Accueil Table des
matières
Forum Compteur pour tout le site : 6 661 322
Nombre actuel de lecteurs : 21
Base HP
Calculs enceintes
Moteur de
recherche
Lexique
Le site
Contact
Notions
techniques
Baffles et
enceintes
Le filtrage
Calculs des filtres
Réalisations
et plans
Autour des HP
et enceintes
Mon système Hors sujets

image121-4.jpg


Bass-reflex à résonateur pour HP FOSTEX FE207E

Mise à jour : 2010-09-28.


image132.jpg

image133.jpg

Les données technique FOSTEX du FE207E.



Préambule :

Cette réalisation est réalisée conjointement avec un internaute : René, qui n'a jamais  réalisé de baffles. Toutes les questions que se pose un débutant et la démarche de conception, trouverons leurs réponses ici. Ce chapitre se complètera au fur et à mesure de la réalisation effective, et les photos seront insérées au fur et à mesure.

Je souhaitais faire une réalisation aussi simple que possible. René souhaite faire quelque chose de plus rigide et aussi plus compliqué. Dans un premier temps, la réalisation de René sera décrite. Dans un deuxième temps, une réalisation plus simplifiée sera proposée. Dans les deux cas, les dimensions internes seront identiques.



Dimensionnement de base :

Le haut parleur retenu est un large bande FOSTEX FE207E. Ces caractéristiques sont :

 
  • FR = 39 Hz.
  • VAS = 56.25 L
  • RCC = 6.73 Ohms.
  • QM = 0.380
  • QE = 0.280
  • QT = 0.261
  • BL = 10.2 NA-1
  • M = 17.66 G
  • S = 206.1 cm2
  • X = 1.5 mm.

La photo est une image de synthèse, avec toutes les imprécisions qui vont avec quand on a pas le haut-parleur sous la main.

Mais c'est largement suffisant pour illustrer la réalisation du baffle.

 

image126.jpg

Le volume interne du baffle est  58.94 L, donné pr une optimisation particulière aujourd'hui abandonnée

La fréquence d'accord est comprise entre FB = Fs et FB = 0.383 * Fs / Qts, c'est à dire entre 39 Hz et 58 Hz. Si la courbe de réponse à la simulation semble indiquer qu'un accord à 47.3 Hz sera la meilleure solution, seule l'écoute permettra de trouver vraiment l'accord optimal.

La formule de l'évent est :

FB = C / 2 / Pi * RACINE ( S / ( ( L + 0.825 * RACINE ( S ) ) * VB ) ).

Mais nous recherchons plutôt la longueur de l'évent :

L = ( C / 2 / Pi / FB )2 * S / VB - 0.825 * RACINE ( S )

Avec :

  • S = Surface de l'évent en m2

  • L = Longueur de 'évent en m

  • VB = Volume du baffle en m3

  • Pi = 3.14159

  • C = 343.4 m/s à 20° C

Pour VB = 58.94 L et FB = 47.3 Hz, la taille de l'évent est :

  • Diamètre intérieur 9.4 cm.

  • Diamètre extérieur 10 cm.

  • Longueur 9.0 cm.

  • Volume de l'évent total = p * 102 / 4 * 9 = 0.71 L. Il est considéré comme un cylindre plein.

  • Volume de l'évent extérieur p * 102 / 4 * ( 9 - 4 ) = 0.39 L, si face avant épaisseur 4 cm.

  • Volume de l'évent intérieur p * 102 / 4 * ( 9 - 3 ) = 0.47 L, si cloison interne épaisseur 3 cm.

  • C'est un tube PVC pour salle de bain, facile à trouver en longueur de 2 m dans tout les magasins de bricolage. Comparez les prix avec des évents tout fait...

Pour un accord à 39 Hz, la longueur sera de 16.5 cm. Pour un accord à 58 Hz, la longueur sera de 3.7 cm. Le tube choisi permettra sans difficulté de trouver l'accord optimal.

Pour les calculs des volumes et de l'évent, la Base de donnée est une aide précieuse. Je vous invite à l'utiliser.

Le volume de l'aimant du haut-parleur est loin d'être négligeable. Une ferrite de 12 cm de diamètre, sur 5 cm de profondeur jusqu'au spider, fait un volume de 0.57 L

Cette réalisation comprendra un résonateur, pour améliorer la qualité d'écoute du bas médium et du médium.

image04.jpg

Pour le calcul du volume qui nous intéresse, nous voyons qu'il y a en plus du volume de la boite, le volume de l'aimant du haut-parleur et deux fois le volume de l'aimant. Cela nous conduit au volume de base de 58.94 + 0.57 + 0.39 + 0.47 = 60.37 L. Il faudra rajouter le volume de la cloison interne.

Le résonateur se rajoute une fois que la mise au point de l'évent extérieur dans le volume total est effectué. Il faut au préalable un rodage de 200 heures environ, à écouter votre musique. Inutile d'aller chercher des méthodes plus compliquées pour le rodage. Je vous invite à lire le sous chapitre Mise au point du chapitre Bass-reflex pour connaître la méthode de réglage à l'écoute de l'évent.

Le calcul du résonateur demandant plusieurs itérations successives, je vous invite à utiliser directement la base de données. Les équations sont aussi indiquées au sous chapitre Résonateur du chapitre Bass-reflex.

  • FC = FR * RACINE( ( VAS / VP) + 1 )
  • FBR = RACINE( FB2 * VB / VR )

Avec :

  • VB = VP + VR
  • FC = FBR

FR et VAS sont dans les données du haut-parleurs, VB et FB sont obtenus lors de la mise au point en bass-reflex seul, VP et VR sont les volumes recherchés, quand FC = FBR.

Les résultats du calcul sont :

  Accord V Principal V Résonateur
FB=FR 39.0 36.0 23.0
FB Optimum ? 47.3 29.2 29.7
FB=0.39*FR/QT 58.7 21.7 37.2

Il est parfaitement clair, à la lecture du tableau, qu'il est impossible de positionner par avance la cloison du résonateur. Les dispersions sont trop importantes. Avec un HP de QT plus élevé, les variations sur FB serait beaucoup plus faible, et nulle su QT=0.39.

Le FB Optimum indiqué dans le tableau correspond à l'optimisation à "0 dB" dans courbes.xls. En pratique votre valeur sera différente. Il vous suffit de m'indiquer par courriel :

  • Le HP utilisé.

  • Le volume interne du baffle.

  • Le volume de la cloison du résonateur.

  • Le diamètre ou surface interne de l'évent.

  • La longueur de l'évent.

Pour que je puisse vous calculer facilement le volume principal et le résonateur.



Taille de l'enceinte :

La taille du baffle dépend aussi de l'épaisseur des panneaux utilisés. Un aglo de 22 mm pour un baffle de 60 L est un minimum pour une réalisation DIY. Un aglo de 25 mm est mieux. Mais de la médite de 30 mm est idéale. C'est certes plus cher, mais on ne refait pas ses baffles tout les quatre matins...

Pour monter facilement un haut-parleur de 21 cm sur un baffle, une largeur de 28 cm semble le minimum. Une hauteur de 97 cm est une bonne base. Cela conduit à des dimensions internes de 91 et 22 cm.

La profondeur interne sera donc de 60370 / 91 / 22 = 30.2 cm. Une profondeur plus grande que la largeur est une bonne chose. La profondeur extérieure sera de 30.2 + 6 = 36.2 cm.

Nota : Les L sont des dm3. Pour calculer avec des côtes en cm, il faut multiplier le volume par 1000 pour l'avoir en cm3.

En sens inverse, quand on multiplie trois côtes en cm pour trouver un volume, il faut diviser le résultat par 1000 pour l'avoir en L.

Mais la cloison interne n'a pas été intégrée. elle est inclinée à 30° pour casser les ondes stationnaires.

  • Sa Longueur est de 30.2 / COS(30) = 34.9 cm.

  • Son volume est de 34.9 * 22 * 3 = 2.30 L.

  • Ce volume nous oblige a augmenter la hauteur de 2300 / 30.2 / 22 = 3.5 cm.

Un tasseau de renfort n'est pas indispensable. Mais il est tellement simple à ajouter que nous nous en priverons pas. La section sera de 3.5x2.2 cm la longueur de 25 cm, et le volume de 0.19 L.

Le trou dans lequel se loge le haut-parleur est un volume en plus, de diamètre 18.5 cm par 3 cm, c'est à dire 0.27 L, auquel il faut retrancher le volume du cône du haut-parleur.

En première approximation, on dira que volume tasseau - volume trou haut-parleur = 0...

Donc nous réaliserons un baffle de 100.5 cm de haut (91 + 3 +3 +3.5), 28 cm de large et 36.2 cm de profondeur, pour un volume extérieur de 102.6 L tout de même...



Plan de l'enceinte :

Le coté droit à été enlevé sur ce dessin, pour visualiser l'intérieur du baffle.

image122.jpg

Pour des raisons de rigidité, de fixation du haut-parleur et de finition ultérieure, je préfère des faces avant et arrières qui font toute la largeur, et toute la hauteur du baffle. La taille de ces deux planches sera donc 100.5 x 28.0 cm.

Pour des raisons d'encastrement du haut-parleur une planche de 4 à 5 mm d'épaisseur sera rajoutée contre la face avant. L'épaisseur exacte sera mesurée sur le haut-parleur.

Le dessus et le dessous du baffle feront aussi toute la largeur du baffle, car ils supportent tout le poids. La taille sera 28.0 x 30.2 cm.

Les cotes feront la même profondeur que le dessus et le dessous soit 30.2 cm. leur hauteur sera de 100.5 - 3.0 - 3.0 = 94.5 cm.

Enfin la cloison interne fera 22.0 cm par 34.9 cm. Comme elle sera glissée après coup, 1 mm de jeu ne sera pas de trop. d'autre part, un petit supplément de longueur pour réaliser facilement les coupes à 30° ne sera pas du luxe. Je vous propose une planche de 40.0 x 21.9 cm.

 

Pour deux baffles, il faut donc commander :

  • 4 planches de 100.5 x 28.0 cm en épaisseur 30 mm.

  • 4 planches de 30.2 x 28.0 cm en épaisseur 30 mm.

  • 4 planches de 30.2 x 94.5 cm en épaisseur 30 mm.

  • 2 planche de 40.0 x 21.9 cm en épaisseur 30 mm.

  • 2 planche de 100.5 x 28.0 cm en épaisseur 5 mm, à vérifier sur le haut-parleur.

Ce qui fait en surface 2.78 m2 en épaisseur 30 mm, et 0.56 m2 en épaisseur 5 mm. En connaissant le prix au m2 dans les deux épaisseurs, vous aurez vite le prix de la partie bois.



La mise au point pratique :

Un lecteur m'a indiqué avoir réalisé scrupuleusement le baffle décrit dans ce chapitre, et d'avoir mis au point à l'écoute l'évent en bass-reflex seul, sans la cloison interne ni le 2eme évent :
La simulation indique un évent de 9 cm, les essais donnent un évent de 10 cm, ce qui est tout à fait possible.

Reprenons notre baffle : 94.5 x 22 x 30.2 = 62.79 L interne.
L'aimant fait 0.57 L, l'évent fait 102 x PI / 4 x ( 10 -3 ) = 0.55 L.
Le volume utile est de 62.79 - 0.57 - 0.55 = 61.67 L.

Dans la Suite de Calculs, courbes.xls nous permet de trouver quelle fréquence d'accord donne un évent longueur 10.0 cm, diamètre 9.4 cm dans 61.67 L.

  • Sélectionnez le HP, et rentrez 61.67 case A5 de l'onglet Caisson_BR.

  • Cliquez sur le bouton Calcul avec VB+FB.

  • Passez dans l'onglet Event.

  • Entrez 9.4 case D8.

  • Cliquez sur la case D13, Outils, Valeur cible.

  • Atteindre la valeur 10,0 en modifiant la case D6.

Résultat accord à 44.712 Hz. C'est la valeur à conserver pour les calculs.

  • Retournons dans l'onglet Bass-reflex.

  • Rentrer VB à 58.94 L et FB à 44.712 Hz.

  • Cliquez sur le bouton Calcul avec VB+FB.

  • Passez dans l'onglet Event.

  • Entrez 9.4 case D8.

  • La profondeur évent passe à 10.8 cm dans le volume total plus petit..

  • Passez dans l'onglet résonateur.

  • VP = 31.26L

  • VR = 27.68 L

En étant tout à fait puriste, le volume de 58.94 L n'est pas tout à fait juste avec des évents de 10.8 cm de long.
Reprenons donc le calcul global :

  • Baffle de 62.79 L.

  • Aimant de 0.57 L

  • Deux évents de 102 x PI / 4 x ( 10.8 - 3 ) = 0.61 L

  • Volume cloison interne 2.30 L

  • Volume réel : 58.7 L

  • La longueur d'évent passe à 10.9 cm.

  • VP = 31.18 L

  • VR = 27.52 L

Il ne me parait pas nécessaire de refaire un 3eme calcul... Nous retenons :
Event longueur 10.9 cm. VP = 31.18 L. VR = 27.52 L

Il ne faut pas s'inquiéter de 0.3 L d'écart entre ce que donne le calcul théorique de départ, et le résultat pratique suite à la mise au point. Mais un lecteur très pointilleux pourra ajouter 0.3 L au baffle de base, en espérant que son HP demandera rigoureusement le même évent que celui-ci. La perfection absolu demande un baffle prototype...

L'explication des calculs est rappelé dans un autre document, la Personnalisation des bass-reflex, avec ou sans résonateur.



L'écoute :

René nous fait part de ses premières impressions d'écoute, avec le haut-parleur juste rodé, en bass-reflex seul, avec l'évent presque au point.

Cela fait un moment que je vous ai pas donné de nouvelles et je m'en excuse.
En fait j'ai beaucoup avancé, mais la réalisation a pris une toute autre tournure!
J'en suis à 49h de rodage, dont la moitié d'écoutes, plus 40h de pré rodage sur une radio.
Je vais essayer d'être exhaustif depuis le moment où j'ai branché les baffles. Attention c'est un peu long...

Matériel mis en oeuvre :

  • Lecteur DVD-Audio Onkyo "DV-S939" tweaké

  • Préampli Audiofolia "Farfadet"

  • Ampli Kora Design 50 (au début) PUIS Quad 405 (tous les deux tweakés)

  • Câbles modulation Siltech FTM3 et MIT RG6 CuAg

  • Câbles hp OSH (0,75 ou 1 mm²) PUIS cuivre 3 mm²

J'avais déjà pré rôdé les haut-parleurs en les branchant sur une radio.
Le volume des caisses est diminué de l'équivalent du résonateur par un annuaire et un poids d'haltères de 2 kg. L'amortissement est composé d'une plaque de laine de feutre de chaque côté du haut-parleur et d'une plaque de mousse alvéolée au fond.

Premier disque : Henri Salvador "Chambre avec vu". Il a l'air de chanter moins près du micro que d'habitude, il y a beaucoup de détails, dans l'ensemble ça passe très bien. Avec la BO du "Voyage de Chihiro", la scène sonore est superbe, les timbres sont lumineux, toujours beaucoup de détails et une ambiance magique, manque de grave.
Malheureusement ça se gâte dès que l'on passe des voix de femmes ou du rock. Sur la BO du Peuple Migrateur, il y a un passage ou des oiseaux croassent dans l'aigu, c'est inécoutable à niveau réaliste. Le haut-médium est projeté. Ca s'entend beaucoup aussi sur la chorale de femmes, et la chorale des chanteurs Corses a perdu beaucoup d'ampleur dans le bas-médium. Sur les guitares électriques, c'est là aussi la catastrophe. Sur les Blues Brothers, ça vrille les tympans. Sur du rock progressif ou du métal (Stratovarius, Nightwish), les voix sont haut perchées.

Ensuite, j'ai essayé tous les trucs que je connaissais pouvant influer sur la tonalité. Les voici dans le désordre :

  • L'ampli : je pense que le réglage du bias que j'ai fait sur le Kora est un peu "raide". Je suis donc passé sur le Quad qui a un grave ample mais bien tenu. Je lui est appliqué les tweaks "classiques", et il rend très bien.

  • L'amortissement : en le diminuant il y a un peu plus de détails. Une plaque de laine de feutre en bas de la caisse n'a rien changé. J'ai  essayé de ne pas remplir de trop.

  • Le volume : je croyais gagner du grave en augmentant le volume. Que nenni! Les voix se troublent, mais le haut-médium est toujours projeté. En réduisant le volume, je perd du grave <100 Hz.

  • Le support des enceintes : les pointes sont à proscrire. Je gagne nettement en douceur et en corps avec des patins Stabren Mesure.

  • Le placement des enceintes par rapport aux murs : on gagne bien sûr en grave en les mettant au plus près des murs, mais pas assez. Je suis quasiment collé aux murs latéraux et à environ 80 cm du mur frontal, je ne peux pas faire mieux.

  • Le pincement des enceintes : le mieux est de les garder parallèles à l'axe d'écoute. Il y a perte de détails et l'image s'étale trop en largeur, on l'impression que les enceintes jouent séparément.

  • Le câblage : je suis passé de l'OSH à du "bête" multibrins en cuivre de 3 mm², il y a un léger mieux (en tonalité).

  • Les super tweeters : de nombreux essais ont été nécessaires. Position pour la mise en phase, orientation vers l'auditeur, niveau sonore avec des atténuateurs, filtrage 6 dB avec un condo de 0,47 mF (trop élevé) puis 0,22 mF. Finalement je les ai gardé, ils apportent une certaine aération à condition de ne pas les mettre trop fort pour augmenter l'effet de projection du médium. Je pense essayer plus tard avec du 0,1 mF.

  • Le poids de la membrane du haut-parleur : en utilisant du papier collant (même couleur que les haut-parleur, pratique!) j'ai amélioré l'impact dans le grave. Il en faut assez peu, environ 10 cm² par cône, à l'extérieur. C'est inutile voire néfaste sur le cône intérieur, je n'ai pas eu l'impression d'améliorer le haut-médium.

  • L'évent : en partant de 5 cm de long, je suis arrivé à 11 cm par pas de 2 cm. Plus l'accord descend, plus les voix sont nettes mais on se retrouve avec beaucoup trop d'extrême grave, comme un caisson réglé trop fort.

  • La fixation du haut-parleur : j'ai remplacé la couronne en mousse par un fin boudin de Blue-Tac. Je n'ai rien noté de concluant sur le moment.

  • Étanchéité des caisses : j'avais juste une petite fuite en haut de l'une d'elles, mais j'ai colmaté le pourtour de tout le fond avec du papier collant. Pas d'effet notable.

  • Les réglages de tonalités du Farfadet : ils ne m'ont été d'aucune utilité. Ils ne s'appliquent qu'aux extrémités du spectre alors que le problème tourne autour du médium, haut projeté et bas famélique.

En jouant sur tous ces paramètres je suis parvenu à rendre écoutables certains morceaux, mais ça reste déséquilibré,
c'en est attristant. Le haut est projeté, ça manque de corps et on l'impression d'avoir un caisson de basses réglé trop fort. Toutes les musiques modernes sont inécoutables, les voix typées chaudes passent bien.

 Écoute fantastique sur les orchestres. Image excellente, un peu mise en avant, il y a beaucoup de détails. J'ai aussi noté une très mauvaise tenue du grave sur la B.O. d'Himalaya. Le tambour (?) du 2éme morceau fait presque talonner les haut-parleurs, et tout le médium fait "floflofloflo"... J'ai passé durant ces tests des disques variés : Nightwish, Within Temptation, Megadeth, Marillion, Dream Theater, The Gathering, H. Salvador, P. Barber, Lisa Ekdahl, Jordi Savall, BO de Gladiator, d'Avalon, du Peuple Migrateur, d'Himalaya...

Puis j'ai passé 3 jours à Toulouse pour le réveillon chez un ami qui a de vieilles monitors sur un gros ampli AV Onkyo. C'est tout sauf transparent, c'est un peu coloré mais qu'est-ce que c'est agréable! Enfin, dès qu'on monte le niveau, les défauts s'accentuent... Bref, je me suis mis dans l'oreille un autre type découte. En rentrant, je n'ai été que d'autant plus déçu par le son de mes enceintes...

Dimanche j'ai alors eu l'idée (saugrenue ?) de laisser ouvert le fond, comme des baffles plans. L'écoute m'a tout de suite plu! Plus de projection et enfin du corps. La balance tonale s'est même trop inversée. ça manque de haut-médium. Il y a des détails mais les voix sont un peu masquées en bas, de même que les instruments. Sur les orchestres on entend trop le bois des violons et du piano. Est-ce dû à une résonance dans le bas-médium ? Le manque dans le haut-médium se fait sentir. L'image a beaucoup perdu en précision, mais elle s'est reculée et l'ampleur est importante, on a la sensation d'avoir une salle plus profonde.

J'ai amélioré l'écoute en modifiant les mêmes paramètres que cités plus haut, mais je n'ai pas eu le temps de tout tester. Les réglages de tonalités sont toujours inutiles. J'ai pincé un peu les enceintes vers l'intérieur mais pas trop pour ne pas réduire l'image. Je les ai éloignées des murs. ça rééquilibre le haut-médium. J'ai rempli les caisses de mousse de différentes façons pour atténuer le bas-médium. J'ai même allongé les bords à l'extérieur avec les panneaux qui servaient de fond. Cela augmente le grave, mais masque les voix. Les évents m'étaient utiles au début, ils décompressaient un peu le grave mais la scène sonore s'en trouvait décalé vers l'avant. Il me faudra bien une autre semaine pour tester tout le reste, mais le potentiel est là.

Conclusion :

J'ai quasiment abandonné l'idée des caisses DBR. Honnêtement le résultat est inacceptable, il y a de grandes qualités mais 2 gros défauts gâchent tout : la projection du haut-médium et la faible tenue du grave. Je ne vois plus comment améliorer ces paramètres, j'ai essayé tout ce que je savais. Néanmoins, si vous avez une idée... Je suis prêt à finir les caisses telles que prévues initialement, mais plus tard.

Je m'oriente maintenant vers la réalisation de panneaux plans dignes de ce nom. C'est la meilleure option dans laquelle je vois des améliorations notables possibles. J'ai parcouru les chapitres dédiés de votre site à ce sujet, il me faut maintenant calculer la bonne taille des panneaux.

Mon sentiment est mitigé, j'ai traversé une grosse phase de déception et j'entrevois depuis 2 jours une petite lueur d'espoir dans la réalisation de panneaux.
C'est vraiment dommage pour les caisses, pour le travail que nous avons tous deux réalisé, d'autant plus qu'une autre personne m'a écrit pour me demander conseil. Mais je ne sais pas ce qui se passe...

J'espère que vous aurez encore l'amabilité de m'aider dans mon entreprise. Je reste persuadé de pouvoir accéder avec le haut rendement à un niveau supérieur dans la restitution musicale. Mais il y a encore du travail, je pense notamment à ajouter un haut-parleur de grave comme chez vous.

J'ai lu attentivement votre courriel :

Le Bass-reflex à résonateur va améliorer à coup sur un point : la tenue en puissance dans le grave.
Il y a deux méthode pour améliorer la tenue dans le grave :

  • Réduire le volume.

  • Augmenter la fréquence d'accord. Mais vous avez pratiquement trouvé l'optimum à l'écoute.

Dans 58.9 L, avec votre évent de 11 cm, l'accord est à 44.7 Hz. Pour 92 dB, l'élongation est de 2.8 mm.
Le volume principal doit faire 31.3 L, le résonateur 27.6 L.
Dans 31.3 L, pour un accord à 65.3 Hz, (44.7 Hz dans 58.9 L = 65.3 Hz dans 31.3 L) l'élongation passe à 1.6 mm pour 92 dB.
Vous avez de 2.8 à 1.6 mm, un gain sensible en tenue en puissance avec le résonateur.

D'autre part, dans un volume principal plus petit, il y aura moins d'extrême grave, et le grave / bas-médium sera plus propre, avec des conséquences bénéfiques sur le médium et l'aigu : quand on règle bien le grave, on améliore l'aigu. Ce n'est pas une boutade, c'est un effet de compensation et d'équilibre global.

Votre évent de longueur 1 cm est très proche de l'évent de 10 cm dans un volume plus grand que m'a indiqué un autre lecteur. A volume comparable, il n'y a que 0.2 mm de différence...

Je me demande dans quelle mesure un RLC sur le tweeter ne règlera pas une partie de la dureté du médium. Mais s'il y a aussi une dureté sans tweeter, un correcteur RC aux bornes du FE207E peux aussi arranger les choses. R=8.4 Ohms, C à définir entre 8 et 20 mF.

La modélisation permet de dire précisément ce qui ce passe dans le grave et bas-médium. Elle est totalement inefficace dans le médium / aigu.

10 jours plus tard, René nous envois des bonnes nouvelles :

j'ai effectué quelques test et modifications ces derniers jours et j'ai eu beaucoup de bonnes surprises :)
D'abord j'ai mis le résonateur en place dimanche, avec évents de 10 cm. On sent une amélioration dans le bas-médium / haut-grave, mais c'est difficile à préciser à cause de la projection du haut-médium. Le bon volume est un paramètre crucial. S'il est trop grand, le bas-médium se creuse, le grave prend une (fausse) ampleur, et si le volume est trop petit le médium se voile par un effet de masque. Puis j'ai testé un amortissement plus conséquent avec une plaque de laine de feutre de 22x25 cm, épaisse de 1,5 cm, suspendue juste derrière le haut-parleur. On perd beaucoup de détails, tout la bande médium de haut en bas est affectée, diminuée. Mais c'est écoutable.

Une quinzaine d'heures de rodage plus tard, la projection du médium a fortement diminué. On va dire qu'autour des 100h ça commence enfin à ressembler à la courbe de réponse donnée par FOSTEX. A tel point que ça manque d'aigu maintenant! Du coup, j'ai modifié l'amortissement pour mettre une plaque de laine de feutre de chaque côté et de la mousse alvéolée au fond. Et j'ai révisé la coupure avec le tweeter. Mes essais datent de hier soir et je n'ai pas eu le temps de passer beaucoup de disques. J'ai utilisé la B.O. de Princesse Mononoke, "No Need To Argue" des Cranberries et "Come away with me" de Norah Jones.

Avec 0,22 µF les médiums sont désagréables dans le haut, paradoxalement on a l'impression d'avoir trop d'aigus. Les voix de femmes sont lointaines, les violons manquent de luminosité et de finesse, on a une caricature d'aigus. En passant à 1,22 µF on retrouve un meilleur équilibre; j'ai poussé jusqu'à 1,69 µF et là tout est plein (dans le haut), de la présence et du corps sans agressivité.

Voilà, ça commence à devenir vraiment bien mais je réserve mon jugement sur le haut-grave. Il en manque encore peut-être un peu. Le grave est par contre excellent. Sans cogner comme mes JMLab 920.1, il est plus détouré et mieux timbré. J'ai remonté la coupure du caisson à 60 Hz au lieu de 40.

Le rodage est vraiment un paramètre important. Tant qu'il n'y a pas au moins 100 H de fonctionnement, et certainement 200 à 500 H en pratique, il est prématuré de tirer des conclusions sur un haut-parleur.
Le résonateur est un plus incontestable sur la propreté du bas-médium.
La tenue en puissance dans le grave a certainement été améliorée.



Ajout d'un tweeter :

Je considère que s'il n'a pas de de caisson de grave dans l'installation, ajouter un tweeter c'est dépenser de l'argent pour rien. Il y aura certes une petit gain en qualité. Mais minime. Il y aura surtout un déséquilibre de la réponse globale. Je vous invite à lire la partie Loi des 400000 du chapitre baffle plan.

Avec un grave, un bon tweeter à compression tel que le FOSTEX T90A sera un plus. Il suffit de le poser sur ses cales sur le dessus du baffle. Vous avez ainsi la possibilité de faire une Mise en phase acoustique parfaite par recul du tweeter.

Les données technique FOSTEX du T90A.

image134.jpg

Le filtre n'est pas trop compliqué :

image166.jpg

Il comprend un correcteur RLC parallèle, en série avec le FE207E pour corriger une bosse sur le médium.
- La self de ce correcteur est de 1.25 mH. 1.5 mH n'a pas été essayé.
- La résistance de ce correcteur fait environ 15 Ohms, valeur à affiner certainement.
- La capa de ce correcteur fait 2.9 uF. Le but de cette capa et de rajouter de l'aigu. Mais comme il y a un tweeter, elle n'est peut-être pas utile du tout. René à fait l'essais, elle est indispensable.

Il y a trois éléments sur le tweeter :

Une capa de 0.47 mF, ou 1 mF en symétrique comme sur le plan.
L'avantage d'un filtrage symétrique est qu'il permet de descendre à une précision de 0.1
mF, avec des capa de 0.22 mF, en mettant des valeurs différentes sur les deux branches, par exemple 1 mF et 0.90 mF

Un atténuateur à impédance constante.
René utilise un potentiomètre FOSTEX a impédance constante, mais l'atténuation est importante, et le réglage sur le potentiomètre devient trop pointu.
Le réglage fin se fait en jouant uniquement sur la résistance en parallèle, quand l'ordre de grandeur de l'atténuation est trouvé.
Les valeurs indiquées sont celles que j'utilisais sur mon tweeter FOSTEX T925.

Un correcteur d'impédance RLC, dont les valeurs indiquées ne sont que des valeurs approchées.
La valeur optimale de la capa se trouve entre 6.8
mF et 8.8 mF.
La valeur optimale de la résistance se trouve entre 7.9 et 9 Ohms.
La valeur optimale de la self se trouve entre 0.85 mH et 0.5 mH.

Il y a un point qui me chagrine et que je n'ai pas encore regardé :
Le RLC sur le FE207E ajoute une résistance en série avec le HP.
Quelle est l'influence de la valeur de cette résistance sur le rapport des volumes principal et résonateur ?



Correcteur RLC ou RL parallèle et Qts du haut-parleur

Mise à jour : 2008-12-30.


Ce correcteur est un filtre passif avec deux composants, une self et une résistance.
Il existe une solution avec trois composants, avec un condensateur en parallèle.
Ces deux ou trois composants sont branchés en parallèle entre eux, le tout en série avec le haut-parleur.

image774.jpg

Aux très basses fréquences, l'impédance du condensateur est infinie, celle de la self est nulle.
Il ne reste que la résistance de la self au courant continu, et la résistance en parallèle.
Dans notre exemple ci-dessus, la résistance de la self est de 0.6 ohms, avec 24.7 Ohms en parallèle.
La résistance équivalente est Req = 24.7 x 0.6 / ( 24.7 + 0.6 ) = 0.586 Ohms.

La formule de calcul des résistances en parallèle est :
1/Req = 1/R1 + 1/R2 + 1/R3 + ... + 1/Rn
Dans notre cas nous avons :
1/Req = 1/24.7 + 1/ 0.6 + 1/Infini.
Mathématiquement 1/Infini = 0. La formule devient :
1/Req = 1/24.7 + 1/ 0.6 <==> Req = 24.7 x 0.6 / ( 24.7 + 0.6 ).

Cette résistance modifie les paramètres T&S du haut-parleur :
Qes = Qes x ( Re + Req ) / Re
Qts = Qms x Qes / ( Qms + Qes )
Comme expliqué dans le chapitre Des données haut-parleur justes.

Si vous utilisez un correcteur RL ou RLC parallèle, n'oubliez pas d'en tenir compte dans les calculs de volume et d'évent de votre enceinte.
Si vous rajoutez un correcteur RL ou RLC parallèle après coup, refaites donc le réglage avec un évent plus long...





Annexe :



Les enceintes Bass-reflex

Mise à jour : 06 mars 2016.



explication_navigation.jpg


Préalable à lire absolument :

Pour ne pas envisager d'utiliser cette enceinte avec un haut-parleur inadapté, ou qui deviendra inadapté quand il aura l'ampli et le filtre passif branché.
A moins que ce soit un haut-parleur inadapté au départ et que l'on rend utilisable par un ampli particulier, par le filtre passif ou part une résistance en série.


Les chapitres Bass-reflex :


Une suite logique :




Plan de la menuiserie de votre enceinte

Mise à jour : 2011-08-05.



explication_navigation.jpg


Plan de l'enceinte calculé :




Le filtrage

Mise à jour : 25 juin 2017.



explication_navigation.jpg


Tweeter et filtres :


Choix du filtre :

Ne choisissez pas votre filtre au hasard, simulez le avec le tableur JMLC.
Si la simulation est bonne, retenez le filtre, si elle est mauvaise cherchez un autre filtre...


Calcul des filtres passifs :

  • Les limites du calcul des filtres passifs
  • Calcul direct des filtres passifs, 2 et 3 voies de 6 à 24 dB, 3 voies avec HP relai, en commençant par le choix du HP de graves, couplé au simulateur JMLC pour voir le résultat théorique, avec une liaison vers le calcul de toutes les enceintes.
  • Le calcul des filtres passifs vous est aussi proposé en page 3 du calcul d'une enceinte avec la Base de données, parce que le filtre passif à une influence directe sur le calcul de l'enceinte.


Autres filtres passifs.


Filtrer un caisson de graves.


Atténuation et correcteurs d'impédance :


Réalisation des filtres passifs :


Filtres actifs :


Egaliseur :


Autour des filtres :


Vérification d'un filtre existant

Attention : Les calculs faits dans ce tableur à télécharger sont basés sur deux hypothèses simplificatrices très importantes :

  • Le filtre ne fait pas de correction de courbe de réponse.
  • Si vous faites le calcul avec un composant du passe haut et un composant du passe bas, alors les impédances doivent être rigoureusement égales.

Ce petit fichier est bien utile, il donne un ordre de grandeur et ne sais pas donner la valeurs exactes compte tenu des hypothèses simplificatrices qui ne sont pas souvent vérifiées en pratique.
Il a le mérite d'exister, c'est tout ce qu'on lui demande...




Les menus du chapitre mise au point

Mise à jour : 2009-02-28.



explication_navigation.jpg


La mise au point :

 

Annexe :




Les menus du chapitre câbles

Mise à jour : 1 novembre 2017.


Un avis pour donner le ton :

Toute entreprise ne possédant pas de pont CLR de précision, d'impédancemètre vectoriel, d'analyseur de réseau, de générateur de signaux et d'impulsions de précision, d'oscilloscopes de précision à large bande, etc., doit impérativement les acheter si elle est vraiment sérieuse dans son ambition à fournir des câbles aux performances de premier plan...
Dire, comme certains le font, qu'il y a des facteurs que les ingénieurs et scientifiques compétents n'ont pas encore identifiés est une absurdité totale et une dissimulation pour ce qu'on devrait appeler l'huile de serpent pure et la pommade de buse - en bref, pure fraude.
Si un fabricant de câbles, un rédacteur, un technicien, etc. peut identifier un tel paramètre de conception audible qui ne peut pas être mesuré avec l'équipement de laboratoire disponible ou décrit par une théorie connue, je peux garantir une nomination pour un prix Nobel.
Meilleures salutations.
John Dunlavy

Un lien vers un article du même auteur.

Ce préambule étant posé, nous pouvons entrer dans le vif du sujet.



explication_navigation.jpg


Qu'est-ce qu'un câble :


Les boucles de masse :

Bourdonnements et ronflettes ont souvent leur cause dans une boucle de masse. L'autre cause la plus évidente est une panne électronique.
Ce n'est pas en changeant de câble, encore moins en changeant le sens du câble, que vous allez traiter le problème...


Les câbles de liaison :


Branchements HP / ampli


Liens externes à ce site :



Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.


Dôme acoustique : La conception des enceintes acoustiques.


Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes.