Accueil Table des
matières
Forum Compteur pour tout le site : 3 575 844
Nombre actuel de lecteurs : 23
Base HP
Calculs enceintes
Moteur de
recherche
Lexique
Le site
Contact
Notions
techniques
Baffles et
enceintes
Le filtrage
Calculs des filtres
Réalisations
et plans
Autour des HP
et enceintes
Mon système Hors sujets

image121-4.jpg


Égaliseur et Égalisation

Mise à jour : 2014-04-28.


Table des matières du chapitre :

  • Terminologie.
  • Pourquoi mettre un égaliseur dans une chaîne Hi-Fi ?
  • Numérique et analogique.
  • Type d'égaliseurs.
  • Matériel.
  • Utilisation Hi-Fi du BEHRINGER DEQ 2496.
  • Utilisation pratique.
  • Espacement des fréquences.
  • Égaliseur paramétrique.
  • Égalisation.
  • Dissymétrie de la pièce.
  • La fonction WIDTH.


Terminologie :

L'utilisation Hi-Fi de ce matériel est l'adaptation des enceintes à la pièce d'écoute, par la correction d'un certain nombre de défauts dans la courbe de réponse.

  • Pour moi, un appareil qui rempli cette fonction est un "égaliseur".
  • Dans le monde de la Hi-Fi Audiophile, le terme de "correcteur de pièce" est plus valorisant.
  • J'ai vu aussi le terme de "room perfect" associé à un argumentaire édifiant qui demande à être lu.

Quelque soit le terme utilisé, le but reste d'adapter les enceintes à la pièce d'écoute.
Sachez que plus le terme employé est recherché, plus le prix est élevé. Ce n'est pas le matériel qui est cher, c'est le vocabulaire...


Pourquoi mettre un égaliseur dans une chaîne Hi-Fi ?

Lorsque vous regardez individuellement les caractéristiques techniques de vos appareils Hi-Fi, tout semble parfait.
Si les électroniques ne sont pas perturbées lorsque votre chaîne est placée dans votre pièce d'écoute, il n'en n'est pas de même de vos enceintes, qui interagissent avec la pièce.
Une simple mesure de la courbe de réponse montre des accidents de +/- 10 dB dans les graves. Dans le médium aigu, du +/- 3 à 5 dB sont fréquents.
Dans ces conditions, avant d'accuser l'ampli, les enceintes, le lecteur CD, ou les câbles pour les plus Audiophile d'entre vous, la première démarche sensée et raisonnable est de corriger les accidents, et de linéariser le couple enceinte / pièce d'écoute.


Premier exemple :

La courbe de réponse ci-dessus est celle d'une enceinte CABASSE, avec deux HP de graves de 21 cm et une tête concentrique de médium aigu. Elle a été mesurée chez un particulier, dans son salon légèrement traité acoustiquement.
Je ne mets absolument pas en cause la compétence de la société CABASSE pour sortir de très bonnes enceintes.
Je montre simplement que de bons produits, placés chez vous, ont besoin d'un petit quelque chose de plus pour être parfait chez vous.

image985.jpg


Deuxième exemple, mars 2012 :

Il s'agit d'un petit large bande FOSTEX, le FE103E, monté dans une petite enceinte bass-reflex de 5 L environ, et placé à hauteur d'oreille sur un pied.
Un FE103E branché en direct sur un ampli, voilà une réalisation Audiophile par excellence.
Heureusement que je ne suis pas cardiaque lors de la première mesure à 50 cm du HP :

fe103e sans correction

Un petit coup d'égaliseur à la mesure et vous obtenez un système parfaitement Audiophile, mais limité dans le grave. Mesure à 50 cm du HP.
Vous noterez que les deux images ont la même échelle de 20 dB, alors que les revues (quand elles mesurent) utilise 50 dB. C'est une échelle de travail pour voir les choses, pas pour épater la galerie, quoique après correction...
Des variations de +4 à -8 dB sans égaliseur, de +/-1 dB (et encore !) avec égaliseur.
J'en ai profité pour booster raisonnablement le grave jusqu'a 125 Hz.

fe103e avec correction


Troisième exemple, décembre 2012 :

Il s'agit d'un 17 cm FOSTEX, le FE168EZ, monté dans une petite colonne, et placé dans un salon pas vraiment fait pour l'installation d'une chaîne au sens Audiophile du terme. Le salon est ce qu'il est, le but de l'égaliseur est d'améliorer l'écoute.
Mesure de l'enceinte gauche, au point d'écoute à 3 m de distance, sans la moindre correction.

fe168es sans correction

Après une heure de mesures et réglages, mesures au point d'écoute à 3 m de distance.

fe168es avec correction

L'enceinte dans le salon.

fe168es


Quatrième exemple, avril 2014 :

Il s'agit des enceintes 3 voies d'un collègue, avec grave de 38 cm en bass-reflex, médium entre 12 et 17 cm, tweeter à dôme chargé par un pavillon.
Elles sont placées dans une pièce non traitée, le salon de monsieur tout le monde.
Le point de mesure est à 6 m des enceintes parce que le salon est grand.

bruno1

bruno2


Cette démarche est totalement ignorée de la grande majorité des Audiophiles, chez qui il ne vient pas à l'idée de mettre un micro dans leur "auditorium" pour vérifier le résultat final.
Ils en sont restés, pour la plupart, aux avis écrits dans l'Audiophile qui dénigrait ces appareils.
Combien de temps faudra t'il aux Audiophiles pour intégrer ces évolutions technologiques ?
Combien de temps leur faudra t'il pour arrêter de chipoter pour 0.1 dB entre deux câbles, et s'attaquer enfin aux vrais problèmes ?

Un des arguments invoqués, toujours en reprenant les idées de la revue L'Audiophile : "Le fil droit avec du gain", est qu'un appareil de plus apporte des pertes. Je ne le conteste pas.
Mais lorsque vous aurez corrigé la bosse à 630 Hz, le creux à 63 Hz et la bosse à 32 Hz du premier exemple et pour ne citer que les plus gros, les gains à l'écoute seront énormes, et très largement supérieurs aux pertes apportées par un appareil de plus.
Le deuxième exemple se passe tout simplement du moindre commentaire, inécoutable dans un cas, excellent dans l'autre...
D'autre part, puisque les égaliseurs sont numériques, et que votre source principale, le CD, l'est aussi, le bon sens recommande de rester en numérique entre les deux. La dématérialisation totale le permet, a des prix à faire pâlir les Audiophiles. Et en restant en numérique, un appareil de plus n'apporte plus aucune perte...

Un égaliseur ne se règle pas à l'écoute. Il faut un micro dans la pièce d'écoute.
Le modèle que je présente ci-dessous (parce que je l'utilise) a une fonction de réglage automatique.

Je vous recommande un réglage qui suit la courbe ISO 2969 X mesurée au point d'écoute.  (Linéaire le plus souvent à 50 cm des enceintes)
Cette courbe convient parfaitement à ceux qui, comme moi, vont aux concerts de musiques classiques.
Pour les autres, qui n'ont pas de référence du son réel des instruments, posez vous donc la question : Quelle est la définition de la Hi-Fi ?
Ce n'est pas, pour moi, de reproduire le son qui vous plait suite a de mauvaises habitudes d'écoute...


Numérique et analogique :

Aujourd'hui les égaliseurs sont numérique.
Ne prenez surtout pas un égaliseur analogique, ils sont dépassés.
L'autre source numérique de votre chaîne est le lecteur de CD ou de SACD.

Il va sans dire, et encore mieux en le disant, que vous avez tout intérêt a rester en numérique du lecteur CD à l'égaliseur, et de faire la conversion numérique / analogique après l'égaliseur.

Votre égaliseur va travailler en 16 bits à 44.1 kHz en recevant le signal du lecteur CD.
Ce n'est pas idéal, mais c'est préférable à une double conversion N/A en sortie du lecteur CD et A/N en entrée de l'égaliseur, même si en faisant ainsi votre égaliseur travaillera en 24 bits à 96 kHz.
J'ai testé les deux solutions pour pouvoir le dire en connaissance de cause...

Il existe une solution pour faire travailler l'égaliseur en 24 bits à 96 kHz, à partir d'un signal venant du lecteur CD en 16 bits à 44.1 kHz : L'upsampling.
Voir dans le chapitre PC et Hi-Fi la partie Upsampling.

J'en profite pour rappeler que ce n'est pas parce que le DAC de votre CD a une puce capable de 24 bits à 192 kHz, qu'il travaille réellement dans ce format en présence d'un signal numérique en 16 bits à 44.1 kHz.
Le silence radio est total de la part des fabricants sur le sujet, et il y aura certainement des belles désillusions dans les rangs des Audiophiles.


Types :

Il existe deux types d'égaliseurs sur le marché :

  • Les égaliseurs à bandes. il peut y avoir 10, 12, ..., 31 bandes, 2x31 bandes...
  • Les égaliseurs paramétriques.
  • Les deux dans le même boîtier.

Ce chapitre à été fait en prenant les résultats sur deux appareils :

  • Un filtre actif numérique avec égaliseur paramétrique intégré BEHRINGER DCX 2496 (en bas)
  • Un égaliseur numérique 2x31 bandes + égaliseur paramétrique BEHRINGER DEQ 2496 (en haut)

Les deux appareils sont reliés par une liaison numérique AES/EBU sur prise XLR

image635.jpg

Ne cherchez pas les modes d'emploi PDF en Français de ces appareils sur le site BEHRINGER, pour connaitre leurs très nombreuses possibilités.
Mode d'emploi de l'égaliseur numérique DEQ 2496 2.8 Mo.
Mode d'emploi du filtre actif numérique DCX 2496 3.3 Mo.

Améliorations du DEQ 2496 Lien externe.
Améliorations du DCX 2496 Lien externe.


Matériel :

L'égaliseur BEHRINGER DEQ 2496 est numérique.
Vous pouvez entrer et sortir aussi bien en analogique qu'en numérique, et même utiliser l'égaliseur comme un sélecteur de deux sources, l'une analogique et l'autre numérique.
Je l'ai utilisé avec le PC relié sur l'entrée optique numérique, et la télé sur l'entrée analogique. Il me reste une entrée numérique au format S/PDIF libre.

Certain d'entre vous utilise leur PC comme source de musique.
Il existe des logiciels libres qui font la fonction égaliseur tel Shibatch equalizer.


Liaison directe PC DEQ :

Les entrées numérique du DEQ sont en AES/EBU avec une impédance de 110 Ohms, et en optique. Même si l'entrée AES/EBU accepte aussi du S/PDIF en 75 Ohms, il y a une désadaptation d'impédance au niveau de la prise XLR. Vous aurez un son, aucun problème à ce niveau, mais il pourrait être mieux si l'impédance est respectée.
La solution économique pour sortir le son du PC et rentrer dans l'égaliseur est une interface USB - S/PDIF optique. Par exemple la HA INGO U2 que vous trouverez sur le site audiophonics.fr à 36 € , associée à une fibre optique de la longueur de votre choix.
Pour une liaison AES/EBU, je vous recommande une interface qui sort directement en AES/EBU, par exemple le PopPulse PC LINK 24Bit/96KHz USB Professional Transport TE7022 à 89 €. Il faut ajouter un câble XLR 110 Ohms.
La limitation à 96 kHz des deux interfaces n'est pas gênante, le DEQ n'accepte pas de fréquences plus élevées. Dans les deux cas, n'oubliez pas d'installer ASIO4ALL dans votre PC pour shunter Windows qui ne fait rien de bon pour le son.


Utilisation Hi-Fi du DEQ 2496 :

Un mode d'emploi en anglais. Mon navigateur internet me fait une traduction en Français compréhensible.

Je ne serai jamais aussi précis que le mode d'emploi officiel en anglais.
Si j'arrive simplement à vous montrer ce qui sert de ce qui ne sert pas, le but sera atteint.
 

Paramétrage du menu I/O :

I/O c'est Input / Output, c'est à dire Entrées / Sorties.
Vous entrez dans ce menu en pressant la touche I/O dans le pavé de 9 touches à droite du gros bouton.
C'est un menu en 4 pages, vous passez de l'une à l'autre avec le bouton 6 "Page".

image901.jpg

Page 1 : C'est là que vous dites à l'appareil si vous entrez en analogique (Main IN), numérique sur XLR ou Optique (OPT).
Une 4eme entrée est le générateur de bruit rose interne. (PINK NOISE).
Vous tournez le gros bouton pour sélectionner l'une des 4 entrées, et vous appuyez dessus pour la valider.
(Chez moi, toute la famille sait passer de MAIN IN pour la télé analogique à DIG IN OPT pour le PC juke-box numérique).
Si vous êtes en PINK NOISE, le volume se règle avec le petit bouton rond du bas.

image902.jpg

Page 2 : C'est là que vous dites à l'appareil les réglages autorisés.
GEQ est l'égaliseur 2x31 bandes. PEQ est l'égaliseur paramétrique, DYN DEQ et WIDTH sont inutiles en Hi-Fi.
Sélection avec le gros bouton rond, validation en appuyant dessus.
Le bouton A (7) permet de choisir S/PDIF ou AES/EBU.

image903.jpg

Page 3 : C'est là que vous choisissez ce que vous envoyez vers l'afficheur RTA.
L'alimentation du micro +15V est prévue.
Pas besoin d'un système de mesure externe avec cet appareil, par contre je vous recommande l'achat du micro BEHRINGER ECM 8000.

image904.jpg

Page 4 : Inutile en Hi-Fi. Tout à 0 m et température à 20° Celsius (20° chez moi l'hiver).

image905.jpg


Paramétrage du menu GEQ :

Le menu GEQ est celui de l'égaliseur 2x31 bandes.
Vous entrez dans ce menu en pressant la touche GEQ dans le pavé de 9 touches à droite du gros bouton.
Ce menu n'a qu'une page.

Avec la touche 7 du milieu, vous passez du canal gauche (LEFT) au canal droit (RIGHT). C'est un égaliseur 2x31 bandes, 31 sur le canal droit, 31 sur le canal gauche.
Je n'ai jamais utilisé la touche RESET GEQ.
Le petit bouton 9 du haut déplace le triangle sur la fréquence à modifier. Dans l'exemple c'est FREQ = 3150 Hz rappelé en haut à droite de la fenêtre.
Le gros bouton 9 change le gain entre +15 dB et -15 dB. Dans l'exemple c'est GAIN = +7.5 dB rappelé au milieu à droite de la fenêtre.
Le petit bouton 9 du bas change l'étendue des modifications. Je l'ai toujours laissé sur 1/3 d'octave.

image908.jpg

Si vous utilisez l'égaliseur avec un système de mesure externe à l'égaliseur, alors vous en savez assez pour l'utilisation...
Une utilisation Hi-Fi ne demande pas de grosses corrections, et 80% des réglages doivent rester entre +/- 2 dB.
Si dans le grave vous avez une fréquence à +10 dB et celle voisine à -12 dB, abstenez vous de faire la correction à l'égaliseur, et cherchez une solution acoustique.
La courbe moyenne des corrections doit rester autour du 0 dB.
Il ne faut surtout pas tout mettre a +15 dB, c'est une méconnaissance totale de l'utilisation d'un égaliseur que de le faire.


Placement :

Un égaliseur se place avant l'ampli de puissance.
Comme pour un filtre actif, c'est un appareil qui travaille avec des faibles puissances.
D'autre part, comme il s'agit d'un appareil numérique, le signal doit impérativement rester en numérique entre le lecteur de CD et l'égaliseur.
Ne faites pas de double conversion N/A puis A/N, vous allez perdre en qualité. Ce n'est pas une hypothèse, c'est une certitude testée.

Idéalement l'égaliseur doit être placé avant le bouton de volume, pour recevoir un signal numérique proche des 0 dB.
Sur un intégré, les liaisons Tape OUT, Tape IN sont idéales. Mais elles se font rares sur les intégrés actuels.

Rappel :
A l'époque des enregistreur à bandes à 3 têtes, la premiere servait à effacer la bande, la seconde à enregistrer le signal venant de l'intégré, la troisième à lire le signal enregistré sur la bande pour l'envoyer vers l'intégré.
Sur l'intégré, lorsque la touche TAPE MONITOR était enfoncée, le signal sélectionné sur l'intégré était envoyé vers l'enregistreur via les prises TAPE OUT, le signal lu par la 3eme tête revenait dans l'intégré via les prises TAPE IN pour être amplifié.
Une simple commutation avec la touche TAPE MONITOR permettait d'entendre soit le signal en direct, soit le signal enregistré.
Le bouton de volume est placé après les prises TAPE IN, et avant les amplis.
Je vous propose simplement de brancher l'égaliseur à la place d'un enregistreur.

Si vous n'avez besoin que de deux entrées, l'une numérique pour le CD, l'autre analogique pour la télé, le DEQ 2496 fait sélecteur de source des deux entrées via le menu I/O. Ce n'est pas un modèle d'ergonomie, mais ça marche, même pour un enfant de 8 ans.
La sortie analogique analogique du DEQ 2496 peut être branchée sur l'entrée "CD direct" de votre intégré, et vous n'utiliserez que le bouton de volume de l'intégré. C'est l'égaliseur qui fera sélecteur de sources.
Pour être plus précis, il sait sélectionner 3 entrées, une analogique, une numérique optique, une numérique S/PDIF sur prise XLR (ou AES/EBU sur la même prise XLR).
Si vous avez besoin de deux, ou plus, entrées analogiques, vous devrez ajouter un sélecteur externe. Par exemple ce Sélecteur 5 sources analogiques.

Le placement entre préampli et ampli est moins idéal, l'égaliseur reçoit un signal avec un niveau variable.

Les puristes peuvent sortir de l'égaliseur en numérique, en AES/EBU sur prise XRL, pour faire la conversion N/A avec un super DAC. (Un DAC de course, avec une entrée AES/EBU assez rare).
Enfin si vous avez un filtre actif, vous placerez l'égaliseur juste avant le filtre actif, et resterez en numérique entre les deux. (Liaison AES/EBU entre un DEQ 2496 et un DCX 2496).


Utilisation pratique :

Chez vous, vous serez le seul à utiliser l'appareil pour le réglage.
Le réglage est enregistré dans l'une des mémoires de chaque appareil : 64 dans le DEQ, 60 dans le DCX.
Cette quantité est certainement nécessaire pour les utilisations PRO, mais pour nous en HI-FI, 10 mémoires sont largement suffisant.

Une fois le réglage mémorisé, le seul bouton a connaitre est celui de mise sous tension, a droite de chaque appareil sur la photo.
Vos enfants, votre épouse, apprendront très vite qu'il y a un bouton de mise sous tension de plus, et rien d'autre à faire.
Ma fille de 8 ans y arrivait très bien.
Elle n'avait pas besoin de savoir pourquoi il fallait allumer la télé, le filtre actif et trois amplis.
Elle savait que pour voir la télé il y avait 5 boutons secteur, et que ça marchait comme cela très bien.

Cette simplicité en usage familial ne vous évitera sans doute pas une remontrance de madame : Pourquoi un appareil de plus a mettre sous tension... Que n'ai-je pas entendu en passant à la tri amplification active... (Nous utilisons aujourd'hui les interrupteurs secteurs de deux multiprises, une pour les sources, une pour les amplis.)
A part cela, RAS, c'est ergonomique pour toute la famille.
Même si vous ne savez pas programmer votre magnétoscope, (qui sait le faire ?), vous saurez mettre sous tension l'égaliseur.


Comment le régler en pratique :

Une seule réponse, à la mesure. Le menu du chapitre mesure.
Si vous essayez de le régler à l'écoute, vous allez vous planter à coup sur.
J'ai essayé plusieurs fois à partir de mes fichiers de mesure qui sont mémorisés, de retoucher légèrement une partie du spectre sonore. A chaque fois que j'ai re mesuré par la suite, j'étais dans les choux...

Le DEQ 2496 a une entrée pour brancher un micro, et une procédure de réglage automatique qui sait suivre la courbe cible de votre choix. Il analyse le spectre sonore en 1/6e d'octave ce qui correspond éxactement à ce que vous pouvez régler avec cet appareil.
J'ai toujours utilisé un système de mesure externe au DCX, capable de mesurer au 1/24e d'octave. En pratique je l'utilise au 1/6e, 1/3 ou à l'octave. L'octave est très utile pour le réglage de la balance finale de l'enceinte droite par rapport à l'enceinte gauche.
Un logiciel de mesure permet de tenir compte de la courbe de calibration du micro, micro qui doit impérativement être étalonné, ce que ne fait pas grand monde en pratique.


Espacement des bandes de fréquences :

Le calcul est de la forme Fs = Fp * 2espace ou :

  • Fs est la fréquence suivante.
  • Fp est la fréquence précédente.
  • Espace est l'espacement en octave entre deux fréquences consécutives.

Partons, par exemple de 20 Hz, avec un espacement de 1 octave. 21 = 2 ==> Fs = Fp * 2
Vous avez 20, 40, 80, 160, 320, 640, 1280, 2560, 5120, 10240 et 20480 Hz.
C'est un égaliseur 11 bande.

Partons, par exemple de 20 Hz, avec un espacement de 1/2 octave. 21/2 = 1.4142 ==> Fs = Fp * 1.4142
Vous avez 20, 28, 40, 57, 80, 113, 160, 226, 320, 453, 640, 905, 1280, 1810, 2560, 3620, 5120, 7241, 10240, 14482, 20408.
C'est un égaliseur 21 bande.

Partons, par exemple de 20 Hz, avec un espacement de 1/3 octave. 21/3 = 1.2599 ==> Fs = Fp * 1.2599
Vous avez 20, 25, 32, 40, 50, 63, 80, 101, 127, 160, 202, 254, 320, 403, 508, 640, 806, 1016, 1280, 1613, 2032, 2560, 3225, 4064, 5120, 6451, 8127, 10240, 12902, 16255, 20480.
C'est un égaliseur 31 bandes.
En pratique sur un BEHRINGER DEQ 2496 c'est 20, 25, 31.5, 40, 50, 63, 80, 100, 125, 160, 200, 250, 315, 400, 500, 630, 800, 1000, 1250, 1600, 2000, 2500, 3150, 4000, 5000, 6300, 8000, 10000, 12500, 16000, 20000


Mon filtre actif, le BEHRINGER DCX 2496 dispose d'un égaliseur paramétrique intégré.
C'est a partir du logiciel de configuration a distance de cet appareil que j'ai sorti un certain nombre d'images pour montrer visuellement les possibilités d'un égalisateur paramétrique.

J'ai également un égaliseur DEQ 2496, et c'est avec ces appareils que je vous présente des courbe de réponse mesurées en situation réelle, montrant les possibilités de ces appareils.


Égaliseur paramétrique :

Égaliseur paramétrique, influence du facteur Q :

Les 5 courbes ci-dessous sont toutes avec une fréquence de 647 Hz et une amplitude de +6 dB :

 

egal05.jpg

Q = 0.1
La valeur la plus faible disponible

Irréaliste au niveau utilisation

 
       
 

egal02.jpg

Q = 0.5

 
       
 

egal01.jpg

Q = 1

La valeur moyenne

 
       
 

egal03.jpg

Q = 2

 
       
 

egal04.jpg

Q = 10
La valeur la plus forte disponible

Irréaliste au niveau de l'utilisation

 


Égaliseur paramétrique, influence de l'amplitude :

Les 3 courbes ci-dessous sont toutes avec une fréquence de 647 Hz et un Q = 1 :

 

egal13.jpg

Amplitude +3 dB

 
       
 

egal01.jpg

Amplitude +6 dB

 
       
 

egal10.jpg

Amplitude -6 dB

 
       
 

egal14.jpg

Amplitude +9 dB

 


Égaliseur paramétrique, Correction Low Shelving :

Les 3 courbes ci-dessous sont toutes avec une fréquence de 647 Hz et une amplitude de 6 dB :

 

egal06.jpg

Pente 6 dB/octave

 
       
 

egal07.jpg

Pente 12 dB/octave

 


Égaliseur paramétrique, Correction Hight Shelving :

Les 3 courbes ci-dessous sont toutes avec une fréquence de 647 Hz et une amplitude de 6 dB :

 

egal08.jpg

Pente 6 dB/octave

 
       
 

egal09.jpg

Pente 12 dB/octave

 


Égalisation :

Une combinaison de Low Shelving et Hight Shelving.
Application : Correction de la largeur de l'enceinte.
Le contrôle en 6 points de la courbe permet d'ajuster parfaitement la pente dans le médium

 

egal12.jpg

C'est la courbe de correction d'un VISATON B200 monté sur mes baffles plans.

3 corrections Low Shelving

3 corrections hight Shelving

Corrections placées sur les entrées

 


Une combinaison de Paramétric, Low Shelving et Hight Shelving.
Application : Correction de la courbe de réponse dans le médium.

  • La correction vers 800 Hz est du type Low Shelving.
  • La correction vers 2500 Hz est du type paramétric.
  • Les deux dernières corrections sont du type Hight Shelving.
 

egal11.jpg

C'est la courbe de correction dans le médium d'un VISATON B200, monté sur mes baffles plans.

Corrections placées sur les sorties, avec la correction de la largeur de l'enceinte ci-dessus sur les entrées.

 


Dissymétrie de la pièce :

Même avec une pièce bien rectangulaire, la pièce n'est jamais meublée de façon parfaitement symétrique.
Cette dissymétrie est bien visible sur les courbes de réponse : Notez la différence entre 150 et 1000 Hz.
Avec une telle différence, la mise au point d'un système en monophonie, par comparaison droite / gauche, prend une grande claque : Ce n'est plus possible.

image646.jpg

Un égaliseur, avec un réglage indépendant sur chaque canal, corrige facilement cette dissymétrie.
Non, la photo n'est pas truquée...
Les deux courbes, ci-dessus et ci-dessous ont été réalisées à 5 minutes d'intervalle, sans rien toucher sauf le bypass de l'égaliseur : En haut sans correction, en bas avec corrections. Même système, même pièce, même position du bouton de volume.
Quand CABASSE vient installer "La SPHERE" chez vous, (si vous avez les 120000 € pour les acheter), c'est ce qu'ils font...
Vous pouvez également oublier le bouton de balance de votre système...

image647.jpg

La correction au dessus de 2000 Hz devrait suivre une courbe cible descendante suivant ISO 2969X.
L'écoute est effectivement plus agréable, le 20000 Hz est parfaitement intégré dans la continuité (sans tweeter).

image658.jpg

La correction doit être obtenue lorsque le micro est placé au point d'écoute.

 

Fabien m'écrit :

Prenons par exemple un enregistrement des 11 ms (= 0.011 s) suivant une impulsion de DIRAC. La fréquence la plus basse mesurée sera F = 1 / 0.011 = 91 Hz.
Prenons par exemple un enregistrement des 40 ms (= 0.040 s) suivant une impulsion de DIRAC. La fréquence la plus basse mesurée sera F = 1 / 0.040 = 25 Hz.

J'ai en outre remarqué qu'avec une impulsion large, la réponse dans les aigus était diminuée.


La fonction WIDTH :

Lorsque vous activez cette fonction "Largeur", la partie égaliseur du DEQ 2496 passe d'un 2x31 bandes à 1x31 bandes, avec les même corrections sur les deux canaux.

Tous les sites qui vous parlent de l'implantation de vos enceintes dans votre pièce d'écoute disent de respecter un triangle équilatéral entre l'écartement des enceintes et la distance d'écoute.
Si votre salon d'écoute le permet, c'est idéal.
Si, comme chez moi depuis que j'ai déménagé, le salon ne le permet pas, il faut chercher un artifice.
Écartement des enceintes 4.80 m, distance d'écoute 3.20 m, et un trou sonore au centre si je ne faits rien...
Même l'orientation des enceintes n'y a rien fait.

Enceintes trop écartées

La fonction WIDTH permet de rapprocher virtuellement les deux enceintes, en réduisant la stéréophonie.
Le résultat est moins bon qu'avec des enceintes idéalement placées, et tout de même meilleurs qu'avec les enceintes trop écartées.

Il a fallut que je fasse un choix, entre l'utilisation de l'égaliseur en 2x31 bandes sans correction de la largeur entre les enceintes, et entre l'utilisation de l'égaliseur en 1x31 bandes avec correction de la largeur entre les enceintes.
C'est la première solution qui est utilisée actuellement.
Une orientation des baffles plans de tel sorte que le croisement se fasse devant le point d'écoute, ont aussi des vertus sur la scène sonore. Lorsque l'on regarde la télé le son vient bien du centre.


retour_menu.jpg precedant.jpg navigation_filtre.jpg suite.jpg 05_v.jpg


Valid HTML 4.01 Transitional

Merci pour votre visite.

Il y a un savoir vivre élémentaire qui consiste à demander l'autorisation avant de reprendre tout ou partie de ce qui est écrit dans ce chapitre.
Ne pas respecter ce droit élémentaire vous expose à des poursuites sous toutes les formes légales et moins légales.