Menus déroulants Compteur pour tout le site Dôme acoustique, la conception des enceintes acoustique : 8 036 856 --- Nombre actuel de lecteurs : 14

image121-4.jpg


Puissance des enceintes de bas médium SONO

Mise à jour : 2009-05-31.


Le problème :

La destruction d'un haut-parleur a deux causes principales :

  • Mécanique, avec un déplacement trop important de la membrane. ==> La bobine talonne et casse.

  • Électrique, avec une puissance envoyée par l'ampli trop importante. ==> La bobine crame ou se déforme à la chaleur.

Un haut-parleur de bas médium est filtré en passe haut, et ne reproduit pas les graves.

S'il n'y a pas une grossière erreur de filtrage, le déplacement de la membrane est beaucoup plus limité.
Sur ce critère, la tenue en puissance est améliorée.
Une simulation du haut-parleur, avec une tension de calcul qui tient compte du filtre passe haut, dira immédiatement de combien est le gain.

En usage HI-FI je n'ai aucun complexe à dire que la puissance admissible est améliorée, et que le niveau sonore possible est augmenté : La puissance moyenne reste très faible.
En usage SONO, un autre calcul est nécessaire.

Électriquement, avec le filtrage en passe-haut du haut-parleur, la bobine du haut-parleur est moins sollicitée.
Il faut simplement tenir compte que l'énergie maximale d'un message sonore se trouve entre 100 et 300 Hz.
Une coupure en passe haut, à 200 Hz par exemple, ne supprime pas la totalité de la puissance la plus dangereuse.
Il faut calculer l'énergie qui reste par rapport a celle que passerai un HP non filtré, et calculer le gain.


Mécaniquement :

La simulation d'un haut-parleur se fait avec une tension normalisée de 2.83 V du grave au médium, et en n'oubliant pas que la simulation n'est plus valable au dessus de 200 ou 300 Hz.
Nous devons calculer pour chaque fréquence la tension de calcul, tension qui tient compte de l'atténuation du filtre.

J'ai posé la question sur un forum pour avoir une réponse exploitable, Dada du forum AUDAX à répondu :

Le module de la fonction de transfert répond a cette relation :
Passe bas : IHI = 1 / racine( 1 + ( F / Fo )
2n )
Passe haut : IHI = 1 / racine( 1 + ( Fo / F )
2n )

n est l'ordre du filtre et Fo la fréquence de coupure a -3 dB.

  • 1 pour un filtre à 6 dB

  • 2 pour un filtre à 12 dB

  • 3 pour un filtre à 18 dB

  • 4 pour un filtre à 24 dB

  • ect...

L'atténuation en dB est alors donne par G = 20 x LOG( IHI )

Imaginons une coupure à 200 Hz à -3.01 dB, et une pente de coupure à 24 dB/octave (filtre d'ordre 4).
A 100 Hz, l'atténuation réelle est -24.10 dB
Pour -3.01 dB, le rapport des tension est de 10(-3.01/20) = 0.707, et la tension est 2.83 * 0.707 = 2.00 V
Pour -24.10 dB, le rapport des tension est de 10(-24.10/20) = 0.062, et la tension est 2.83 * 0.062 = 0.18 V

La suite se fait avec la Courbes.xls sous EXCEL, fréquence par fréquence.
Début du calcul colonne DR dans courbes.xls, onglet Bass-reflex. Valeurs à entrer en L18 pour la fréquence et M18 pour l'ordre du filtre.

  • Calcul de l'atténuation du filtre passe haut.

  • Calcul de la tension de calcul.

  • Calcul du déplacement de la membrane et de la courbe de réponse.

Le résultat se voit directement en images dans la Suite de Calculs, qui indique directement la puissance admissible par le HP.

Sans filtre, ce bas médium BEYMA 12M300 ne tient que 33.5 W. La limite est le déplacement possible de 1.75 mm.

image703.jpg


Avec un filtre à 12 dB (ordre 2) à 200 Hz, ce bas médium BEYMA 12M300 tient 172 W. Gain de 7.1 dB sur le niveau maximum.
Un HP de ce type est donné pour 250 W. Il est donc filtré un peu bas, ou utilisé dans un volume trop grand.

image704.jpg


Avec un filtre à 18 dB (ordre 3) à 200 Hz, ce bas médium BEYMA 12M300 tient 188 W.
0.4 dB de gagné par rapport au filtre à 12 dB/octave.

image713.jpg


Avec un filtre à 24 dB (ordre 4) à 200 Hz, ce bas médium BEYMA 12M300 tient 183 W.
0.1 dB de perdu par rapport au filtre à 18 dB/octave.

image714.jpg


Avec un filtre à 18 dB/octave à 219.3 Hz, ce bas médium BEYMA 12M300 tient 250 W annoncés par le constructeur.
Avec un HP de bas-médium qui a un faible déplacement de membrane, le problème n'est pas de dépasser la puissance annoncée par le constructeur, mais de pouvoir l'atteindre.
Attention a ce que vous faites au niveau charge et filtrage.

image705.jpg


Électriquement :

L'image ci-dessous indique la puissance admissible dans chaque bande de fréquences par rapport à la puissance nominale de l'enceinte.
Cette courbe a été réalisée à l'époque des disques vinyles, pour les enceintes HI-FI à filtrage passif.
Il ne faut pas utiliser cette courbe tel quel en sono :

  • Un filtre passif bouffe la moitié de la puissance, et pas un filtre actif. Le plateau à -4 dB remonte à -1 dB voire à 0 dB.

  • La puissance dans le grave est grande. On considèrera qu'on reste horizontal en dessous de 100 Hz, sauf si c'est moins avantageux au calcul d'avoir la pente : Sécurité avant tout

  • L'atténuation au dessus de 400 Hz me semble juste, elle sera conservée.

  • Le bas médium étant coupé avant 2000 Hz, ce qui se passe au delà ne nous concerne pas.

  • Une pente annoncée à 6 dB/octave et tracée à 3 dB/octave incite à la prudence.

image706.jpg

Le gros intérêt de cette courbe est de montrer clairement que le maximum de puissance se trouve dans le bas médium, entre 100 et 400 Hz.
Un bas médium coupé en passe haut à 200 Hz devra accepter ce maximum de puissance de 200 à 400 Hz.
Il acceptera un peu plus de puissance car il n'a pas le grave a reproduire, mais pas beaucoup plus car il reste très sollicité de 200 à 400 Hz.

La sagesse serait que l'ampli de bas médium ne dépasse pas la puissance admissible du HP : Pas de questions à se poser, le HP ne risque rien...
Mais si ce chapitre existe, c'est justement pour se poser la question, l'un d'entre vous me l'a posée...


Retour sur "Mécanique" :

Dans cette partie du chapitre nous avons vu qu'il y avait une fréquence de coupure minimale pour atteindre la puissance maximum du haut-parleur.
Si vous coupez en dessous de cette fréquence limite, c'est la simulation qui vous donnera la puissance admissible.
Si vous coupez à cette fréquence limite, c'est la puissance du haut-parleur qu'il faut retenir.
Si vous coupez au dessus de cette fréquence limite, la partie ci-dessous vous intéressera.

En pratique, l'exemple de la partie "mécanique montre qu'il faut couper assez haut un bas médium de 31 cm pour atteindre la puissance maxi.
Il n'est pas certain que ce qui vient en dessous ai un grand intérêt...


Revenons sur "Électrique" :

Sous EXCEL, j'ai reproduit la courbe ci-dessus, avec une échelle en 1/3 d'octave. Simplement les seuils et pentes sont paramétrables.
Puis je me suis dit qu'il fallait pouvoir calculer sur une bande de fréquences plus étroite. 2eme courbe.
J'ai appliqué à cette 2eme courbe un filtre passe haut "mécanique". 3eme courbe.
J'ai appliqué à cette 2eme courbe un filtre passe haut "filtré". 4eme courbe.

C'est sur les deux dernières courbes que je calcule l'énergie totale par 1/3 d'octave.
La différence donne le gain en puissance possible pour le bas médium.
Il est parfaitement visible que l'aire sous la courbe bleu est plus grande que l'aire sous la courbe jaune. La différence est le gain en puissance.

Mais je ne suis pas sur que cette différence de surface fasse bien les 3.7 dB calculé. Prudence...

Téléchargement du fichier EXCEL.

image718.jpg

Maintenant le problème bien posée, avec des éléments de discussion et des bâtons pour me faire battre, je vais le mettre en discussion sur le forum AUDAX.
La validation sera collégiale, ou ne sera pas...


retour_menu.jpg precedant.jpg navigation_sono.jpg suite.jpg 06_v.jpg


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.


Dôme acoustique : La conception des enceintes acoustiques.


Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes.