Accueil Table des
matières
Forum Compteur pour tout le site : 5 550 221
Nombre actuel de lecteurs : 18
Base HP
Calculs enceintes
Moteur de
recherche
Lexique
Le site
Contact
Notions
techniques
Baffles et
enceintes
Le filtrage
Calculs des filtres
Réalisations
et plans
Autour des HP
et enceintes
Mon système Hors sujets

image121-4.jpg


Vos avis

Mise à jour :2010-09-29.


Vos avis sur le chauffage central électrique sont placés dans ce chapitre, quand ils n'ont pas leur place directement dans un des chapitres spécifiques.
Ils sont recopiés dans le respect des règles déontologiques du site.
C'est la pertinence du propos, pour les autres lecteurs, qui est importante.

  • Un avis bien argumenté sur le chauffage fuel ou gaz ne sera pas écarté...

  • Un avis sur le chauffage central électrique qui n'apporte rien au lecteur ne sera pas retenu.


L'avis de Jean Claude, reçu le mardi 30 janvier 2008 :

Le message contenait deux sujets, l'un sur le chauffage, l'autre sur les enceintes. Seuls le premier se trouve ici.

De formation scientifique comme vous, j'avais à conseiller mon fils pour le choix du meilleur  système de chauffage (tenant compte évidemment de la conjoncture énergétique actuelle et des perspectives à plus long terme) Système à mettre en oeuvre dans la rénovation d'une vielle maison, récemment acquise par lui à La Rochelle.

Cette maison est protégée au nord et à l'ouest par une double mitoyenneté et (La Rochelle !) largement ensoleillée  à l'est et au sud. Durant l'hiver 2007, dans la phase de démolition de ses planchers et solives en bois, profondément dévorés par les termites, elle s'était montrée très facile à chauffer par un simple feu de bois (termité !) dans l'une des cheminée dont chaque pièce est pourvue, les radiateurs en fonte alimentés par une ancienne chaudière à gaz ayant dû être démontés pour ces travaux au sol.

C'est alors que, grâce à notre passion commune des haut-parleur large bande, j'ai eu la chance de consulter  votre site qui, des haut-parleurs, m'a conduit à la GRETEL 12 kW modulable !

J'ai, à votre suite, rapidement fait le tour des constructeurs Français et je n'ai trouvé, comme vous, que deux sociétés : GRETEL et AUER-GIANOLA toutes deux en mesure de fournir à la demande documents et matériels. Prime Technologie reste, a priori, une enseigne quelque peu fantomatique qui laisse subodorer une publication universitaire un peu farfelue, avec dépôt de brevet sur la mise en oeuvre des fameux jets tangentiels (supposés apporter un bien meilleur échange thermique !!) ; tout ceci sans lendemain concret.

Comme vous, j'ai rapidement écarté la chaudière "en fonte d'acier au carbone" (sic), essentiellement par ce que le constructeur ne prévoit pas, sur ce modèle, le raccordement obligatoire d'une sonde extérieure d'ambiance. De ce fait la régulation, certes électronique et modulante, s'effectue en référence à une température de consigne, qui est, ici, celle de l'eau de chauffage alors que, en toute logique, ce devrait être celle du logement à chauffer. Au gré des changements climatiques extérieurs, cette conception transforme un dispositif annoncé comme automatique en une servitude lassante : la nécessité de manipuler fréquemment sur le tableau de commande (logé dans la porte du coffret !) les boutons  "+"  ou  "-"  de réglage de la dite température de consigne.

Restait donc la GRETEL que votre site, remarquablement bien conçu et documenté, m'a fait plébisciter sans état d'âme ! Commandée directement au tarif professionnel ou presque par les "Castors de l'ouest" dont je suis adhérent , je l'ai mise en place début décembre et elle donne, depuis, toute satisfaction au propriétaire.

Ce que je tenais à vous préciser (et qui n'apparaît  pas dans votre rubrique et encore moins dans la documentation GRETEL) c'est que le
modèle que nous avons choisi, vous et moi, "EXT 612 - 12 kW"  présente une puissance globale qui peut être ajustée de 2(!) à  12 kW  par incrémentation successive de 2 kW, soit les valeurs 2, 4, 6, 8, 10, 12 kW. En effet il n'y a aucune raison technique de nommer "Première allure" celle mise en route par l'interrupteur noté 3, et "Deuxième allure", celle correspondant à celui noté 4 dans le descriptif
constructeur du pupitre de commande. Cette "deuxième allure", qui prévoit la mise en chauffe de une, deux ou trois résistances de 2kW (soit en tout 2, 4 ou 6 kW), ceci par le jeu de 2 autres inter situés dans le coffret, peut à volonté devenir la première et seule allure mise en route par l'utilisateur. Et, au cas où 6 kW ne suffiraient pas, on enclenchera le second interrupteur du pupitre, dit "Première allure", qui libérera 6 kW supplémentaires :  selon la position des inter internes de "deuxième allure", on disposera alors en tout de 8, 10 ou 12 kW.

Dans sa maison en cours de rénovation, mon fils chauffe actuellement, sans aucun problème avec une  puissance souscrite de 6 kW, un volume de 190 m3 avec la GRETEL limitée à 4 kW , la seule "deuxième" allure étant enclenchée  Six radiateurs en fonte, largement dimensionnés, diffusent la chaleur à température relativement basse (25 à 30° C ) et maintiennent une température de 17,5 ° C en position "éco" du thermostat d'ambiance (Radio Tybox Facilité) et 19,5° C en position "confort" (même par temps de gel), laissant présager que lorsque la second partie du bâtiment (3 petites pièces) sera prête à être chauffée, la GRETEL fera facilement face avec 2 à 4 kW supplémentaires, au grand maximum! Le délesteur Flash sera alors mis en place, selon vos conseils avisés.

Merci donc pour votre très intéressant travail de pionnier, sans lequel je pense  que je n'aurais pas retenu cette solution tout électrique, tellement satisfaisante à de multiples points de vue que vous avez fort bien exposés.

Ce premier message a été suivit d'un second, avec l'accord de mise en ligne.

Pour le sujet GRETEL (constructeur  réputé de chaudières industrielles) : Je ne vois aucun inconvénient à ce que vous  fassiez profiter vos lecteurs des précisions que je vous ai apportées, concernant la très grande souplesse de la commutation des puissances disponibles dans le modèle  "EXT 612" depuis 2 jusqu'à 12 kW, par pas de 2. On peut, à ce propos, raisonnablement penser que le constructeur - concepteur a commis volontairement la petite "rétention d'information" relative à l'accessibilité des valeurs 2 et  4 kW, dans les notices de cette chaudière, à seule fin de ne pas nuire à la commercialisation du premier modèle de sa gamme domestique, la "SCAV mini 6". Celle-ci, en effet, a été conçue pour mettre en oeuvre les puissances 2, 4 ou 6 kW.

Un  point qui mériterait, à mon avis d'être souligné, concerne le thermostat d'ambiance :

Primo, il est très souhaitable, pour une recherche par essais successifs de sa localisation optimale dans la maison, qu'il soit radio piloté et pourvu d'une alimentation autonome ( pas de fil à la patte !)

Secundo, il est nécessaire que son emplacement (de référence), finalement choisi, réponde aux deux critères suivants :
Pièce non soumise à une source de chaleur "étrangère" (cheminée, appareil de cuisson, soleil si exposition plein sud ...)
Pièce intégrant  un radiateur si possible de même type que tous les autres, et, surtout, sans robinet thermostatique. Aux contraire, ce type de régulation fine et "personnalisée" pourra avantageusement être mise en oeuvre dans d'autres pièces soumises à ces apports exogènes aléatoires (cuisine ou salle de séjour plein sud et/ou avec cheminée à bois). Ce dernier point est d'ailleurs souligné dans la notice d'utilisation (rendons à César ... )

Une autre oeuvre utile consisterait à tordre le coup à certains slogans, comme celui vantant les mérites des radiateurs en fonte (matériau réputé noble !) qui accumulent  la chaleur et "la restituent longtemps sans dépense d'énergie supplémentaire", ce qui, sans être totalement faux, abuse le client non prévenu qui voit là une réelle source d'économie !  Privilégier a priori le choix de ces radiateurs pour un premier équipement est d'ailleurs une hérésie économique, vu leur sur coût par rapport à leurs cousins en acier. Ce qui est important dans ce domaine, pour un rapport de performance Confort / Prix aussi élevé que possible, est essentiellement la surface d'échange qui doit être aussi raisonnablement (esthétiquement ...) élevée que possible d'une façon globale, et dans chaque pièce : ceci autorise une circulation, à vitesse lente, d'eau portée à température relativement basse ( écart avec la température de consigne de l'air ambiant de l'ordre de 5 à 10° C), et évite ainsi tout gradient prononcé de température locale, susceptible de mettre, de façon sensible et inconfortable, l'air de la pièce chauffée en mouvement.

A propos de la GIALIX 12 kW de la société AUER-GIANOLA : sa publicité, insiste sur "les indéniables qualités de la fonte d'acier au carbone"  et sur son silence, bénéfice de sa "régulation électronique modulante, gage d'économie et de confort" ; elle laisse dans l'ombre l'intérêt primordial de la présence d'une sonde d'ambiance pour commander le travail du circuit électronique de régulation, et ce qu'elle montre du tableau de bord électronique relève plus de l'esthétisme que d'un minimum d'indications techniques utiles. Cette chaudière est également offerte  par la marque NOIROT, qui commercialise aussi des "Radiateurs à Fonte Active à inertie dynamique et à véritable Chaleur Douce Intégrale". Sans rire !!

Quant à la rutilante "ORPHEO" de Prime Technologie, je suis prêt à offrir une prime à qui nous en montrera seulement une ...  en Europe !


L'avis de Guy, reçu le vendredi 29 janvier 2010 :

Je dois dire d'abord que j'ai eu à surmonter les " anti- électricité " autour de moi, jusqu'à mon épouse qui levait les bras au ciel en disant " on se ruiner avec les notes d'EDF " et j'en passe...
Trois acteurs m'ont permis de combattre les " anti " :

  • Mon ami Raymond, électricien confirmé, que j'avais eu comme apprenti au cours de ma carrière professionnelle. Nous avons fait ensemble de multiples calculs et repris toutes les formules d'électricité apprises il y a fort longtemps.

  • Un ami de mon fils, ex entrepreneur de maçonnerie, qui possédait, lui, une chaudière électrique de même marque et qui habite au VIGAN, près de NÎMES, depuis sa retraite. Le VIGAN est un village CEVENOL, réputé pour son climat froid, l'hiver...

  • Le site "Conception des enceintes acoustiques" et sa magistrale expérience qui démontre sans contestation avec chiffres à l'appui, la réalité.

J'ai donc commandé la chaudière "une GRETEL SCAV 8 kw"  qui arriva avant Noël, en pleine vague de froid.
Je me résignais à attendre pour la mettre en place, parce qu'il fallait couper celle en place.
Mais, la canalisation fuel me joua des tours car elle était en extérieur et une nuit la chaudière se mit en sécurité car dehors, ça gelait dur !
Je décidait donc de monter l'électrique avec l'aide de mon ami Raymond, tout heureux de reconstituer l'équipe de choc que nous avions formée naguère...
Je dois dire qu'en 4 heures nous démontée l'autre et branchée l'électrique.
Une demi-heure après, pendant que nous prenions un thé brûlant, les radiateurs étaient revenus chaud et le thermomètre intérieur nous indiquait "20.5°".
Bon, le lendemain je fignolais quelques détails : passage des fils sous câblage et calorifugeais autour de la chaudière ( voir photos ).
Depuis 3 semaines je suis aussi bien chauffé qu'avant, sinon mieux, mon épouse à changé d'avis !!! et c'est propre, sans odeur, sans fumée et je ne pollue plus.
Je conseille surtout de calorifuger et d'éviter les pertes de chaleurs par la canalisation cuivre : Mettez des colliers, pas sur le cuivre, il en existe dans les magasins professionnels qui prennent le cuivre et le calorifuge ( voir diamètres )
Et vous pouvez me contacter par mail si vous avez besoin d'autres conseils ...Guy   ( ravi ! )

image983.jpg

image984.jpg


Je ferai une remarque concernant l'isolation des tuyaux de la chaudière électrique : Si votre chaudière est placée dans une pièce chauffée, l'isolation des tuyaux ne sert à rien. C'était le cas dans mon installation présentée dans les chapitres précédents.
Ce n'est pas le cas dans l'installation de Guy. L'idée de prendre des colliers plus gros, qui prennent le calorifuge et sans pont thermique est excellente.


retour_menu.jpg precedant.jpg navigation_chauffage.jpg suite.jpg 11_v.jpg


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.

Logo du site : Conception des enceintes acoustiques

Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes légales et moins légales.