enceinte, a un prix.
    Une belle finition n'a jamais fait une bonne écoute.
    Je ne connais pas beaucoup de haut-parleurs qui coûtent plus cher que des TAD, et les prix de vente aux particuliers ne sont pas ceux des fabricants d'enceintes.
    Un DAVIS 20DE8 lorsqu'il était vendu 1100 € à nous particulier (le prix à baissé depuis à 800 €), était revendu 750 € à une petite entreprise qui voulait faire des enceintes en toute petite série...
    Comment justifiez vous des prix de vente de certaines enceintes à 30000 € la paire ?
  • Pourquoi après avoir lu les avis d'écoute sur les critères timbres, dynamique, scène sonore, qualité / prix, verdict je n'arrive pas à me faire une idée juste de la qualité du produit testé ?
    Parce que le vocabilaire employé est à ce point alambiqué qu'il en devient incompréhensible ?
    Quel est l'intérêt d'un banc d'essai incompréhensible ?
    Avez simplement comparé avec un avis d'écoute de Sono-Mag, court, précis, incisif et sans complaisance ?

Le travail des revues qui aurait mon intérêt serait de trouver du matériel beaucoup moins cher avec des résultats à l'écoute qui suplante un plus haut de game prétentieux et cher.
Je me souvient de la Nouvelle Revue Du Son (NRDS) qui au milieu d'un test d'amplis à 4000 ou 5000 € avait glissé un HAFLER TA1600 à 460 € qui dammait le piont aux autres amplis.
Voilà un travil digne d'intérêt qui justifiait l'achat de la revue.
Mais un simple test d'ampli de prix comparable à 4000 € n'a pour moi plus aucun intérêt, je ne rêve plus...

Pourquoi cette revue n'a jamais testé un ampli FDA FX-AUDIO D802 à 120 € alors qu'il faisait le buzz sur les forums ?
Pourquoi un DAC issu du monde pro tel le RME ADI-2 DAC FS (1000 € quand même) n'est pas testé ?
Pour ne pas faire de l'ombre aux DAC Hi-Fi 3 à 5 fois plus cher et totalement dépassé techniquement ?

J'ai acheté cette revue un certain temps "pour prendre la température" et je ne le faits plus depuis décembre 2019 parce que je n'y trouve plus rien digne d'intérêt.
A vouloir carresser les anonceurs dans le sens du poil, vous vous coupez de vos lecteurs...
Je ne sais pas s'il y a une solution économiquement viable (et ce n'est pas mon problème), je sais simplement que celle proposée par "Haute Fidélité" ne me convient pas.


Salons :

Je ne vais pas y aller par 4 chemins, ce n'est que du rêve...
Pour cette raison je n'ai pas fréquenté le moindre salon depuis 1999.
Les comptes-rendus sur les forums permettent de bien voir ou sont les problèmes.

Je ne voudrai pas être à la place des exposants qui arrivent sur le salon un vendredi après midi, et qui doivent avoir une installation qui marche aussi bien que possible le samedi matin, dans une pièce absolument pas prévue pour ça...
Chez moi, la mise au points des réglages de mes enceintes, de leur position exacte dans le salon, me prend plusieurs mois.
Les enceintes exposées sont censées être au point.
Mais le bon positionnement dans la pièce ne se fait pas en 5 mn non plus.
Un bon système d'écoute dans un salon est presque une gajeure impossible, chapeau à ceux qui y arrive...

Lorsque vous lisez sur un forum un compte rendu sur un salon qui dit que la climatisation est audible, que le faux plafond vibre aux basses fréquences, que le WiFi de l'hotel est à ce point défaillant que le streaming n'est pas possible, vous êtes content de ne pas y être allé.
La faute est clairement du coté de l'organisateur du salon qui n'a pas suffisament vérifié les choses en amont.
Le WiFi défaillant n'est pas le problème le plus grave, un disque dur externe le remplace très bien.

Le matériel exposé est souvent du haut de gamme, pour qu'une mauvaise écoute à cause de la pièce ne puisse pas être reprochée aux électroniques et aux câbles.
Même si cela ne sert à rien sur la restitution globale, il faut bien entretenir la machine à vendre du câble et accessoires affreusement cher !!!
Vous avez sur chaque installations présentées le panel complet, câbles secteur, multiprises sophistiquée, câbles de modulation, câbles numérique, câbles HP, meubles support, ect.
Mais pourquoi faire écouter une installation avec des câbles secteurs qui ne sont pas ceux que nous trouverons dans le carton de l'électronique ? Incompréhensible...

Pour juger une chaîne Hi-Fi, je mets un bon final d'opéra écouté à un niveau sonore confortable.
Chez moi ça passe très bien !!!
Je lisais, sur un forum, qu'un auditeur l'avait fait sur un salon et qu'il s'était fait copieusement enguelé par l'exposant, devant tout le monde, d'avoir osé venir avec un CD aussi difficile à passer.
Pour moi le coupable ce n'est pas l'auditeur, c'est l'entreprise qui à conçu des enceintes aussi merdique...
Il n'y a pas de CD difficile, il n'y a que des enceintes mals conçues, qui ne sont pas neutres et fidèles, et qui n'ont rien à faire sur un salon.

La haute-fidélité c'est la fidélité par rapport à une référence acoustique à préciser, pour moi le concert acoustique.
Quelle est l'intérêt de passer sur un salon de la musique "improbable", avec des instruments inconus chez nous et dont personne ne connait la sonorité exacte ?
Si les enceintes que vous présentez sont à ce point aussi peu fidèle, allez revoir votre copie, refaite l'étude, vous ne ferez pas rêver les auditeurs avec votre produit.
Je suis aussi incapable de juger la qualité d'une installlation sur du Jazz ou du Rock, les styles d'écoutes proposés doivent être variés.


La part des choses :

Dans le rendu sonore d'une chaîne Hi-Fi tout les maillons ne sont pas égaux.
Mettre cher dans un composant qui apportera un gain infime n'est pas un bon plan.
Voici ma vision des choses, que vous ne partagerez peut-être pas au début...

C'est un avis en Qualité d'écoute, ce n'est pas un avis en € par éléments.
Je pense que vous aurez assez de bon sens pour ne pas mettre cher pour un gain infime.

  • 60% de la qualité d'écoute est donnée par les enceintes, c'est l'élément principal d'une chaîne.
  • 30% de la qualité d'écoute est donnée par les corrections des enceintes dans la pièce par convolution.
    Ces corrections sont :
    • La courbe de réponse.
    • La courbe de phase acoustique.
    • La courbe cible.
    • Les filtres passe haut et passe bas pour Limiter la bande passante à ce que sait reproduire les enceintes, à ce qu'accepte la pièce d'écoute.
  • 9% de la qualité d'écoute est donné par les électroniques.
  • 1% de la qualité d'écoute est donné par les accessoires, câbles, supports, ect.
    Je ne voulais pas me mettre tout le monde à dos en mettant 0.1%.

J'avais lu sur un forum que pour un auditeur les électroniques entraient pour 50% de la qualité d'écoute.
Les différences à la mesure, de la chaîne complète dans la pièce d'écoute, et entre deux électroniques, sont dans l'épaisseur du trait...
Je ne partage absolument pas cet avis, et si j'en parle c'est que vous le lirez ici ou là.

Pour avoir effectivement les 30% avec les corrections par convolution de vos enceintes acoustiques, il ne faut pas faire n'importe quoi.
En vous y prenant mal, vous pouvez avoir un résultat négatif.
J'ai travaillé plus de 6 mois sur mon Plan d'expérience...


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.


Dôme acoustique : La conception des enceintes acoustiques.


Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes.